Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Zapping: "Versailles": La naissance du Roi Soleil
Versailles, la plus chère série française jamais produite.

Zapping: "Versailles": La naissance du Roi Soleil

Photo: Canal +
Versailles, la plus chère série française jamais produite.
Kultur 1 3 Min. 06.12.2015

Zapping: "Versailles": La naissance du Roi Soleil

Canal+ diffuse depuis le 16 novembre sa nouvelle série dramatique «Versailles». L'occasion de découvrir Louis XIV juste avant qu’il ne construise Versailles, juste avant qu’il ne devienne le Roi Soleil qu’on connaît.

par Frédéric Zeimet

Canal+ diffuse depuis le 16 novembre sa nouvelle série dramatique "Versailles". Lancée en grande pompe, la plus chère série française jamais produite propose de découvrir Louis XIV juste avant qu’il ne construise Versailles, juste avant qu’il ne devienne le Roi Soleil qu’on connaît.

1667: Louis XIV est roi de France.  Agé de 28 ans, il vit toutefois reclus sur lui-même, paranoïaque. Hanté par le souvenir de sa mère, Anne d’Autriche, et par la question de son héritage, il attend impatiemment la naissance de son deuxième enfant, porté par  Marie-Thérèse d’Espagne. Il faut que ce soit un garçon, il faut assurer sa descendance. Louis a peur… et il a raison, cet enfant est tout sauf ce qu’il désire.

Menacé de toutes parts, par les nobles, par les pays voisins, par la population affamée, Louis a des difficultés à prendre des décisions. Pire, son frère, Philippe, le duc d’Orléans, l’aide, le guide alors qu’il est son cadet. «Le pouvoir c’est toi, tu dois y croire!» lui dit-il et cette prise de conscience s’enracine lentement mais sûrement dans Louis.

Là où rôdent encore les loups

Une conviction s’installe: Louis doit construire un château, son palais, à Versailles, là où rôdent encore les loups, loin de Paris, le centre névralgique du pays… Ce sera le plus impressionnant château du monde. Ce projet pharaonique «impossible» va accentuer la situation difficile de Louis. Les attaques vont se multiplier, les problèmes s’enchaîner mais en même temps cette adversité va l’aider à s’installer comme le roi que l’on connaît, l’unique Roi Soleil.

Une des forces de "Versailles", une série historique et dramatique de dix épisodes de 52 minutes chacun, est de prendre le contre-pied d’une mythologie qu’on a tant déjà lue, vue ou entendue.

La série commence avec un roi fragilisé, faible… loin de la figure historique et de sa mégalomanie. L’accent est mis sur sa psychologie et comment cette conquête de toute-puissance va l’enivrer, une approche moderne du sujet.

Plus de 27 millions d'euros de budget

En regardant la série, il est évident que Canal+ a mis les grands moyens: plus de 27 millions d’euros de budget. Les costumes, les décors, la direction-photo, tout est soigné à l’extrême et on découvre ce monde intense avec plaisir. Sous la direction du réalisateur français Jalil Lespert, les acteurs impressionnent. Longtemps en développement, "Versailles" devait au départ suivre les aventures d’une domestique dans l’antre de ce palais. Les époux Jacquemetton, scénaristes français de «Mad Men», se sont accolés à l’écriture mais en vain. Lorsqu’en 2013, Simon Mirren et David Wolstencroft proposent un recentrement sur le roi et la construction du palais, la mise en production de la série est lancée, voire peut-être précipitée.

En effet, la narration est légèrement brouillonne. Malgré un effort de contextualisation – David Wolstencroft a étudié Louis XIV à Cambridge – la série entretient une certaine confusion: entre intrigues politiques, amoureuses, familiales, militaires… il est facile de se perdre. Les enjeux sont trop nombreux.

Au lieu de souligner les conflits auxquels Louis doit faire face, on a l’impression qu’il surnage tout. Il n’a pas le temps de s’y confronter véritablement et, par un même mouvement, le spectateur non plus. Finalement, il est un peu regrettable de raconter l’histoire du plus grand roi de France avec des acteurs anglo-saxons.

Les six épisodes de la première saison ont été diffusés. Ils sont tous disponibles sur Canal+ Replay. Plus que deux semaines, avant un final qui s’annonce explosif.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Au Kurdistan turc: Beaucoup de violence et peu d'espoir
A Diyarbakir, le Parti démocratique du peuple (HDP) a remporté 78% des scrutins le 7 juin dernier. Depuis, une déflagration de violence étatique s'est emparée de la région kurde. Ses habitants font déjà le deuil d'une paix que le HDP veut encore sauver lors des élections de dimanche en Turquie.
Les habitants de Bismil assistent au discours de Ziya Pir. Le mois dernier, 8 jeunes de la ville kurde ont été tués par la police.
Précipitation
Dans le train de réformes économiques et sociales annoncées par le gouvernement figure la réforme de la loi sur l'interruption volontaire de grossesse. Le texte devrait sans surprise être voté par une majorité de députés la semaine prochaine.