Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Faire comme avant, mais encore mieux
Kultur 3 6 Min. 24.05.2022
Solistes européens, Luxembourg

Faire comme avant, mais encore mieux

Les SEL veulent continuer sur leur lancée après deux années difficiles.
Solistes européens, Luxembourg

Faire comme avant, mais encore mieux

Les SEL veulent continuer sur leur lancée après deux années difficiles.
Photo: SEL / Luc Deflorenne
Kultur 3 6 Min. 24.05.2022
Solistes européens, Luxembourg

Faire comme avant, mais encore mieux

Thierry HICK
Thierry HICK
L'orchestre et son chef, Christoph König, présentent leur saison 2022-23.

«Etre encore là aujourd’hui, c’est presque un miracle», se réjouit Christoph König, le directeur musical des Solistes européens, Luxembourg (SEL) en poste depuis 2010 et au moins jusqu'en 2024-25. Eugène Prim, le directeur général des SEL, rajoute: «Avec plus d’argent, on pourrait faire encore plus.»

Pour sa nouvelle saison 2022-23 l’orchestre de chambre est encore et toujours freiné dans son élan par des considérations purement financières. D’autant plus que la crise s’est fait sentir. «On a perdu des plumes», concède Eugène Prim, qui se réjouit des soutiens toujours fidèles du ministère de la Culture et de la Ville de Luxembourg, tout en déplorant la baisse des recettes propres – pas de concerts, pas de billets vendus –, tout comme l’hésitation de certains sponsors et finalement les conséquences économiques de la pandémie, mais aussi de la guerre en Ukraine. «Etre capable de continuer aujourd’hui n’a pas été une évidence», confirme Christoph König, qui remercie tous ceux qui ont malgré tout continué de soutenir les SEL.

Le chef d'orchestre Christoph König restera à la tête des SEL au moins jusqu'en 2024-25.
Le chef d'orchestre Christoph König restera à la tête des SEL au moins jusqu'en 2024-25.
Photo: Anouk Antony

  «Rester optimiste»  

Comme à son habitude, Eugène Prim veut «rester optimiste», même s’il faut à certains moments «réagir au cas par cas sans toujours avoir une certitude concernant le futur». Une situation, en fait, pas tellement nouvelle pour la phalange. «Comme les années précédentes, on va pouvoir proposer dix rendez-vous à notre public pour la saison à venir», se réjouit le patron des Solistes.

La nouvelle saison a été placée sous le thème «Comme avant, mieux qu’avant!». «Un titre qui nous semble révélateur à la fois de l’esprit des soirées que nous allons vivre ensemble et de leurs programmes», soulignent le président des SEL, Jérôme Wigny, et le directeur général, Eugène Prim. «Comme avant» signe un retour à la normale, puisque tous les rendez-vous sont désormais libérés de contraintes sanitaires ou de jauges de publics.

«Mieux qu’avant», car, comme le soulignent les organisateurs, le chef d’orchestre Christoph König a «davantage imaginé un programme de saison fidèle à l’esprit qu’il ne cesse d’insuffler à notre orchestre depuis son arrivée».

Se démarquer de la concurrence

Comme à son habitude – mais aussi pour se démarquer de la concurrence – les SEL s’attachent depuis de nombreuses saisons à sortir des chemins balisés et des canons du répertoire pour s’affranchir d’expériences, souvent nouvelles tant pour les musiciens que pour les auditeurs. Faut dire que Christoph König manie cet exercice avec finesse et inspiration, ces trouvailles d’œuvres et leurs agencements étant très souvent inédites.

Pour asseoir sa notoriété à l’international, l’orchestre devrait pouvoir partir en tournée à l’étranger.

Christoph König, chef d'orchestre

La nouvelle saison 2022-23 des SEL s’articulera comme toujours autour de deux axes principaux: les deux cycles de concerts d’abonnement de l’orchestre et les soirées Camerata.

Les six concerts d’abonnements joueront une fois encore la carte de la diversité programmatique et seront tous dirigés par Christoph König. L’invitation de chefs externes n’est toujours pas d’actualité pour les SEL.

 

Le pianiste Jean Muller
Le pianiste Jean Muller
Photo: SEL

 «Europa meets China»  

Côté solistes, l’orchestre retrouvera le pianiste Jean Muller pour une réédition d’une soirée «Europa meets China», avec entres autres la création d’un concerto pour piano du compositeur luxembourgeois Ivan Boumans, flanquée de «Chines Folk Songs» de Zhou Long et de la majestueuse 5e Symphonie de Beethoven. Autres invités à signaler, le violoncelliste Alban Gerhardt, le hautboïste Katsuya Watanabe, le violoniste Frank Peter Zimmermann, le Sirba Octet et le pianiste Alexander Melnikov. A chaque concert son lot de rencontres ou de confrontations de répertoires – tant les genres que les époques seront brassées sans retenue aucune.

Une tradition, récente mais déjà bien ancrée dans le programme de la phalange sera maintenue: la soirée avec le pianiste Alexander Melnikov (5 juin) comprendra une œuvre surprise. Christoph König garde le mystère...

Les rendez-vous Camerata seront animés par des formations de musiques de chambre, voire des solistes. Ce cycle est aussi destiné à soutenir les jeunes musiciens du pays. En partenariat avec le programme Start-Up de l’Oeuvre nationale Grande-Duchesse Charlotte, les SEL accompagneront dans leur développement de carrière les violoncellistes Anik Schwall et Stéphane Giampellegrini et l’altiste Sophie Urhausen, qui avec bien d’autres jeunes talents de la scène locale seront à l’affiche des soirées Camerata.

Le  Duo Kiasma est l'invité du cycle Camerata
Le Duo Kiasma est l'invité du cycle Camerata
Photo: SEL

Les SEL vont également reprendre une activité quelque peu tombée dans l’oubli pour cause de pandémie: les rencontres musicales en milieu scolaire.

Au-delà de la reprise annoncée, et des remaniements d’effectifs imposés par la crise sanitaire, les Solistes européens, Luxembourg, aimeraient dans un avenir plus ou moins proche redonner des concerts hors des frontières du Grand-Duché, comme ils avaient l’habitude de le faire il y a de nombreuses années.

«Une présence à l’étranger est indispensable pour l’orchestre pour asseoir sa notoriété. Une tournée n’est jamais une fin en soi, elle doit être bénéfique pour l’ensemble. Ici au Luxembourg, nous sommes bien accueillis par notre public, nos enregistrements sont remarqués, ne manquent plus que des concerts hors les murs. On pourrait débuter avec la reprise de soirées dans la Grande Région», espère Christoph König, qui ne cache pas avoir quelques idées concrètes en tête... Eugène Prim partage cet constat – «il n’est pas nécessaire de partir au bout du monde» – et pointe du doigt la question financière liée à de telles sorties, qui auraient tout de même le mérite, selon lui, de ne pas «dépenser toute notre énergie pour un seul et unique concert. Cela nous permettrait peut être de jouer plus souvent certaines œuvres du répertoire.»


Folgen Sie uns auf Facebook, Twitter und Instagram und abonnieren Sie unseren Newsletter.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Philharmonie stellt Saison 2016-17 vor
Die Philharmonie und das Orchestre Philharmonique du Luxembourg haben am Dienstag die Saison 2016/17 vorgestellt. Das Programm der kommenden Monate wird eine bunte Mischung aus Klassik, Jazz, Weltmusik und Neuentdeckungen sein.