Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Zapping: «Glacé» : Wallander dans les Hautes-Pyrénées
Charles Berling et Julia Piaton incarnent le tandem de la police judiciaire qui enquête sur les cols glacés des Hautes-Pyrénées.

Zapping: «Glacé» : Wallander dans les Hautes-Pyrénées

Photo: M 6
Charles Berling et Julia Piaton incarnent le tandem de la police judiciaire qui enquête sur les cols glacés des Hautes-Pyrénées.
Kultur 1 4 Min. 11.02.2018

Zapping: «Glacé» : Wallander dans les Hautes-Pyrénées

Marcel KIEFFER
Le polar français pourrait avoir encore un bel avenir devant soi, avec le genre de plus en prisé de la série télévisée comme vecteur privilégié. Et avec un sublime Charles Berling dans le rôle principal de «Glacé» comme témoin, la recette du soi-disant thriller nordique n’appartient désormais plus qu’aux Scandinaves.

Si sa parenté est une tout autre, le début de «Glacé» rappelle d’abord un peu celui d’un grand classique du polar français: «Les Rivières pourpres» (2000). Un policier se rend dans une petite ville nichée dans les montagnes où un cadavre horriblement mutilé, exposé à la vue de tous et en un lieu incongru, trahit un crime crapuleux et l’existence d’une âme meurtrière tourmentée. Or, les similitudes s’arrêtent déjà là mais elles ne sont pas moins synonymes d’un genre identique.

Si dans le long-métrage de Mathieu Kassowitz, Jean Reno est appelé à enquêter sur le meurtre d’un bibliothécaire d’université, dans la série «Glacé», créée par Gérard Carré, Pascal Chaumel et Caroline Van Ruymbeke et reposant sur une libre adaptation du roman éponyme de Bernard Minier, le capitaine de police judiciaire Martin Servaz, interprété par Charles Berling, aura à s’occuper d’abord d’un cadavre décapité de cheval attaché sur un pylône de téléphérique sur les hauteurs d’une ville pyrénéenne, avant de plonger, lui aussi, dans les ténèbres démoniaques d’une communauté traumatisée par le Mal et des crimes à répétition ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.