Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Explorations et retrouvailles
Kultur 3 Min. 23.05.2017 Aus unserem online-Archiv
La saison 2017-18 des Théâtres de la Ville

Explorations et retrouvailles

"Evita"
La saison 2017-18 des Théâtres de la Ville

Explorations et retrouvailles

"Evita"
Photo: Pamela Raith
Kultur 3 Min. 23.05.2017 Aus unserem online-Archiv
La saison 2017-18 des Théâtres de la Ville

Explorations et retrouvailles

Thierry HICK
Thierry HICK
En présentant la programmation des deux Théâtres de la Ville, Tom Leick-Burns n'est plus que le «successeur de...». La patte du directeur est bien présente. La fréquentation en hausse des deux salles le conforte dans ses choix.

par Thierry Hick

En présentant la programmation des deux Théâtres de la Ville, Tom Leick-Burns n'est plus que le «successeur de...». La patte du directeur est bien présente. La fréquentation en hausse des deux salles le conforte dans ses choix.

«En succédant à Frank Feitler je m'étais fixé une priorité: ne rien changer. A l'époque, il n'y avait pas d'urgence à le faire. Après plus de deux années, j'ai pleinement conscience de la mission qui est la nôtre, du rayonnement international de notre théâtre et de nos relations privilégiées avec les artistes», s'est réjoui hier matin le directeur des deux Théâtres de la Ville, Tom Leick-Burns, en présentant le programme de la saison 2017-18 des deux institutions. «Notre travail consiste à encourager, soutenir, promouvoir les artistes.»

Nommé à la succession de Frank Feitler le 9 février 2015 par le conseil communal de Luxembourg, Tom Leick Burns a depuis deux saisons «marqué de son empreinte nos deux maisons, il a laissé des traces. Les chiffres sont là pour démontrer la réussite», s'est félicitée à son tour Lydie Polfer, bourgmestre de Luxembourg, en évoquant une fréquentation des deux salles de théâtre en hausse: 60.234 spectateurs pour le Grand Théâtre et 5.263 pour les Capucins.

La première magistrate de la capitale a profité de la présentation de programme pour annoncer quelques travaux de rénovation du Théâtre des Capucins. L'entrée et le vestiaire du rez-de-chaussée ainsi que le bar du premier étage vont subir un lifting conséquent. L'espace caisse du théâtre va accueillir à partir du mois de septembre un espace de vente de livres d'art (en relation avec la programmation) géré par Edmond Donnersbach, le propriétaire de la Librairie Alinéa...

Après les chiffres et les résultats encourageants, le directeur a passé en revue l'épais catalogue de propositions de ses théâtres.

Opéra

Outre quelques grands classiques du répertoire, – «Don Giovanni», «Il Barbiere di Siviglia», «Un Ballo in Maschera» – le Grand Théâtre va poursuivre son exploration de contrées lyriques plus modernes et contemporaines. Le festival «Rainy Days» proposera le «Body Opera» de Wojtek Blecharz, qui va bouleverser notre perception de la musique... «Kein Licht» de Philippe Manoury reviendra sur la tragédie de Fukushima. Pour ce volet opéra, parmi les ensembles invités, ont répondu présent l'Orchestre philharmonique du Luxembourg et Lucilin.

Les amateurs de comédies musicales choisiront sans doute «Evita» d'Andrew Lloyd Weber.

Danse

Avec l'invitation de Sylvia Camarda, Anne-Mareike Hesse et Jean-Guillaume Weis, les théâtres continuent de tendre une perche à la création locale.

Des habitués – Sidi Larbi Cherkaoui, la Michael Clark Company... – et des nouveaux venus – la Compagnie Käfig, Michael Keegan-Dolan... compléteront l'affiche danse.

La chorégraphe Anna Teresa De Keersmaeker sera à l'honneur du nouveau «Red Bridge Project», une joint-venture temporaire entre le Grand Théâtre et le Mudam et la Philharmonie, centrée sur une «dramaturgie plus profonde» selon Tom Leick-Burns.

Théâtre

C'est dans le domaine du théâtre que le soutien aux acteurs, metteurs en scène du pays sera le plus visible. Raoul Schlechter, Eugénie Anselin, Larisa Faber, Claire Thill, Elsa Rauchs, Marco Lorenzini, Myriam Muller, Jules Werner... la liste est longue.

Le nouveau cycle «Capucins libres» s'adressera aux jeunes créateurs et collectifs émergents en leur proposant des résidences d'artistes. Avec «Rumpelstilzchen» Ian De Toffoli fera revivre la vieille tradition des contes luxembourgeois.

«Die Dreigroschenoper» de Brecht et «Le jeu de l'amour et du hasard» de Marivaux signeront un grand écart entre les styles et époques.

Tous les programmes, toutes les infos sont disponibles sur:

www.theatres.lu


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Si le ministre de l'Economie s'appuie souvent sur le succès de la SES pour «vendre» son initiative sur l'exploitation de l'espace, les deux aventures nées du courage politique à 35 ans d'intervalle sont très différentes.
Le syndicat a mobilisé près de 50 personnes devant le siège de la JP Morgan Bank Luxembourg. L'objectif était de dénoncer une recommandation de l'ABBL visant à suspendre la prime de conjoncture payable en juin.
Des salariés manifestent pour le maintien de la prime de conjoncture de juin.
Publicité, marketing, Internet: comment sont protégés les jeunes au Luxembourg? Tour d'horizon des principales dispositions.
La protection des jeunes exige désormais une éducation aux médias.
Après une dernière réunion avec son comité scientifique, Enrico Lunghi a quitté lundi 19 décembre le Mudam, près de deux mois après avoir annoncé sa démission.
Mudam: prés. programme artistique 2017 / Foto: Steve EASTWOOD
La succession d'Enrico Lunghi était hier à l'ordre du jour du Conseil d'administration du Mudam. La procédure ne se fera pas du jour au lendemain, comme le montre l'expérience du passé.