Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Sur le pont d’Avignon, on ne danse plus
Lifestyle 5 6 Min. 07.10.2021
Croisière

Sur le pont d’Avignon, on ne danse plus

La Saône et son festival de ponts traversent le flamboyant panorama des quartiers du Vieux Lyon.
Croisière

Sur le pont d’Avignon, on ne danse plus

La Saône et son festival de ponts traversent le flamboyant panorama des quartiers du Vieux Lyon.
Photo: Pierre Wiels
Lifestyle 5 6 Min. 07.10.2021
Croisière

Sur le pont d’Avignon, on ne danse plus

Sur le Rhône, nous avons remonté le temps à bord d’une élégante princesse flottante, à la rencontre de la Provence et de l’Ardèche profondes.

Par Pierre Wiels

Majestueux le Rhône. Légendaire. La voie tout indiquée pour retrouver sur ses eaux domptées la douce France du Sud. «Le Rhône Princess» a levé l’ancre à Lyon, ville des (frères) Lumière. Sous les feux de l’été indien, à la fine pointe de l’automne, la croisière qui appareille s’en va descendre ce puissant fleuve, long de 812 km, dont 522 musardent en France. Etalée sur six jours et cinq nuits, la navigation condense quelques escales emblématiques dans son journal de bord.

Nous irons voguer dans le coeur battant de la Provence authentique, celle des peintres, Gauguin, Matisse et Van Gogh, dont la lumière limpide et les collines bleuies de lavande ont emporté les pinceaux. Pêle-mêle au menu, les remparts d’Avignon, les arènes d’Arles, l’église-forteresse des Saintes-Maries-de-la-Mer, le village citadelle de Gordes, les gorges de l’Ardèche. Enfin, pour finir dans un registre plus gourmand, la cité du chocolat de Tain-l’Hermitage.

«Le Rhône Princess» – une princesse blanche et élégante bien embarquée sur le Rhône.
«Le Rhône Princess» – une princesse blanche et élégante bien embarquée sur le Rhône.
Photo: Pierre Wiels

Un cocktail en Isère, un café en Drôme

Jusqu'à Arles, il ne descendra pas plus bas, le bateau à coque plate a glissé dans la nuit. «Trois cents km de navigation paisible et 12 écluses à franchir», a annoncé le capitaine (qui a servi 7 ans dans un sous-marin nucléaire d’attaque), tandis que l’élégante princesse blanche battant pavillon Croisi-Europe file sous les ponts et que le soir s’empare des prestigieux vignobles de Condrieu et de la Côte-rôtie. Au retour, nous les reverrons resplendir dans la lumière.

Tout le charme d’une croisière fluviale est là: on lève le cocktail de bienvenue en Isère et on prend le café en Drôme. Quiétude suprême. On passe entre les rives chantantes, intime avec l’automne qui perce.

La France, dit-on, a tous les paysages. Celui que nous allons découvrir, au départ d’Arles, est unique en son genre: gorgé de la Méditerranée, recouvert de salicornes buissonnantes. C’est la Camargue. Ses emblèmes, chevaux blancs et flamants roses, y batifolent. Il est né sur les alluvions antédiluviennes du fleuve, dans le delta du Rhône, et l’homme l’a sanctuarisé en parc naturel régional en 1970. Ce territoire sauvage, qui mélange terre et mer, rayonne de traditions culturelles ancestrales. Il fait écho à la musique de feu le guitariste Manitas de Plata, d’origine gitane. On le connaît surtout pour sa tauromachie, sportive et dangereuse, mais non cruelle.

Les taureaux noirs «encocardés», puis conduits dans les arènes, affrontent des sportifs, des «raseteurs», qui les «coursent» pour ôter de leurs cornes cocardes, ficelles et pompons. «L’approche du danger nous excite, il s’instaure une émotion. L’homme est ainsi fait», s’exclame Philippe, manadier, éleveur de taureaux et gardian aux allures d’un vieux cow-boy. Une manade, en Camargue, c’est comme un ranch au Texas. Sur la route, on traverse Beaucaire, célèbre pour sa foire marchande monstre de la Madeleine, et Tarascon, dont le château-fort raconte l’existence épique du bon roi René (1409-1480), à une époque où une géopolitique assez folle lui permit d’être, parfois simultanément, comte de Provence, duc de Bar et de Lorraine, roi de Naples etc.


