Wählen Sie Ihre Nachrichten​

"Live aus der Stuff": des concerts dans votre salon
Kultur 1 3 Min. 18.03.2020

"Live aus der Stuff": des concerts dans votre salon

"Live aus der Stuff": des concerts dans votre salon

Kultur 1 3 Min. 18.03.2020

"Live aus der Stuff": des concerts dans votre salon

Thierry HICK
Thierry HICK
Comme plus aucun rendez-vous culturel n'est actuellement organisé, les artistes s'invitent chez vous dans votre salon.

Un canapé, deux coussins, un disque d'or(?), un éclairage douillet et une guitare: que demander de plus pour passer un bon moment? La photo de promotion de "Live aus der Stuff" est plus que parlante. Des artistes d'horizons divers proposent ces jours-ci des concerts dans leur salon. 

En cette période de crise due au coronavirus  où plus aucun concert, séance de lecture, voire de pièce de théâtre ou de danse n'est organisé, les artistes s'organisent et grâce à l'initiative "Live aus der Stuff" s'invitent dans votre salon. 

Une réaction rapide s'imposait

Serge Tonnar, qui est à l'origine du projet explique: "Face à la réalité, il fallait réagir et trouver une solution aux problèmes. Et ce, le plus rapidement possible.   Le coronavirus bouleverse notre vie et oblige les artistes à trouver de nouveaux moyens pour s'exprimer.La vie doit continuer." 

Organisé par le collectif d'artistes Maskénada, "Live aus der Stuff" connaît un succès retentissant.  La liste des artistes intéressés ne cesse de s'allonger. 

40 performances prévues

La ministre de la Culture, Sam Tanson, s'est rapidement laissé convaincre de l'intérêt du projet. "Sans longues démarches administratives, elle nous a assuré de son soutien". Actuellement, pas moins de 40 performances live sont prévues. Jean Muller, Steve Karier, Georges Urwald, Serge Tonnar, Roland Meyer, Barleby Delicate et Annick Sinner  sont d'ores et déjà partants. D'autres noms vont suivre. 

Le pianiste Jean Muller va ouvrir le bal ce mardi soir. A quelques heures de "monter sur scène" dans son salon, l'artiste reste confiant. "Mon salon n'est certes pas bien grand, mais je vais trouver une solution pour organiser le live-stream.  Je crois que je vais utiliser  mon iPhone". 

Une règle simple

Pour Serge Tonnar, il fallait agir vite.
Pour Serge Tonnar, il fallait agir vite.
Photo: Guy Jallay

Une règle s'impose: le concert et la retransmission sont à la seule charge de l'artiste. "Alors qu'on demande au public de limiter les contacts, on ne peut pas se permettre de travailler  à plusieurs en groupe", lance Jean Muller.

Le pianiste a choisi un Nocturne de Chopin, le rondo "Alla Turca" de Mozart et la Sonate op. 110 de Beethoven. "Une partition monumentale, surtout pour le dernier mouvement qui se termine sur une coda triomphale, pleine d'optimisme." Une manière pour le pianiste d'envoyer un "message d'optimisme pour refuser toute forme de désespoir. Même en période de crise profonde."

Donner du travail aux artistes

"Le but de ces performances est de permettre au public de passer un agréable moment chez lui à la maison. Mais aussi de donner du travail aux artistes qui aujourd'hui manquent de travail, donc aussi de revenus. Dès le début, il était primordial que tous les artistes qui s'engagent soient également payés. Ensuite, à chacun d'utiliser ses   cachets comme bon lui semble", explique Serge Tonnar. 

Jean Muller a fait son choix: "Je vais soutenir les artistes indépendants qui actuellement en ont bien besoin." 

Coup d'envoi ce mardi soir avec le concert de Jean Muller en direct de son salon.
Coup d'envoi ce mardi soir avec le concert de Jean Muller en direct de son salon.
Photo: Gerry Huberty



Lesen Sie mehr zu diesem Thema