Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Réactions après le départ d'Enrico Lunghi: Entre consternation et appel à la résistance
Kultur 5 Min. 08.11.2016 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

Réactions après le départ d'Enrico Lunghi: Entre consternation et appel à la résistance

Enrico Lunghi dirige le Mudam depuis janvier 2009.

Réactions après le départ d'Enrico Lunghi: Entre consternation et appel à la résistance

Enrico Lunghi dirige le Mudam depuis janvier 2009.
Photo: Christian Aschmann
Kultur 5 Min. 08.11.2016 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

Réactions après le départ d'Enrico Lunghi: Entre consternation et appel à la résistance

Marie-Laure ROLLAND
Marie-Laure ROLLAND
La démission du directeur général du Mudam fait des vagues sur la scène culturelle nationale et internationale. La décision d'Enrico Lunghi est comprise. Le manque de soutien de sa hiérarchie soulève des interrogations.

Par Marie-Laure Rolland

La première réaction est venue de l'étranger après l'annonce de la démission du directeur général du Mudam. Le Comité international des musées d'art moderne (Cimam) n'a pas tardé à monter sur les barricades.

Cimam: des conditions «antidémocratiques»

C'est en premier lieu le Luxembourg qui est pointé du doigt: «Nous artistes, curateur-ices, collectionneur-ses, galeristes, ami-es des arts, témoignons toute notre sympathie à Enrico Lunghi ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Un fort morceau d’arrogance
On sait depuis longtemps qu’elle est dure d’oreille et d’entendement. Une fois de plus elle s’est mêlée de ce qui lui échappe...
Corine Cahen, Ministre de la famille, de l'intégration et la Grande Région. Photo Guy Wolff
Un an après le Bataclan: Quatre Luxembourgeois de Paris témoignent
«Rien que de vivre à Paris, ça vous met dans le lot de ceux qui sont touchés», sait bien Françoise Mathay à Paris depuis plus de dix ans. Même si aucun d'entre eux n'a été victime des attentats du 13 novembre 2015, beaucoup de Luxembourgeois vivant à Paris connaissaient de près ou de loin une victime des attentats.
Cocotte en colère
Le «siège» du ministère de la Culture est levé mais les cris de poule en colère de ChiKiTa, alias Aïda Schweitzer, font encore débat sur la scène artistique.
Editorial: La méthode Nagel
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la ministre de la Culture a de la suite dans les idées. En mars, elle avait fait trembler le secteur culturel en annonçant que toutes les conventions avec les associations seraient supprimées d'ici la fin de l'année.