Das 2010 renovierte Hotelschiff „MS Seine Princess“ von CroisiEurope am Anlagequai von Honfleur.
Auf einen Calvados nach Versailles
Auf 370 Kilometern mäandert die „MS Seine Princess“ auf der Seine vom Atlantik bis nach Paris.

Le Rhône baignant Avignon, la croisière s’arrête naturellement en Avignon, cité fortifiée des papes qui doit cette appellation à une lignée de papes qui s’y assirent sur le trône pontifical. L’histoire rapporte qu’il y en eut 9 en un siècle. Pourquoi Avignon fut-elle un jour papale? La ville avait été vendue au pape Clément VI en 1348 par la reine Jeanne. Tout se compliqua à la Révolution française. En 1791, la ville égarée regagna le giron laïc de la République, non sans heurts insurrectionnels.

Sur le pont d’Avignon, on ne danse plus

Depuis l’époque de ces peintres lointains, le Rhône a changé. Jadis impétueux et source de crues anarchiques, il a fallu l’endiguer. Ce qui n’a pas varié en Provence, c’est sa lumière. Un jour, Van Gogh a dû voir comme nous un matin radieux fondre sur le bourg de Gordes, au coeur des monts du Vaucluse. Littéralement mangée par le tourisme, cette belle coquille presque vide de gens du crû n’en reste pas moins une carte postale idyllique de la Provence éternelle.

«Sur le pont d’Avignon, on y danse, on y danse…». L’air de la comptine résonne sur le pont soleil. Ça, c’est le clin d’oeil du capitaine. Avant de remonter vers l’Ardèche, le commandant est allé incliner son Rhône Princess devant le vestige du célèbre pont Saint-Bénézet, dont il ne reste que 4 arches sur les 22 d’origine. Les autres n’ont pas résisté aux assauts répétés des crues. En fait, on n’y a sans doute jamais dansé.


x
En Andalousie, de l’Alcazar à l’Alhambra
Navigation au soleil de l’indicible été andalou à la rencontre d’un patrimoine griffé des dieux de l’Orient et de l’Occident.

La vallée du Rhône, grand verger de France soufflé par le mistral, cache plus d’un spectaculaire panorama derrière son long cours. Elle chevauche la Provence et l’Ardèche, qui fascine par ses gorges creusées par l’eau. Au départ de la ville de Viviers, on a pris la route haut perchée des belvédères de ce phénomène géologique, qui serpente sur 30 km à travers un paysage de canyon américain.

Retour au coeur du Vieux Lyon par la Saône, et les docks du pétillant quartier de la Confluence, avec, à la proue de sa presqu’île, son musée des Confluences. Recouvert d’inox et de verre, ce vaisseau futuriste, qui raconte l'histoire de l'homme et de la Terre, répond à des immeubles scintillants de modernité. Telle une vedette, le Rhône Princess se fond ensuite dans un festival de ponts de tous types incendiés par le soleil couchant. Un défilé en apothéose: la basilique de Fourvière, les quais grouillant d’une belle vie, l’alignement des façades lumineuses et, droit devant, cette horde de toits en terre cuite de la Croix-Rousse dévalant de la colline. Ce n’est plus la douce France, juste un éblouissement. 

Folgen Sie uns auf Facebook, Twitter und Instagram und abonnieren Sie unseren Newsletter.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Urlaub im Jura-Gebirge
Im französischen Jura gibt es jede Menge Natur zu entdecken - aber auch kulinarisch hat die Region einiges zu bieten.
Die "Reculée de Baume" beeindruckt durch ihre steil abfallenden Klippen. - Baume-les-Messieurs / Foto: Frank WEYRICH
Die Bodensee-Region, Deutschlands Obstkammer, ist auch ein Highlight für Fisch-, Schnaps- und Käsefans. Eine Reise in die Region.
x
Réaction à l’éditorial intitulé «De la politique à l’éthique» de M. Gaston Carré du 24 juin 2019.