Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Esch/Alzette: En route vers 2022
Kultur 5 Min. 10.11.2020

Esch/Alzette: En route vers 2022

Comme en septembre dernier, la ville en 2022 sera une nouvelle fois mise à feu.

Esch/Alzette: En route vers 2022

Comme en septembre dernier, la ville en 2022 sera une nouvelle fois mise à feu.
Photo: Claude Piscitelli
Kultur 5 Min. 10.11.2020

Esch/Alzette: En route vers 2022

Thierry HICK
Thierry HICK
A Esch/Alzette, la Nuit de la Culture se prépare à la Capitale européenne de la Culture.

Esch 2022 a à peine dévoilé ses premiers projets pour la Capitale européenne de la Culture que les organisateurs de la Nuit de la Culture leur emboîtent le pas et présentent à leur tour leurs idées. Et dévoilent leurs perspectives à long terme... bien au-delà de l’année 2022. 

En septembre dernier, la Nuit de la Culture a bravé toutes les contraintes liées à la pandémie pour mettre sur pied une programmation des plus variées. Une offre culturelle pour le plus grand nombre: le leitmotiv de l’événement a fait ses preuves et reste gravé dans le marbre. Contre vents et marées. 

 «La Nuit de la Culture participe au développement de la ville aussi du point de vue économique», note Pim Knaff, échevin en charge de la Culture, qui n’a de cesse de mettre en évidence une politique durable en matière d’action culturelle. 


Nuit de la culture 2020 - Esch/Alzette - Belval -  - 19/09/2020 - photo: claude piscitelli
Nuit de la Culture: Esch en fête
Le quartier de Belval s'est transformé samedi soir en grande salle de spectacles...

Rien que pour la Nuit de la Culture 2022, la Ville d’Esch a prévu un budget de l’ordre de 4 millions d’euros. «Une somme importante, certes, mais qui doit être mise en rapport avec le nombre d’événements prévus». 

L’édition de 2021 est une étape vers 2022, qui à son tour ouvrira la voie aux éditions futures. Il s'agira de profiter de l’héritage de l’année culturelle.

Loïc Clairet, coordinateur général de la Nuit de la Culture

 Ralph Waltmans, responsable du service culturel de la ville, précise: «En 2018, nous avons initié un renouveau de l’événement lancé en 2011. Toujours dans le même but: surprendre le public et l’inciter à sortir dans la rue. En attendant 2022, l’année prochaine le rendez-vous est fixé au Ellergronn, une partie sans doute peu connue de la ville.» 

Compatible avec Esch 2022

Pour Nancy Braun, la directrice générale d’Esch 2022, «la Nuit de la Culture est un projet de tout premier choix, car il répond à quelques critères de sélection de nos projets: le volet participatif correspond à nos prérogatives. Déjà l’idée de s’installer en 2021 dans la réserve de l’Ellergronn correspond à l’idée de mettre en valeur tous les quartiers de la ville. Nous ne pouvons que soutenir cette initiative.» 

Un projet de société 

Pour Loïc Clairet, coordinateur général de la Nuit de la Culture, «l’édition de 2021 est une étape vers 2022, qui à son tour ouvrira la voie aux éditions futures. Il s’agira de profiter par la suite de l’héritage de cette Capitale européenne de la Culture pour continuer à développer un réel projet de société.» 

Loïc Clairet.
Loïc Clairet.
Photo: Nuit de la Culture

La Nuit de la Culture, que ce soit pour 2021, 2022 ou à plus long terme affiche désormais clairement ses ambitions: construire un programme avec les habitants, dans l’espace public et dans des lieux secrets, voyager dans la ville, pérenniser et faire évoluer les acquis, valoriser l’identité de la ville, aller là où vivent les Eschois. 

Donc ne plus se limiter à la seule enfilade de quelques événements de prestige. Un cahier des charges ambitieux qui devra aussi être accepté par les habitants de la Métropole du Fer et de la région. 

 C’est pourquoi, l’année 2022 se prépare dès à présent avec la tenue dans les plus brefs délais de réunions d’échanges et de discussions avec les Eschois et les acteurs du terrain. Cette phase durera jusqu’en janvier 2021. Ensuite, les projets pourront être déposés, à partir de septembre 2021 suivra la mise en production des idées retenues. 

Cinq territoires

«Nous allons construire ensemble un maillage d’événements et de projets», précise Loïc Clairet. Une grande nouveauté sera à l’ordre du jour en 2022: les festivités ne se cantonneront plus à certains endroits stratégiques de la ville, rue de l’Alzette, place de la Résistance, Belval, friches industrielles. Il est prévu d’investir toute la ville, divisée pour l’occasion en cinq territoires: Aal Esch-Brill-Uecht; Sommet-Bruch-Zaepert-Fettmeth; Lalleng-Schlassgoart-Lankhelz-Wobreck-en-Delheicht; Neiduerf-Park-Grenz; Universiteit-Raemerich-Belval. 

En fait, la Nuit de la Culture ne se limitera plus à un seul et unique rendez-vous, mais se déclinera en cinq volets, qui le temps d’un week-end, investiront certaines parties de la ville. Différentes, mais complémentaires, les cinq Nuits de la Culture s’articuleront autour de différentes propositions: parcours dans l’espace public, projet ambulatoire, résidence d’artistes. La collaboration entre artistes et locaux, régionaux et internationaux sera recherchée. Histoire aussi de mettre en pratique une approche de l’offre culturelle basée sur l’échange, la rencontre d’acteurs d’horizons différents au-delà de possibles frontières. Une idée très européenne, en fait.




Folgen Sie uns auf Facebook und Twitter und abonnieren Sie unseren Newsletter.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Esch 2022: Ziel Kulturhauptstadt
Das erste Kandidaturdossier der Südgemeinden für das europäische Kulturjahr 2022 wurde im Juni 2016 von der EU-Jury stark kritisiert. Bis zum morgigen Freitag müssen die Träger des Projekts Esch 2022 ein neues Papier vorgelegt haben.
nocturne Hauts Fourneaux - Belval - 05.08:2017 © claude piscitelli