Wählen Sie Ihre Nachrichten​

LuxFilmFest: "C'est la qualité qui prime"
Alexis Juncosa: «Les petits films
qui parfois passent sous le radar font notre bonheur.»

LuxFilmFest: "C'est la qualité qui prime"

Photo: Lex Kleren
Alexis Juncosa: «Les petits films
qui parfois passent sous le radar font notre bonheur.»
Kultur 5 Min. 06.03.2019

LuxFilmFest: "C'est la qualité qui prime"

Marc THILL
Marc THILL
Il est le «monsieur cinéma» du Luxembourg City Film Festival, Alexis Juncosa, 46 ans, depuis 2011 directeur artistique et responsable de la programmation du festival.

Dans une interview, Alexis Juncosa, directeur artistique du LuxFilmFest, fait le point sur l'édition 2019 et explique pourquoi il ne voudrait pas qu'on dise un jour que le festival a atteint sa vitesse de croisière. La grande fête du cinéma débute ce soir avec comme film d'ouverture «Gloria Bell» du cinéaste chilien Sebastián Lelio.

  • Alexis Juncosa, s’il n'existait qu'un seul mot pour décrire le «Luxembourg City Film Festival», ce serait lequel?

Ce serait le mot «panorama» ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Et si on se parlait?
Depuis juin 2015 et le référendum organisé par le gouvernement en vue de moderniser les institutions du pays, les résidents étrangers du Grand-Duché savent que leurs voisins, collègues et amis luxembourgeois D.O.C. semblent réticents à les voir s’impliquer dans la vie politique nationale...
Rachat de Lotus par Renault: Gerard Lopez: "Je suis fier!"
L'homme d'affaires luxembourgeois Gerard Lopez, qui vient de vendre Lotus F1 à Renault, jette un regard fier sur ses cinq années en Formule 1. Il devrait rester dans la structure annoncée par Carlos Ghosn, le patron de Renault. Interview.
Luxembourg Formula One Lotus F1 Team boss Gerard Lopez arrives prior the Belgium Formula One Grand Prix at the Spa-Francorchamps race track near Francorchamps, Belgium, 25 August 2013. PHOTO/� NICOLAS BOUVY/Tout droit reserve.
Rotondes: entretien avec Robert Garcia: «Mission presque accomplie»
Pour Robert Garcia, l'ouverture prochaine des Rotondes de Bonnevoie va permettre de boucler la boucle de son parcours culturel. Il compte y rester encore une année, laps de temps suffisant à ses yeux pour mettre sur les rails une institution qui a pu se roder ces dernières années au CarréRotondes.
Robert Garcia  fera ses adieux dans un peu plus d'un an.