Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Une invraisemblable alchimie
L'organiste Paul Kayser (à g.) et les musiciens de ShadoWhisperS ont tous adopté un look de circonstance.

Une invraisemblable alchimie

Photo: Jean-Paul Frisch
L'organiste Paul Kayser (à g.) et les musiciens de ShadoWhisperS ont tous adopté un look de circonstance.
Kultur 2 4 Min. 18.05.2019

Une invraisemblable alchimie

Thierry HICK
Thierry HICK
«Metal & Pipes»: la rencontre d'un organiste d'église avec un groupe de métal demain à Kehlen

Que fait un musicien et organiste d'église lorsqu'il parle de musique avec son épouse, chanteuse de métal? Ils décident de se rencontrer en musique. Un crossover inédit à découvrir demain au festival Kuki de Kehlen.

Paul Kayser a une formation de musicien d'église, est organiste titulaire de l'église Saint-Alphonse de Luxembourg et enseigne à l'école de musique de Bascharage, dont le secrétariat est confié à son épouse Diane Frisch-Kayser. Cette dernière est chanteuse, avoue une passion pour Bach, Haendel, Nina Simone et... Marilyn Manson. Ce n'est donc pas un hasard si elle fait partie depuis 2014 du groupe de métal ShadoWhisperS

«On écoute régulièrement du métal chez nous à la maison. Je commence à être initié à ce style, à avoir mes repères», fait valoir Paul Kayser, pour qui son instrument, l'orgue, ne doit pas se cantonner au seul rôle d'instrument d'église. «L'orgue peut aussi être utilisé de manière concertante. Je suis avant tout musicien, avant d'être organiste.»

Un peu par hasard

Cela fait donc quelque temps que Paul Kayser retrouve, outre son épouse, le guitariste Jean-Claude Sonnen «Sonni», la bassiste Piquet Jung, le claviériste Laurent Schleck et le batteur Tom Speller «Mot».

Alors que le groupe ShadoWhisperS existe depuis 2009 et travaille actuellement sur son premier album «Mara», le lancement du projet «Metal & Pipes» est quelque part dû au hasard. Paul Kayser explique: «On m'a proposé de participer au festival d'orgue de Contz-les-Bains. J'avais prévu de jouer avec un altiste, mais l'idée n'a pas pu être réalisée. J'ai cherché autre chose et j'ai imaginé ce projet avec ce groupe de métal. Les responsables du festival, à la recherche d'innovations, étaient ravis». Le premier concert a eu lieu le 14 avril à Contz-les-Bains.

360 Videos werden hier nicht unterstützt. Wechseln Sie in die Youtube App, um das Video anzusehen.

Des vampires et des châteaux

La rencontre inédite entre les sons de l'orgue et des riffs plus énergiques et poisseux du groupe de métal met en scène quelques thèmes récurrents de l'univers des métallos du rock: «Bien sûr que l'esprit gothique sera présent, tout comme des images et souvenirs de sombres châteaux et de nuits, de vampires ou d'univers cauchemardesques, d'explorations de notre subconscient... mais jamais d'images sataniques. Nous savons très bien où nous jouons. Nous allons garder l'église au milieu du village, on s'est fixé des limites à ne pas dépasser», explique Paul Kayser.

Ce qui n'empêche pas les musiciens d'afficher tous un look des plus appropriés. Après Contz-les-Bains le projet passe par les églises de Kehlen demain (lieu de résidence de Paul Kayser et son épouse) et par la suite de Saint-Alphonse de Luxembourg et de Bascharage (deux «lieux de travail» du musicien).

À force d'écouter du métal avec mon épouse, je commence à être initié à ce style, à avoir des repères.

«Du point de vue musical, nous ne faisons pas du métal pur et dur, mais davantage du métal symphonique. Outre quelques éléments de growling, le chant est mélodique, voire lyrique», note l'organiste. Les métallos de ShadoWhisperS en concert ne jouent que leurs propres compositions, donc jamais de covers d'autres groupes.

Laurent Schleck est l'auteur de nombreux titres, ce qui n'empêche pas les autres membres du combo de mettre la main à la pâte. Pour ce nouveau projet, les songs ont été réarrangés. Paul Kayser a à sa disposition une réduction pour clavier des morceaux à interpréter, ce qui lui laisse une certaine marge de manœuvre.

«Comme dans le jazz, on travaille autour de structures souvent de huit mesures, qui fixent le cadre de l'harmonie et de la ligne de basse. Ensuite, je décide ce que je veux faire.» Sans oublier que «l'orgue doit être complémentaire du keyboard, mais doit aussi avoir la possibilité d'improviser», précise le titulaire de Saint-Alphonse, qui lui aussi a apporté ses partitions dans le projet: l'incontournable «Toccata» en re min de Johann Sebastian Bach et la «Suite gothique» de Léon Boëlmanns, qui ici plus que jamais porte bien son nom, mais aussi quelques improvisations, dont Paul Kayser a le secret.

Après Contz-les-Bains le projet passe par les églises de Kehlen dimanche 
et par la suite de Saint-Alphonse de Luxembourg et de Bascharage.
Après Contz-les-Bains le projet passe par les églises de Kehlen dimanche et par la suite de Saint-Alphonse de Luxembourg et de Bascharage.
Photo: Jean-Paul Frisch

Une rapide écoute d'un extrait du concert de Contz-les-Bains suffit pour constater que l'alchimie entre sons qui n'auraient jamais dû se rencontrer est non seulement possible mais des plus réussies. Alors que chant, basse, guitare et clavier sont amplifiés, l'orgue reste entièrement acoustique. «C'est tout à fait jouable», confie le musicien.

Paul Kayser: «L'orgue peut aussi être utilisé de manière concertante. Je suis avant tout musicien, avant d'être organiste.»
Paul Kayser: «L'orgue peut aussi être utilisé de manière concertante. Je suis avant tout musicien, avant d'être organiste.»
Photo: Pierre Weber

Séparer l'organiste de ses musiciens si la configuration de l'église l'exige ou bien les regrouper sur les hauteurs du jubé ou devant l'autel si cela est possible. Chacun doit trouver sa place. À chaque concert se pose la même question d'ordre technique. À Contz-les-Bains, par exemple le «Ducksall» était trop limité pour accueillir tout le monde. À trois jours du concert de Kehlen, la question ne semblait pas encore tranchée.

Concert «Metal & Pipes», dimanche à 18 heures à l'église de Kehlen dans le cadre du Festival Kuki. Infos: www.kulturkehlen. Autres concerts prévus le 28 juin à l'église Saint-Alphonse de Luxembourg et le 18 octobre à 20 heures à l'église de Bascharage.

www.shadowhispers.com/metal-pipes


360 Videos werden hier nicht unterstützt. Wechseln Sie in die Youtube App, um das Video anzusehen.