Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Lycée des Arts et Métiers: Une carte de vœux pour la Chambre
Kultur 3 Min. 18.12.2015 Aus unserem online-Archiv

Lycée des Arts et Métiers: Une carte de vœux pour la Chambre

C'est l'idée de Michèle Lawniczak, 17 ans, qui a retenu l'attention du Président de la Chambre des députés.

Lycée des Arts et Métiers: Une carte de vœux pour la Chambre

C'est l'idée de Michèle Lawniczak, 17 ans, qui a retenu l'attention du Président de la Chambre des députés.
Photo: Pierre Matgé
Kultur 3 Min. 18.12.2015 Aus unserem online-Archiv

Lycée des Arts et Métiers: Une carte de vœux pour la Chambre

Imaginez la scène: le «Premier citoyen du pays» Mars di Bartolomeo débarque dans une salle de classe et demande aux élèves de créer une carte de vœux de fin d'année pour le Parlement. Il n'en fallait pas plus pour titiller la créativité des 16 élèves de la 11e DG du lycée des Arts et Métiers du Limpertsberg.


par Thierry Hick

Imaginez la scène: le «Premier citoyen du pays» Mars di Bartolomeo débarque dans une salle de classe et demande aux élèves de créer une carte de vœux de fin d'année pour le Parlement. Il n'en fallait pas plus pour titiller la créativité des 16 élèves de la 11e DG du lycée des Arts et Métiers du Limpertsberg.

«Bien sûr qu'on était tous stressés à mort. La Chambre des députés qui nous demande une carte de Noël? On n'avait pas le droit à l'erreur», note Michèle Lawnisczak, 17 ans. «On s'est mis à rechercher des infos sur la Chambre puisque ce n'est pas un lieu que nous avons l'habitude de fréquenter», renchérit Daniel Peeters, 17 ans.

«Nous avons commencé par mettre à plat quelques idées, chacun a pu s'exprimer», précise Lola Wolff, 18 ans. Ralph Kilburg, professeur d'éducation artistique, et Gilles Gardula, chargé d'éducation, ont ensuite guidé les 16 élèves de la calsse 11e DG du lycée des Arts et Métiers du Limpertsberg.

Seize élèves ont travaillé sur le projet
Seize élèves ont travaillé sur le projet
Photo: Pierre Matgé

 Des possibilités et des contraintes

«Ces cartes devant par la suite être imprimées, les élèves ont dû se familiariser avec le papier. Contrairement à un support digital, cette matière offre de larges possibilités, mais elle impose aussi certaines contraintes techniques de maniement», indique Ralph Kilburg.

Les élèves ont pu par la suite laisser libre cours à la créativité. Comment combiner le message de Noël et des fêtes de fin d'année avec l'esprit de la Chambre? A chaque élève de trouver sa solution.

«Il me semblait important de ne pas tout dévoiler d'un seul coup, une carte de vœux doit aussi conserver une certaine part de mystère. J'ai aussi essayé d'éviter tous les clichés autour de Noël», estime Daniel. «Une fois les préliminaires de mon travail achevé, j'avais encore quelques doutes quant à la suite à donner à mon projet», avoue Lola. «Il était évident pour nous que ce travail dépassait de loin le strict cadre scolaire. Il fallait donner le meilleur de nous-mêmes. On n'avait pas le choix»


La carte de vœux de la Chambre des députés, édition 2015.
La carte de vœux de la Chambre des députés, édition 2015.
Photo: Pierre Matgé

Plusieurs semaines de travail

Les 16 élèves ont travaillé plusieurs semaines sur la commande de Mars Di Bartolomeo, huit d'entres eux ont pu défendre dans un deuxième temps leurs projets à la Chambre. Finalement, c'est Michèle Lawnisczak, qui remporte la mise. «J'ai été très surprise de voir ma carte retenue», glisse la jeune élève, «ce projet m'a coûté beaucoup de temps, j'y ai longuement réfléchi et souvent travaillé à la maison chez moi».

La carte de Michèle Lawnisczak, se distingue par une recherche de sobriété. Le traditionnel arbre de Noël est remplacé par une forme géométrique qui n'est sans rappeler une 
google-map. Futurs designers diplômés, les élèves de cette classe 11e DG vont-ils tous se lancer dans une carrière artistique une fois leurs études terminées? Michèle est catégorique: «Oui, sans aucun doute!».

Des cartes à l'ère du tout-numérique

Des adolescents qui à l'ère du tout-numérique (re)découvrent les ficelles d'un travail graphique et artisanal, peut surprendre. Lola, Michèle et Daniel ne cachent pas leur enthousiasme: «Une photo postée sur Facebook reste quelque chose de volatile et d'éphémère qu'on oublie très rapidement. Une carte permet par contre d'envoyer un message bien plus personnel», notent en chœur les élèves qui, cette année encore, enverront de «vraies» cartes de vœux à leurs proches. Mars Di Bartolomeo s'est empressé hier d'envoyer une carte dédicacée aux élèves et à leurs professeurs.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Commentaire: Elections régionales en France: Le diable par la queue
Marine et Marion Le Pen n'ont pas obtenu les régions qu'elles convoitaient. Leur échec relatif signifie-t-il que la menace Front national est écartée? Non, loin de là, si l'on considère que près de sept millions de Français ont accordé leurs suffrages à l'extrême-droite. Un commentaire de Gaston Carré.
TOPSHOT - Marion Marechal-Le Pen (C), French far-right National Front (FN) party top candidate in the Provence-Alpes-Cote d'Azur region, delivers a speech after the announcement of the results of the second round of the French regional elections in Marseille on December 13, 2015, flanked by FN candidates Stephane Ravier (L) and Jeannine Douzon.  AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
Des jambes et du cœur: Augustin Kivunghe: «Si je peux rendre un peu de bonheur»
Augustin alias «Kiki» Kivunghe, l'ancien joueur de Beggen et de Käerjéng, a raccroché les crampons. Aujourd'hui coach sportif, il se lance dans un nouveau défi: une course contre la montre pour la Fondation Malaika («ange», en sawahili), une association qui promeut l'éducation des petites filles en République Démocratique du Congo, pays dont il est originaire.
Augustin «Kiki» Kivunghe s'est lancé dans une nouvelle aventure à but humanitaire.
Absurdité et cynisme
Comment aborder et absorber les turpitudes du monde et ses incertitudes socio-économiques? Les temps de l'absurde semblent résolus. Sisyphe paraît heureux car on l'a rendu «social»...