Wählen Sie Ihre Nachrichten​

La critique ciné de la semaine: "Bigfoot junior: Cela ne tient qu'à un cheveu
Kultur 1 2 Min. 05.08.2017 Aus unserem online-Archiv

La critique ciné de la semaine: "Bigfoot junior: Cela ne tient qu'à un cheveu

Le corps d'Adam se transforme de façon étrange.

La critique ciné de la semaine: "Bigfoot junior: Cela ne tient qu'à un cheveu

Le corps d'Adam se transforme de façon étrange.
Photo: StudioCanal
Kultur 1 2 Min. 05.08.2017 Aus unserem online-Archiv

La critique ciné de la semaine: "Bigfoot junior: Cela ne tient qu'à un cheveu

Adam se met à la recherche de son père, mais il ne sait pas encore ce qui l'attend...

Par Thomas Berthol

«Regarde ses pompes il est trop chelou»: le jeune garçon Adam est moqué par une bande au collège qui ne cherche qu'à se bagarrer. Ce n'est pas faux, puisqu'Adam est différent des autres adolescents de son âge. Il est non seulement solitaire, mais son corps se transforme aussi, ses cheveux repoussent rapidement, ses pieds grandissent faisant des trous dans ses chaussures. Mais que lui arrive-t-il?

Le film d'animation belge «Bigfoot Junior» de Ben Stassen et Jérémie Degruso  s'ouvre sur une course poursuite dans une forêt et en pleine nuit entre des chiens, des hommes et des hélicoptères à la poursuite d'un scientifique en blouse blanche, qui apparaîtra sous les traits de Bigfoot. Le cadre de l'histoire est rapidement posé. L'homme traqué finit par chuter dans une cascade et disparaît.

360 Videos werden hier nicht unterstützt. Wechseln Sie in die Youtube App, um das Video anzusehen.

Après avoir découvert l'existence des lettres de son père envoyées récemment à sa mère, Adam décide de partir à sa recherche, sans savoir que ceci mettra en danger sa famille. Le thème de la filiation et des origines est certes assez classique, mais embarque facilement le spectateur dans une histoire agrémentée de fantaisie. Une touche de légèreté se rajoute au récit et fait découvrir l'univers particulier de Bigfoot. Le récit jalonné de bons gags qui fait sourire, voire rire.

La coupe de cheveux

L'histoire est bien rythmée par certains épisodes. Comme, lorsque le patron d'un groupe pharmaceutique capture finalement Bigfoot, dans le but de créer un produit pour faire pousser des cheveux. «L'avenir appartiendra à ceux qui feront de vrais cheveux», déclare l'entrepreneur en quête de substantiels gains. L'histoire reposera finalement sur un thème assez original et surprenant: la coupe de cheveux.

C'est l'esprit de bande qui rend le film d'animation vivant, comme lorsque des animaux piègent les chasseurs ou aident Adam à délivrer son père capturé. Des dons particuliers permettent à Bigfoot de communiquer avec les animaux, de courir très vite et d'avoir une très bonne ouïe. L'adolescent a hérité ces capacités de son père et saura en tirer profit rapidement.

Hormis le rythme soutenu  accompagné d'une musique dynamique, qui ne laisse guère place à l'ennui, le spectateur profite de quelques belles images de paysage, notamment d'un paisible plan large de la forêt avec des vols d'oiseaux et des geysers. Chaque scène s'intègre dans une logique cohérente. Même si la fin reste en suspens. Bigfoot pourra-t-il s'intégrer dans la société, malgré son apparence hirsute? La réussite du film tient au mélange d'action et de comédie avec une teinte de magie.