Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Un rayon de soleil
Kultur 1 4 Min. 25.05.2020

Un rayon de soleil

Filip Markiewicz, un artiste toujours aussi protéiforme.

Un rayon de soleil

Filip Markiewicz, un artiste toujours aussi protéiforme.
Photo: Filip Markiewicz
Kultur 1 4 Min. 25.05.2020

Un rayon de soleil

Thierry HICK
Thierry HICK
«We Have The Sun» de Filip Markiewicz: de l’écriture à la diffusion en mode confinement.

Le travail en home office n’a plus de secret pour lui: c’est confiné chez lui à Hambourg que l’artiste Filip Markiewicz, entre deux séances de jeux avec ses enfants, a enregistré, produit, réalisé et diffusé son nouveau clip «We Have The Sun».

Lorsqu’il n’est pas en train de travailler sur une idée d’exposition ou d’installation, il retrouve son projet musical Raftside. Et toujours cette même constante: qu’il soit peintre, plasticien, vidéaste, auteur ou musicien, Filip Markiewicz n’aime pas les frontières, les limites. Son imagination débordante l’éloigne de toute catégorisation trop contraignante. A l’image de son tout nouveau single «We have The Sun» accompagné d’un clip.


360 Videos werden hier nicht unterstützt. Wechseln Sie in die Youtube App, um das Video anzusehen.

Un réel challenge

«Tout le travail, de l’écriture à la réalisation, a été fait chez moi. Ce fut un réel challenge. Etre confiné, c’est aussi être en quelque sorte enfermé. J’ai voulu pousser à l’extrême cette contrainte. Même si j’ai l’habitude de travailler seul – ce qui souvent m’arrange bien, puisque je suis très exigeant – cette expérience de travailler en confinement total a été nouvelle pour moi», explique Filip Markiewicz, également père de deux enfants en bas âge.

La crise sanitaire autour du Covid 19 est quelque peu venue perturber son idée originale. Artiste indépendant depuis de nombreuses années, le Luxembourgeois, qui vit en Allemagne, d’abord à Berlin et actuellement à Hambourg, Filip Markiewicz a pour habitude de travailler sur des projets à long terme. «Je me suis retrouvé du jour au lendemain à l’arrêt. Les répercussions de cet état vont se faire ressentir durant un ou deux ans encore.»

Au départ, l’artiste avait prévu quelques performances espacées sur plusieurs mois et dans différents endroits. Paris, Nice, Berlin, Bucarest, Luxembourg. A chaque étape, il s’était promis de corroborer ses expositions avec des concerts, vidéos, textes et dessins. Histoire de mélanger comme à son habitude les genres. Le tout devait aboutir à la sortie d’un album. Ce projet «Ultrasocial Pop» – soutenu par la bourse Bert-Theis – devait être un travail de longue haleine. Après un lancement à la Kunsthalle d’Osnabrück en janvier dernier, Filip Markiewicz s’est vu obligé de suspendre son travail.

Du recul et de la hauteur

L’artiste a réagi et détourné son idée initiale afin de la préserver d’une fin prématurée. Il vient ces jours-ci de publier un premier clip, «We Have The Sun», qui débouchera plus tard sur un album, un film et une première performance, qui devrait avoir lieu à Luxembourg. Même si l’ordre est bouleversé, l’esprit reste bel et bien identique.

Côté musique, Filip Markiewicz reste fidèle à lui-même et propose un savant dosage entre pop, indie et songwriting. Le tout nappé de quelques touches de claviers tout aussi planants. Souvent catalogué artiste politique, voire engagé, le musicien prend du recul et de la hauteur. «Avec la crise que nous vivons actuellement, les choses se cristallisent.» Futuriste et utopique, son concept ne manque pas de profondeur. Ni d’espoir, à l’image du choix du titre «We Have The Sun».

Les images, qui accompagnent le clip, non plus. Empreintes d’un courant pop-art qu’un Andy Warhol n’aurait pas nié – Filip Markiewicz ne cache pas ses influences – les scènes défilent et semblent se répéter. Sans se voiler la face, le musicien sait se mettre en scène avec un sens de la dérision et du non-dit à peine voilé. Le côté absurde est lui aussi revendiqué. La représentation multiface de l’artiste au fil de «We Have The Sun» est aussi, pour Filip Markiewicz, un clin d’œil à une certaine forme de schizophrénie assumée. Mais aussi le fruit d’une surexposition au monde digital et à ses réseaux sociaux. Jouant sur l’ambiguïté de son message, le créateur veut rester facile d’accès – «populaire», mais loin du format de chansons de trois minutes, type Spotify. «Je recherche quelque chose de plus hybride, voire expérimental.»

Filip Markiewicz (à g.) présente son «Paradiso Lussemburgo» en 2015 à la Ca’ del Duca à la Biennale de Venise.
Filip Markiewicz (à g.) présente son «Paradiso Lussemburgo» en 2015 à la Ca’ del Duca à la Biennale de Venise.
Photo: Thierry Hick

Quel but à atteindre?

L’album final de son «Ultrasocial Pop» devrait sans doute prendre cette direction, même si le but final à atteindre n’est pas encore clairement arrêté par cet artiste, qui a grandi à l’ère des vidéos de MTV et qui aujourd’hui peut-être plus que jamais affectionne le mélange des genres, des techniques et des approches. Les frontières entre une toile de peinture et la toile d’internet – avec ces nombreux canaux de diffusion – s’estompent. Cette accumulation d’images, de sons et de textes est toujours présente dans son œuvre – on se souvient de son «Paradiso Lussemburgo» présenté en 2015 à la Ca’ del Duca à la Biennale de Venise.

Pas étonnant donc, que son clip «We Have The Sun» offre plusieurs niveaux de lecture. «Ce qui m’importe, ce n’est pas de vouloir plaire le plus possible au public, mais c’est de pouvoir échanger avec des gens qui sont prêts à dire ce qu’ils pensent.» Filip Markiewicz, la quarantaine, ne fait pas dans la demi-mesure. L’invitation à partager un rayon de soleil avec lui est lancée.

www.filipmarkiewicz.com 

Folgen Sie uns auf Facebook und Twitter und abonnieren Sie unseren Newsletter.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Webtipps der Kulturredaktion: Kult-Klicks
Im Blog „Kult-Klick“ stellt die LW-Kulturredaktion Videos, Fotostrecken, Webseiten, Linksammlungen, Kulturblogs oder Twittertrends vor – alles, was unseren Kulturredakteuren weit jenseits von Katzenvideos an kreativem Webcontent ins Auge fällt.
Gelangweilt von Katzenvideos? Wir haben die richtigen Kulturtipps im Web für Sie!