Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Art Week: Des coups de cœur à portée de souris
Kultur 4 Min. 09.11.2020

Art Week: Des coups de cœur à portée de souris

Cette année, le rendez-vous avec les galeries se fera derrière un écran d'ordinateur.

Art Week: Des coups de cœur à portée de souris

Cette année, le rendez-vous avec les galeries se fera derrière un écran d'ordinateur.
Photo: Lex Kleren
Kultur 4 Min. 09.11.2020

Art Week: Des coups de cœur à portée de souris

Thierry HICK
Thierry HICK
Crise sanitaire oblige, la 6e édition est exclusivement virtuelle.

«On a un coup de cœur, on aime, on achète»: Alex Reding résume en une phrase le principe même de la «Luxembourg Art Week» (LAW), qui cette année a lieu jusqu’au 22 novembre. Le directeur de l’événement reste optimiste, même si en raison de la crise de la Covid la donne a passablement changé. «On avait mis en place des règles sanitaires strictes, notre concept était approuvé par la Ville de Luxembourg. Plus tard, alors que le nombre de cas positifs explosait, la situation a radicalement changé. Le ministère de la Santé a fixé à 100 personnes notre capacité maximum. Avec plus de 65 galeristes, on aurait pu accueillir seulement une vingtaine de visiteurs par heure. Cette solution était intenable pour nous. Nous avons dû réagir», précise Alex Reding. C’est donc presque en dernière minute qu’un changement important a été décidé et mis en place. 

Catalogue et visite virtuels

La 6e édition de la «Luxembourg Art Week» sera virtuelle ou ne sera pas. Ni plus, ni moins. Un catalogue des œuvres exposées est désormais disponible, une visite virtuelle de la foire artistique devrait être disponible dès demain, promet-on. «Cette visite virtuelle permet aux visiteurs de découvrir les stands des exposants, de retrouver leurs habitudes des années passées», se console le directeur, qui reste, malgré la situation inhabituelle du moment optimiste. «En 2019, nous avons accueilli près de 15.000 visiteurs. Aujourd’hui, grâce au réseau des galeries invitées, nous sommes capables de toucher 300.000 personnes. Le choix du virtuel n’est absolument pas un frein.» C’est sans doute au vu de cette potentielle résonance que les sponsors restent fidèles. «Je crois qu’aucune autre foire d’art n’a réussi comme nous à recréer une simulation exacte de l’accrochage», se félicite Alex Reding.

De l’art moderne à la création contemporaine, notre but est de proposer une offre la plus large possible.

Alex Reding, directeur de la «Luxembourg Art Week»

 La «Luxembourg Art Week» en est donc à sa sixième édition. Tout comme ses célèbres consœurs – Art Basel, Art Cologne... – le rendez-vous grand-ducal voit les choses en grand. Cette année, malgré les circonstances, le nombre de galeries participantes a augmenté. 

Alex Reding, le directeur de la «Luxembourg Art Week» et Kevin Muhlen le directeur du Casino Luxembourg (à d.).
Alex Reding, le directeur de la «Luxembourg Art Week» et Kevin Muhlen le directeur du Casino Luxembourg (à d.).
Photo: Gerry Huberty

Pas de prospection à l’étranger

Un jury de professionnels – directeurs de centre d’art, collectionneurs... – a fait des choix. Selon quels critères? Alex Reding réfléchit: «Je ne vais pas dire que la qualité a été un critère important, cela va de soi. Notre but est de présenter de l’art moderne à la création contemporaine une offre large, diversifiée et surtout accessible au plus grand nombre». 

 Même si les organisateurs n’ont pas pu faire de prospection à l’étranger, l’intérêt est bel et bien présent. 69 galeries seront au rendez-vous cette année, elles sont originaires de France, Belgique, Allemagne, Autriche, Italie, Grande-Bretagne, Suisse et Etats-Unis. Le Luxembourg sera présent avec 18 galeries. Près de deux tiers des participants sont des fidèles de la LAW. En tout, pas moins de 1500 œuvres de 450 artistes seront à découvrir et à acheter avec des prix allant de 90 à 150.000 euros.

Trois sections

 Comme toujours, la foire sera divisée en trois sections distinctes mais parallèles. La «Main Section» sera dédiée aux artistes et galeries confirmés, la partie «Take Off» présentera de jeunes talents émergents. Le volet «Focus» cible une scène artistique en particulier. Pour 2020, le choix s’est porté sur Bruxelles. D’autres villes devront suivre dans les années à venir. 

 Outre l’exposition des œuvres sélectionnées, la LAW proposera comme à l’accoutumée une série d’événements parallèles. Ce samedi 14 novembre aux Rotondes aura lieu la remise du Prix «LEAP» («Luxembourg Encouragement for Artists Prize»). Les quatre finalistes sont: Suzan Noesen, Hisae Ikenaga, Nina Tomás et le duo Bruno Baltzer & Leonora Bisagno. En parallèle au Salon du CAL (jusqu’au 22 novembre au Tramschapp de Luxembourg-Limpertsberg), le Casino Luxembourg poursuit son partenariat de longue date avec la LAW. 

Un rendez-vous festif

Avec le projet «No-Man’s-Land» le centre d’art de la rue Notre-Dame offre une carte blanche au Belge Arnaud Eubelen, qui investira l’espace inoccupé de l’ancienne boutique Karen Millen, rue Philippe II. A découvrir également – cette fois-ci sans restrictions sanitaires – «Carlota» , une sculpture monumentale de plus de 4 m de Jaume Plensa installée au rond-point Schuman. Finalement, des conférences et une table-ronde aborderont l’actualité du monde de l’art. Ces rendez-vous seront animés par des spécialistes de différentes disciplines. Avec ces différentes manifestations et malgré les adaptations de dernière minute, la «Luxembourg Art Week» veut rester «un rendez-vous festif et surtout au plus près du public», clame haut et fort Alex Reding. 

«Luxembourg Art Week» jusqu’au 22 novembre. Toutes les œuvres et les rendez-vous sont à découvrir sur: www.luxembourgartweek.lu

Folgen Sie uns auf Facebook und Twitter und abonnieren Sie unseren Newsletter.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Kunst, Kunden, Kapital
In den Hallen der Kölnmesse wird verhandelt, Kunst verkauft und gekauft und Kapital angelegt. Unter den 210 Galeristen ist auch der Luxemburger Alex Reding.
18.04.2018: Nordrhein-Westfalen, Köln: Besucher der Kunstmesse Art Cologne gehen auf dem Stand der Galerie Sprüth Magers (D/GB/USA). Die Art Cologne findet vom 19. bis 22.04.2018 in Köln statt. Foto: Oliver Berg/dpa +++ dpa-Bildfunk +++