Wählen Sie Ihre Nachrichten​

L'Arsenale de Marco Godinho
Marco Godinho est le premier artiste plasticien du Grand-Duché à investir la Sale d'Armi de l'Arsenale.

L'Arsenale de Marco Godinho

Photo: Luke A. Walker
Marco Godinho est le premier artiste plasticien du Grand-Duché à investir la Sale d'Armi de l'Arsenale.
Kultur 3 Min. 09.05.2019

L'Arsenale de Marco Godinho

Thierry HICK
Thierry HICK
Inauguration jeudi du pavillon luxembourgeois «Written by Water» à la Biennale d'art de Venise.

Marco Godinho est un artiste ému et heureux. Il est depuis quelques semaines à Venise. Dimanche, pour l'inauguration de son «Written by Water» au pavillon luxembourgeois à la Biennale d'art, il a pu accueillir ses parents et son frère Fábio – qui lit des extraits de «L'Odyssée» d'Homère avant d'offrir des pages de son livre aux visiteurs, souvent perplexes ou étonnés. De très nombreux artistes et responsables culturels mais aussi bon nombre d'acteurs avaient fait exprès le déplacement. Également présente, la ministre de la Culture, Sam Tanson.

Des histoires invisibles écrites par la mer

Alors que les inaugurations de pavillons nationaux s'enchaînent hier à l'Arsenale, quelque 300 invités se bousculent dans le pavillon luxembourgeois autour d'une installation monumentale: un interminable plan incliné, occupant presque tout l'espace et tapissé de quelque 3.000 cahiers de notes, que Marco Godinho a plongé dans la mer lors de voyages tout autour de la Méditerranée. «La mer a écrit des histoires invisibles, je n'ai pas encore tout à fait compris cette langue nouvelle», explique l'artiste.

La ministre de la Culture Sam Tanson (d.) aux côtés des curateurs Kevin Muhlen et Stilbé Schroeder et de Marco Godinho (de g. à d.)
La ministre de la Culture Sam Tanson (d.) aux côtés des curateurs Kevin Muhlen et Stilbé Schroeder et de Marco Godinho (de g. à d.)
Photo: Thierry Hick

Pour ce projet de biennale, Marco Godinho a imaginé un voyage de Luxembourg à Venise, du Nord au Sud donc «à contre-courant des flux migratoires habituels». Et toujours, la mer en ligne de mire. A l'intérieur de ce nouveau volume ainsi créé, l'artiste a imaginé deux espaces de projections. Immaculées de blanc, ces deux cabines illustrent différents aspects de la thématique de l'artiste – le tout formant un ensemble autant épuré que cohérent.

La mer a écrit des histoires invisibles, je n'ai pas encore tout à fait compris cette langue nouvelle



Un périple du Nord au Sud.
Un périple du Nord au Sud.
Photo: Luke A. Walker

Lion d'or 2019: Marco Godinho part favori

Sam Tanson, tout en soulignant l'«importance d'être présent à Venise» relève «la démarche poétique de Marco Godinho dans ses propos». Une poésie qui a également frappé les critiques de l'hebdomadaire français «Le quotidien des arts» pour qui le pavillon luxembourgeois figure – avec la France, la Russie et le Ghana – parmi les quatre favoris pour décrocher un Lion d'or. Si Marco Godinho devait remporter la mise, il serait le digne successeur de Su-Mei Tse, qui décrocha un Lion d'or en 2003. La réponse sera donnée samedi. La présence luxembourgeoise à la Biennale d'art de Venise ne date pas d'hier.

L'artiste Marco Godinho.
L'artiste Marco Godinho.
Photo: THierry Hick

Depuis 1999, le Grand-Duché investissait – tant pour la Biennale d'art que pour celle dédiée à l'architecture –, la Ca' del Duca, une noble demeure privée, située à quelques mètres du Canal Grande. Le Grand-Duc héritier Guillaume et son épouse, la Grande-Duchesse héritière Stéphanie, aimaient y arriver en gondole.

La petite cour intérieure ne manquait certes pas de charme pour des rencontres improvisées. Seul problème du lieu: il fallait le chercher, le trouver. A la marge du parcours habituel des visiteurs de la Biennale, la Ca' del Duca manquait de visibilité.

Fábio, le frère de Marco Godinho, lit des extraits de «L'Odyssée» d'Homère.
Fábio, le frère de Marco Godinho, lit des extraits de «L'Odyssée» d'Homère.
Photo: Thierry Hick

Le ministère de la Culture, conscient du problème, chercha donc une autre solution: en 2018 le pavillon d'architecture du Luxembourg essuya les plâtres d'un nouveau lieu, situé cette fois-ci dans la Sale d'Armi de l'Arsenale, aux côtés des Giardini, l'une des deux plaques tournantes de la Biennale. Marco Godinho est donc le premier artiste plasticien luxembourgeois à investir ces vastes et imposants lieux, qu'il a transformés tout en respectant certaines consignes et contraintes puisque le bâtiment de l'Arsenale lui-même est classé patrimoine historique.

Les histoires invisibles  écrites par la mer.
Les histoires invisibles écrites par la mer.
Photo: Luke A. Walker

Avec comme voisins, l'Ukraine, la Turquie, le Kosovo et Singapour, le Grand-Duché joue désormais dans la cour des grands. «La visibilité est renforcée, certes, mais la concurrence aussi», note Kevin Muhlen, curateur du pavillon. Pas de quoi effrayer Marco Godinho, qui entend bien profiter des ces «cohabitations inattendues».

www.labiennale.org


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Godinho goes Venezia
Der portugiesisch-luxemburgische Künstler Marco Godinho wird Luxemburg auf der 2019er Biennale in Venedig vertreten. Dies teilt das Kulturministerium am Freitag mit.
30.3. Kultur / MNHA / Expo Portraits sous Surveillance / Marco Godinho foto:Guy Jallay
"Großer Kreativer": Bert Theis verstorben
Mit einem Statement von Xavier Bettel und Stimmen aus der Kulturszene wie Simone Decker verabschiedet sich Luxemburg von Bert Theis. Der Künstler ist im Alter von 64 Jahren verstorben.
Bert Theis im Jahr 2009.
Biennale in Venedig: Stelldichein in der Ca' del Duca
Am Donnerstagabend wurde in der Ca' del Duca das Luxemburger Pavillon"Paradiso Lussemburgo" eingeweiht. Erbgroßherzog Guillaume und Erbgroßherzogin Stéphanie wohnten der Vernissage bei. Sie ließen sich vorab einen Bummel durch die Lagunenstadt nicht entgehen.