Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Commentaire: Draï Eechelen: circulez, il n'y a rien à voir...
Kultur 3 Min. 29.10.2014 Aus unserem online-Archiv

Commentaire: Draï Eechelen: circulez, il n'y a rien à voir...

Le Musée de la Forteresse a été inauguré en 2012.

Commentaire: Draï Eechelen: circulez, il n'y a rien à voir...

Le Musée de la Forteresse a été inauguré en 2012.
Photo: Marc Wilwert
Kultur 3 Min. 29.10.2014 Aus unserem online-Archiv

Commentaire: Draï Eechelen: circulez, il n'y a rien à voir...

Les mesures du «Pacte d'avenir» n'en finissent pas de 
réserver leur lot de surprises. Dernière en date, l'annonce faite par la ministre de 
la Culture, Maggy Nagel, que 
le Musée Dräi Eechelen ainsi que le Pomhouse de Dudelange allaient être fermés «pendant plusieurs mois en hiver».

Les mesures du «Pacte d'avenir» n'en finissent pas de 
réserver leur lot de surprises. Dernière en date, l'annonce faite par la ministre de 
la Culture, Maggy Nagel, que 
le Musée Dräi Eechelen ainsi que le Pomhouse de Dudelange allaient être fermés «pendant plusieurs mois en hiver». Cela pour réduire leurs frais de fonctionnement. Une décision prise unilatéralement puisque, d'après nos informations, les responsables du musée Dräi Eechelen n'en avaient pas été informés.

Sans parler du cas 
du Pomhouse de Dudelange, inauguré il y a à peine deux ans, la décision concernant 
le musée Dräi Eechelen paraît pour le moins surréaliste. Voici donc un musée que l'on aura mis 16 ans à réaliser (la première loi date de décembre 1996 et il a été inauguré en 2012) et dans lequel on a 
injecté 41,4 millions d'euros, pour finalement décider que l'on ne peut payer les frais de chauffage ou de gardiennage durant l'hiver!

Quid des projets liés à la présidence de l'Union européenne?

Après la gifle qu'avait représentée l'annulation de l'exposition sur la Première Guerre mondiale, on tire purement et simplement un trait sur les autres projets de programmation hivernaux: non seulement les visites scolaires ou ateliers de vacances pour enfants, mais également sur l'exposition «Les frontières de l'indépendance, 1815-1835» prévue dans le cadre de la présidence luxembourgeoise 
de l'Union européenne en 2015, avec une évocation des Traités de Londres et de Vienne. 
Au point que l'on peut se demander si, aux yeux du ministère de la Culture, ce musée a encore un avenir ou s'il n'a pas été relégué au rang d'institution locale que l'on peut fermer lorsque la saison touristique est passée.

Or ce musée, accouché dans la douleur – rappelons qu'initialement il faisait partie du projet de Musée d'art moderne conçu par Ieoh Ming Pei – avait une ambition 
nationale: offrir au public luxembourgeois un espace de 
réflexion sur son histoire 
et ses identités. Des questions devenues superflues?

On peut aussi s'interroger sur la généralisation de cette stratégie de coupure de chauffage (ou de chauffage à minima) à d'autres institutions. Le Mudam se plaint d'un budget de frais d'électricité sous-évalué en 2006 et jamais réévalué depuis, plombant le financement de sa programmation artistique. Va-t-on là encore aller vers une extinction des feux?

La ministre n'est certes pas à l'origine des décisions d'investissement dans les infrastructures culturelles décidées après 1995, mais faire des économies à court terme sur les frais de fonctionnement est un très mauvais placement à long terme en terme de crédibilité de ses musées sur la scène nationale et européenne.

Marie-Laure Rolland


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

«Investir avec une vision à long terme»
Les prix de la pierre sont-ils trop élevés au Luxembourg? Pourquoi et comment investir dans l'immobilier résidentiel au Grand-Duché? Quel rendement espérer? Jean-Nicolas Montrieux, partner et chief operating officer d'INOWAI Residential, apporte quelques éléments de réponse.
L'immobilier est un des placements les moins risqués pour autant que l'on travaille sur du long terme.
Paysage médiatique: C'est du concentré
Avec une demi-douzaine de quotidiens et de nombreux sites d'information nationaux, le Luxembourg affiche un paysage médiatique foisonnant. Mais une nouvelle étude de l'université de Luxembourg pointe les risques d'une concentration des médias.
Le Luxembourg affiche, compte tenu de la petite taille du pays, un paysage médiatique foisonnant.
«Doodle Den»: Apprendre à travers des jeux
Siobhan Neill a emmené il y a quelques semaines son fils de six ans au McDonalds pour lui faire plaisir. Elle était sur le point de lui demander ce qu’il voulait manger lorsqu’elle s’est s’arrêtée, stupéfaite. «Il a commencé à lire le menu», raconte-t-elle. «Je ne pouvais pas en croire mes yeux. C’était 
formidable de le voir avec autant 
de confiance en lui.»
6 years Old Conor Neill pictured with his Mother Siobhan in the Doodle Den in St Michaels Infants School in Sexton Street Limerick
Picture  Credit Brian Gavin Press 22
Editorial: Bouchon-boulot-bouchon
On passe devant tous les jours sans vraiment s'en rendre compte. Pourtant, devant nos yeux, brique par brique, un nouveau quartier de Luxembourg s'élève et prend vie. Le ban de Gasperich.
Editorial: La méthode Nagel
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la ministre de la Culture a de la suite dans les idées. En mars, elle avait fait trembler le secteur culturel en annonçant que toutes les conventions avec les associations seraient supprimées d'ici la fin de l'année.