Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Ugur Gallenkus: Lutter pour un monde meilleur sur Instagram
Kultur 2 Min. 20.06.2019

Ugur Gallenkus: Lutter pour un monde meilleur sur Instagram

Avec plus d'un demi-million d'abonnés sur Instagram et des milliers d'autres sur Facebook et Twitter, le travail de l'artiste turc Ugur Gallenkus suscite de vives réactions.

Ugur Gallenkus: Lutter pour un monde meilleur sur Instagram

Avec plus d'un demi-million d'abonnés sur Instagram et des milliers d'autres sur Facebook et Twitter, le travail de l'artiste turc Ugur Gallenkus suscite de vives réactions.
Photo: AFP
Kultur 2 Min. 20.06.2019

Ugur Gallenkus: Lutter pour un monde meilleur sur Instagram

L'artiste turc Ugur Gallenkus suscite de vives émotions en juxtaposant des images de misère et de luxe sur Instagram

(AFP) - D'un côté une petite fille déguisée en Wonder Woman, de l'autre une enfant couverte de sang. Ou bien un yacht flambant neuf et une embarcation de migrants. Ugur Gallenkus fait sensation sur les réseaux sociaux en juxtaposant des images de pays en guerre et d'autres témoignant du luxe et du confort de l'Occident.

View this post on Instagram

April 23 was declared as Children's Day by Ataturk, founder of modern Turkey. I think it's the first day of celebration of children on Earth. Peace and love is possible with empathy, educated and children who have lived their childhood. It is impossible with hatred, ignorance and bigot children. Think about it. Happy Children's Day. (TR) 23 Nisan, 1921 yılında Hakimiyey-i Milliye bayramı, 1926 yılında Himaye-i Eftal Cemiyeti (Çocuk Esirgeme -Koruma- Cemiyeti) ve Atatürk'ün himayesinde Çocuk Bayramı olarak kutlanmaya başlanmıştır. Bu iki bayram 1980 yılında da 23 Nisan Ulusal Egemenlik ve Çocuk Bayramı olarak birleştirilmiş ve günümüzde de kutlanılmaya devam etmektedir. Genç Türkiye Cumhuriyet'i yönetiminin çocuklara verdiği değer ve önemi göstermesi bakımından önemlidir. Çocuklar, her türlü ihmal ve istismara açıktır ve korunmalıdırlar. Dünya'yı, ülkeleri ve toplumları gelişmiş ve daha kaliteli hale getirecek olan, aklı ve vicdanı hür, bilimde sanatta atılım içerisinde olan, cehaletten uzak, adalet ve empati duygusuna sahip bir nesil yetiştirmek öncelikle çocuklardan başlamaktadır. Ulusal bir güvenlik ve bekâ meselesi olan çocuklarımıza gerekli önemin anlaşılması ve verilmesini diliyorum. 23 Nisan Çocuk Bayramı kutlu olsun. . Photos: 1- @abd_doumany 2- @abd_doumany 3- @marcogualazzini 4- @larrysgeneralstore 5- @dimitardilkoff 6- #ChrisHondros 7- @andreeacampeanu 8- @noorulah_shirzada 9- @yasinakgul2 10- @yeaungthu . #ParalelEvrenSavaşBarış 📷

A post shared by Uğur Gallenkuş (@ugurgallen) on

Avec plus d'un demi-million d'abonnés sur Instagram et des milliers d'autres sur Facebook et Twitter, le travail de l'artiste turc suscite de vives réactions. D'autres montages de cet artiste de 29 ans confrontent par exemple un gobelet Starbucks et des gens souffrant de la sécheresse.

Ou encore un père baignant ses enfants dans les restes d'une salle de bain détruite par la guerre et, de l'autre côté, une baignoire installée sous un chandelier dans une salle de bain impeccable. Ugur Gallenkus, basé à Istanbul, dit vouloir ainsi susciter une prise de conscience sur ce qu'il se passe sur Terre et attirer l'attention sur ces «mondes parallèles». 

«Je voudrais dire au monde que dans les pays en développement les gens vivent dans la guerre, la faim et la douleur», explique-t-il. «Si nous voulons vivre en paix et en harmonie, nous devons connaître les vies des uns et des autres.» Son projet a démarré en 2016, en réaction à la photographie montrant le corps sans vie d'Aylan Kurdi, le petit Syrien de 3 ans retrouvé échoué sur une plage de Turquie et devenu le symbole tragique de la crise migratoire de 2015.

View this post on Instagram

Ali Nassar Fadil, 4 years old, lies in a ward at the Italian Red Cross hospital, on April 13, 2004 after loosing his left arm and leg 5 days ago from a blast injury by U.S forces who shot from the air killing his grandfather and 9 others in Fallujah, Iraq. (TR) 4 yaşındaki Ali Nassa Fadıl 13 Nisan 2004'te İtalyan Kızıl Haç hastanesinde yatıyor. 5 gün önce Felluce'de dedesi ve 9 kişinin öldüğü Amerikan hava saldırısında sol kolu ve bacaklarını kaybetti. . #ParalelEvrenSavaşBarış 📷 . Photo: @pbbphoto @gettyimages . #ırak #iraq #felluce #fallujah #savaşınçocukları #childrenofwar #savaş #war #art #collageartist #collage #collageart #ParalelEvrenSavaşBariş

A post shared by Uğur Gallenkuş (@ugurgallen) on

«Un matin en regardant les informations, j'ai vu la peur et le désespoir dans les yeux de familles de migrants qui tentaient de traverser la mer à la recherche d'une vie meilleure. Ca m'a choqué et j'ai voulu raconter leur situation au monde», dit l'artiste. Faire du monde «un endroit beau et heureux pour tous» 

Ugur Gallenkus évoque des sujets qui touchent le monde entier: la guerre, la famine, la violence contre les femmes, les inégalités, le réchauffement climatique... «Mais la guerre et l'instabilité en Irak, en Syrie et en Afghanistan représentent une part importante de mon travail», précise-t-il. 

«Je ne fais qu'interpréter les images différemment. J'essaie de trouver la valeur et le sens de photos que je vois aux informations et j'y ajoute le message que je veux transmettre». Des milliers de personnes ont réagi sur les réseaux sociaux, exprimant leur colère, leur tristesse ou leur choc.

«L'art est puissant parce qu'il peut exprimer ce qui est au-delà des mots», commente Subra, une utilisatrice de Facebook, sous une image. «Je viens de Syrie. A chaque fois que je vois vos images de la destruction de mon pays comparées à la vie confortable de l'Occident, je pleure.

Nous avions la même vie avant, mais la guerre nous a tout retiré», raconte un autre utilisateur, Haroun. Ugur Gallenkus dit recevoir des messages de soutien d'un peu partout. Déterminé, il entend continuer son travail pour faire du monde «un endroit beau et heureux pour tous».