Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Au chœur de l'histoire
Kultur 4 Min. 06.09.2019

Au chœur de l'histoire

Documents historiques, 
partitions anciennes, extraits de concerts, panneaux 
d'explication: tout est mis en œuvre pour faire le portrait de la chorale.

Au chœur de l'histoire

Documents historiques, 
partitions anciennes, extraits de concerts, panneaux 
d'explication: tout est mis en œuvre pour faire le portrait de la chorale.
Photo: Chris Karaba
Kultur 4 Min. 06.09.2019

Au chœur de l'histoire

Thierry HICK
Thierry HICK
L'exposition «Crescendo» aux Archives nationales célèbre le 175e anniversaire de la Maîtrise.

Créée en 1844, elle est aujourd'hui encore un pilier de la vie culturelle, religieuse et nationale du pays: la Maîtrise Sainte-Cécile de la Cathédrale Notre-Dame de Luxembourg fête jusqu'en 2020 son 175e anniversaire.

Outre plusieurs concerts de chœurs invités pour marquer l'événement un rendez-vous supplémentaire est proposé à tous ceux qui veulent en savoir plus sur cette légendaire chorale. Les Archives nationales de Luxembourg accueillent dans leurs murs l'exposition «Crescendo» pour retracer les grandes dates de la Maîtrise.

«Lorsqu'Erna Hennicot-Schoepges (présidente du comité d'organisation des festivités du 175e anniversaire) a évoqué l'idée d'une exposition chez nous, j'étais enthousiasmée de l'idée», note Josée Kirps, directrice des Archives nationales de Luxembourg. «D'habitude, nos expositions mettent en lumière un événement, un traité, une date historique. Ici, il est question d'un groupe de chanteurs et de musiciens. Les deux en fait sont très complémentaires.»

Marc Dostert dirige actuellement le chœur.
Marc Dostert dirige actuellement le chœur.
Photo: Chris Karaba

Une exposition grand public

Il y a près d'un an, fut créé un groupe de travail en vue de l'exposition. Le chef de chœur Marc Dostert, la musicologue Marlène Duhr, mais aussi des membres de la Maîtrise – d'hier et d'aujourd'hui – et d'innombrables intervenants externes ont tenté de répondre à deux questions: quels documents choisir? Comment les exposer?

Patrick Scheuer, l'actuel président et chanteur de la Maîtrise, est formel: «Cette exposition s'adresse au grand public. Il s'agit pour nous d'illustrer l'histoire de notre ensemble depuis ses débuts. Certaines périodes sont bien sûr moins bien documentées que d'autres. Tel est le cas par exemple pour les années de la Seconde Guerre mondiale, une époque où la chorale a été dissoute, mais a continué de chanter. Au-delà des documents purement officiels, les anciens de la Maîtrise nous ont rappelé l'une ou l'autre anecdote. Encore, fallait-il que celles-ci soient historiquement documentées pour pouvoir être exposées aux Archives nationales», rappelle le président en évoquant la petite histoire autour de l'achat d'un piano décidé en juillet 1940 dans le but de vider les caisses avant la mainmise de l'occupant nazi sur la trésorerie.

Présente lors des grandes occasions

Les récentes funérailles du Grand-Duc Jean l'ont une fois encore montré: la Maîtrise est de toutes les grandes et importantes cérémonies nationales ou de la Cour grand-ducale. Commémoration du 50e anniversaire de l'Armistice le 8 mai 1995, visite du pape Jean Paul II le 16 mai 1985, service funèbre à la mémoire de Pierre Werner le 28 juin 2002,l'ordination épiscopale de Mgr Jean-Claude Hollerich le 16 octobre 2011, le mariage du Grand-Duc héritier Jean le 9 avril 1953... la Maîtrise a toujours été présente lors des grandes occasions.

Des partitions anciennes sont également présentées.
Des partitions anciennes sont également présentées.
Photo: Chris Karaba

Le long couloir des Archives nationales est parsemé de vitrines, qui accueillent d'innombrables documents d'époque. En plus des programmes officiels, le visiteur découvre bon nombre de partitions. La «Messe en Fa» d'H. Oberhoffer, «Paraphrase sur Wilhelmus» d'Albert Leblanc, des compositions de Carlo Hommel, Paul Breisch et bien d'autres témoignent de la diversité des programmes et répertoires de la Maîtrise. Certains documents historiques, du fait de leur fragilité, ne sont plus utilisés par les choristes, mais reposent aujourd'hui en partie aux Archives nationales.

Une précieuse découverte

En rangeant il y a quelques mois le «Ducksall» de la Cathédrale, le chef de chœur, Marc Dostert, et l'organiste titulaire, Paul Breisch, ont un jour mis la main sur plusieurs caisses de bananes remplies de vieilles partitions, souvent manuscrites. Celles-ci seront en partie rééditées grâce à la collaboration avec les «Luxembourg Musicpublishers» – afin de mettre ce patrimoine à disposition des chorales du pays –, les originaux seront conservés aux Archives nationales selon les règles de l'art. De quoi réjouir Josée Kirps: «Notre fonds se compose essentiellement de documents officiels. Les dons privés sont relativement rares. Celui de la Maîtrise est précieux, puisque nous ne disposons que de très rares traces de cet ensemble et en fait pratiquement rien sur les chorales et orchestres du pays.»

L'exposition «Crescendo» se poursuit par quelques panneaux retraçant le travail au quotidien de la Maîtrise. «On croit connaître notre chorale et pourtant notre mode de fonctionnement, avec ses concerts et ses répétitions reste souvent méconnu», note le président Patrick Scheuer.

Les tenues de travail des choristes...
Les tenues de travail des choristes...
Photo: Chris Karaba

En sons et en images

Des stations d'écoute permettent de retrouver en sons et en  images quelques grandes dates de la Maîtrise et tout particulièrement des extraits des traditionnels concerts «Au seuil de l'Avent». Le groupe de travail autour de l'exposition n'a pas manqué l'occasion de «faire entendre» l'ensemble.

L'historique de la Maîtrise, avec ses chefs de chœur et ses organistes, ses orgues, ses multiples activités, sans oublier la place du Cécilianisme et de la musique sacrée offrent une large vue d'ensemble sur le chœur de la Cathédrale de Luxembourg.

Exposition «Crescendo» aux Archives nationales du Luxembourg jusqu'au 5 octobre. Langues: français et allemand. Du lundi au vendredi, de 8.30 à 17.30 heures, le samedi, de 8.30 à 11.30 heures. Visites guidées gratuites, réservations par e-mail: relations.publiques@ an.etat.lu. Informations:

www.anlux.public.lu

www.maitrise.lu