Kevin Wafflart: Un champion du monde des cocktails
Lifestyle 1 3 Min.26.12.2017

Kevin Wafflart: Un champion du monde des cocktails

Anne Fourney
Anne Fourney

Barman au Grand-Duché, Kevin Wafflart a décroché la médaille d'or pour son cocktail "OFTD" lors d'une compétition internationale à Taïwan. Une recette qu'il a créée avec des produits recherchés.

par Anne Fourney

C'est un jeune barman de 28 ans qui a décroché la médaille d'or pour le Luxembourg à Taïwan, fin novembre. Sa création, baptisée «OFTD» pour «Overproof Family Team Dudelange» a séduit les jurés. 

L'invention de ce cocktail a valu à Kevin la médaille d'or devant un jury international, en Chine.
L'invention de ce cocktail a valu à Kevin la médaille d'or devant un jury international, en Chine.
Photo: Guy Jallay

Son «OFTD» est à base de rhum. Pas n'importe lequel évidemment. Il a choisi un rhum bien spécifique, où a macéré un ananas Victoria. Son élaboration est cependant complexe. Aucun des produits choisis par Kevin pour la réalisation de sa recette n'est banal. Certains – non alcoolisés – sont parfois difficiles à trouver dans le commerce. Dans ce cas, il fait lui-même ses préparations.

À Taïwan, lors de ce concours international IBA (International Bartenders association)  Kevin Wafflart a réalisé sa recette, devant les juges, en cinq minutes et vingt secondes précisément. Le temps maximum imposé était de sept minutes. Comme pour les concours culinaires, les candidats doivent mettre au point une recette selon un thème imposé, dont ils ont connaissance environ cinq mois avant le jour J. Les concurrents doivent envoyer leur recette dans les six semaines qui suivent la réception du thème. Puis s'entraîner pour obtenir les bons gestes et la potion magique qui leur fera décrocher le Graal.

«Le plus délicat dans un tel concours, c'est la concentration», résume Kevin Wafflart. «J'ai pratiqué la natation à haut niveau pendant dix-sept ans. Grâce à cette expérience, j'arrive à me concentrer vraiment sur ce que je fais.» Il y a beaucoup de monde dans le public lors d'un concours, expliquent Ludovic et Kevin, il y a du bruit et le stress de rater sa présentation est élevé. La concentration est donc essentielle pour ne rien oublier et ne pas trembler au risque de renverser du liquide à côté du verre.

L'attitude du barman évaluée par les juges

Selon un barème de 250 points, les juges notent l'aspect du cocktail et son goût, avec et sans la décoration, le style du barman, sa tenue vestimentaire, sa technique de travail et l'hygiène. Des critères que l'on retrouve dans le domaine de la gastronomie. «Un zeste d'agrume utilisé pour la décoration, que l'on doit ôter pour la dégustation, va modifier le nez de la boisson. Le goût sera différent. Il faut voir s'il reste équilibré, si l'harmonie entre le sweet and sour, la douceur et l'acidité, est respectée», souligne Ludovic Frisoni, président de l'association luxembourgeoise des barmen (ALB) et juge dans des compétitions internationales. «Une goutte ou un glaçon qui tombe, et hop c'est dix points en moins à chaque fois.»

Derrière le bar, Kevin prépare sa mixture. Ses gestes sont précis et fluides lorsqu'il s'empare des différents flacons pour verser les doses dans un joli verre choisi par ses soins. Petit à petit, le niveau de liquide monte dans le verre, la teinte s'affirme vers l'orange. C'est un cocktail frais et léger, au goût d'agrumes et un petit goût rappelant l'Amaretto en arrière-bouche. 

«Overproof Family Team Dudelange»

  • 4 cl de rhum Plantation Pineapple
  •  1,5 cl de liqueur Vedrenne triple sec ou de Cointreau
  •  0,5 cl de sirop Monin Falernum
  •  1 cl de sirop Monin Apérol Spritz
  •  2 cl de jus de citron vert pressé
  •  1 trait de Bitter Suze aromatique
  • Remuer au shaker, servir sur des glaçons.
  • Et en cas de doute sur la façon de procéder: demandez conseil à un bon barman! 

Folgen Sie uns auf Facebook und Twitter und abonnieren Sie unseren Newsletter.