Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Festival de Cannes: Le bel objet du scandale
Kultur 1 4 Min. 19.05.2017 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

Festival de Cannes: Le bel objet du scandale

L'équipe du film «Okja» du réalisateur Bong Joon Ho avec Tilda 
Swinton (Lucy Mirando) et Ann Seo Hyun (Mija).

Festival de Cannes: Le bel objet du scandale

L'équipe du film «Okja» du réalisateur Bong Joon Ho avec Tilda 
Swinton (Lucy Mirando) et Ann Seo Hyun (Mija).
Photo: AFP
Kultur 1 4 Min. 19.05.2017 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

Festival de Cannes: Le bel objet du scandale

Marie-Laure ROLLAND
Marie-Laure ROLLAND
«Okja», le film du réalisateur coréen Bong Joon Ho produit par Netflix, est une réussite. Le président du Conseil d'administration du réseau Europa Cinéma, Nico Simon, prend position sur sa sélection en compétition.

Par Marie-Laure Rolland

Des huées pour commencer et des applaudissements à la fin de la projection à la presse. «Okja», le premier film de Netflix sélectionné en compétition au Festival de Cannes, était très attendu par la critique après la controverse qui a entouré son arrivée sur la Croisette. C'est une réussite, une histoire à la fois touchante et dans l'air du temps, servie par une très belle réalisation technique et un excellent casting.

Netflix a mis le paquet sur cette production mais le fait sans ostentation, avec aux manettes un pro, le réalisateur sud-coréen Bong Joon Ho («Snowpiercer», «The Host») ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Un an après le Bataclan: Quatre Luxembourgeois de Paris témoignent
«Rien que de vivre à Paris, ça vous met dans le lot de ceux qui sont touchés», sait bien Françoise Mathay à Paris depuis plus de dix ans. Même si aucun d'entre eux n'a été victime des attentats du 13 novembre 2015, beaucoup de Luxembourgeois vivant à Paris connaissaient de près ou de loin une victime des attentats.
Dans l'air du temps
Avant même sa sortie demain soir sur grand écran, le film de Vincent Garenq, «L'enquête», retient depuis plusieurs jours l'attention des médias, en particulier en France.