Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Face à la crise: Plus de secteurs, plus d’aides
Kultur 3 Min. 13.11.2020

Face à la crise: Plus de secteurs, plus d’aides

Les aides seront désormais aussi distribuées à des entreprises commerciales, tels les exploitants de cinéma ou les organisateurs de concerts

Face à la crise: Plus de secteurs, plus d’aides

Les aides seront désormais aussi distribuées à des entreprises commerciales, tels les exploitants de cinéma ou les organisateurs de concerts
Photo: Anouk Antony
Kultur 3 Min. 13.11.2020

Face à la crise: Plus de secteurs, plus d’aides

Thierry HICK
Thierry HICK
Sam Tanson a présenté de nouvelles mesures de soutien pour différents acteurs culturels.

Lex Delles, ministre des Classes moyennes, Sam Tanson, ministre de la Culture, et Franz Fayot, ministre de l’Economie, ont tour à tour présenté hier, suite au conseil de Gouvernement, une série de nouvelles mesures d’aides pour les entreprises. Les aides de relance et les aides de coûts non couverts doivent apporter un peu d’oxygène à différents secteurs ayant tout particulièrement souffert de la crise. Sam Tanson précise: «Le secteur culturel a été extrêmement touché par la crise et il l’est aujourd’hui encore». La ministre de la Culture a rappelé que le secteur culturel a été mis à l’arrêt complet dès le 18 mars. Le 29 mai a débuté une progressive réouverture des institutions, accompagnée de certaines mesures sanitaires. 

Avec les nouvelles aides nous pouvons désormais soutenir les entités commerciales. Un point faible de nos mesures a pu être éliminé.

Sam Tanson, ministre de la Culture

«Fin octobre, nous avons dû décider de nouvelles restrictions». A partir de cette date, la jauge pour tous les rendez-vous culturels a été fixée à 100 personnes maximum. De mars à septembre, près de 1.000 événements et une centaine d’expositions ont été annulés, une perte d’un million de spectateurs a été enregistrée. De septembre à décembre, ce seront quelque 800 programmes à avoir été suspendus. 

Incertitude et frustration

 Face à l’incertitude – liée aux restrictions de déplacements – tant des artistes luxembourgeois à l’étranger, que ceux étrangers voulant venir au Luxembourg – et à la frustration, une forte résilience et une grande solidarité entre les acteurs du secteur ont pu être observées, se réjouit Sam Tanson.

Après les 5 millions d’euros du volet «Neistart Lëtzebuerg», la ministre se félicite des nouvelles mesures décidées hier par le Gouvernement. «Notre programme d’aides avait un point faible dû au contexte européen. Alors que nous pouvions soutenir les établissements publics et les institutions, on n'avait jusque-là pas la possibilité de compenser les pertes financières d’entités commerciales. Les exploitants privés de salles de cinéma ou les organisateurs de concerts par exemple ne pouvaient bénéficier d’aides. Aujourd’hui de nouvelles formes d’aides sont rendues possibles.»

La ministre de la Culture Sam Tanson.
La ministre de la Culture Sam Tanson.
Photo: Guy Jallay

Des aides revues à la hausse 

 Cette nouveauté s’applique aussi aux indépendants, nombreux dans les secteurs du cinéma ou celui de la musique, qui ne bénéficient pas du statut d’artistes ou d’intermittents. Tous ceux qui disposent du statut d’artiste ou d’intermittent verront leurs aides également augmenter. «Nous avons décidé de mettre en œuvre des mesures de soutien pour ces deux catégories. Sous certaines conditions, les pertes de travail pouvaient être compensées», note la ministre avant de poursuivre: «Ces mesures étaient effectives jusqu’au 1er août. Mais face à l’évolution de la crise, nous avons décidé de les réactiver pour la période allant du 1er novembre jusqu’à fin décembre». 

 La ministre poursuit en donnant quelques précisions supplémentaires. Les personnes concernées pourront désormais bénéficier de 100 pour cent du salaire minimum. Autre changement: l’instauration d’indemnités journalières supplémentaires pour intermittents du spectacle et ce jusqu’à 20 indemnités journalières par mois, en cas d’inactivité involontaire, par rapport aux 121 indemnités journalières prévues en temps normal. Une journée correspond à un montant de 118,86 euros. «Ces nouvelles mesures vont s’élever à 240.000 euros pour attendre un montant total de 480.000 euros, précise Sam Tanson. Le ministère de la Culture va poursuivre le dialogue avec tous les acteurs et procéder à une évaluation régulière de la situation. 

Folgen Sie uns auf Facebook und Twitter und abonnieren Sie unseren Newsletter.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Diese neuen Hilfen gibt es für Unternehmen
Die Regierung hat am Freitag neue Unterstützungsmaßnahmen für krisengeschüttelte Unternehmen vorgestellt - erstmals wird auch auf Basis von ungedeckten Kosten eine Hilfe berechnet.
(v.l.n.r.) Wirtschaftsminister Franz Fayot (LSAP), Kulturministerin Sam Tanson (déi Gréng) und Minister für Mittelstand Lex Delles (DP).
Luxemburg: Wirtschaftsakteure reagieren auf Hilfspaket
Die Regierung hat am Mittwochabend ein Hilfspaket angekündigt, um die wirtschaftlichen Folgen des Corona-Virus abzufedern. Die Wirtschaftsakteure nehmen die Maßnahmen positiv auf. Für einige besteht aber noch Handlungsbedarf.
Der Horesca-Bereich ist durch die Corona-Krise besonders hart betroffen: Alle Restaurants im Land mussten ihre Türen schließen.