Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Moscovici: "Entre amis, on doit pouvoir tout se dire"
International 7 Min. 12.03.2018
Exklusiv für Abonnenten

Moscovici: "Entre amis, on doit pouvoir tout se dire"

Pierre Moscovici: la "politique de l'autruche" ne sert à rien.

Moscovici: "Entre amis, on doit pouvoir tout se dire"

Pierre Moscovici: la "politique de l'autruche" ne sert à rien.
Photo: AFP
International 7 Min. 12.03.2018
Exklusiv für Abonnenten

Moscovici: "Entre amis, on doit pouvoir tout se dire"

Diego VELAZQUEZ
Diego VELAZQUEZ
Mercredi dernier, la Commission européenne critiquait dans son rapport sur le Semestre européen les pratiques de «planification fiscale agressive» qui pourraient être à l'œuvre au Luxembourg. Le commissaire en charge, le Français Pierre Moscovici, revient dans une interview exclusive sur cette publication qui crée la polémique au Luxembourg.

Monsieur Moscovici, la semaine passée, la Commission européenne a pour la première fois épinglé les pratiques de planification agressive en fiscalité de certains pays, dont le Luxembourg, dans son rapport sur le Semestre européen. Que reprochez-vous exactement au Luxembourg?

Nous n'avons épinglé  personne ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Luxemburgs Spagat: Steuerfairness ja, aber ...
Die Hälfte der Abgeordneten im Europaparlament wollten Luxemburg auf eine schwarze Liste setzen. Die Regierung wehrt sich gegen die Darstellung des Landes als Steuerparadies. Trotz Veränderungen ist Luxemburg nicht immer der Vorreiter, der es vorgibt zu sein. Ein Überblick.
Finanzminister Gramegna will auf Transparenz setzen aber behält dennoch die Interessen des Finanzplatzes im Blick.
Editorial: Quelle brutalité!
Le feuilleton procédurier qui ébranle depuis un certain temps le Front national en France montre jusqu’à quel degré la politique peut conduire les hommes à un comportement brutal et impitoyable.
Rotondes: entretien avec Robert Garcia: «Mission presque accomplie»
Pour Robert Garcia, l'ouverture prochaine des Rotondes de Bonnevoie va permettre de boucler la boucle de son parcours culturel. Il compte y rester encore une année, laps de temps suffisant à ses yeux pour mettre sur les rails une institution qui a pu se roder ces dernières années au CarréRotondes.
Robert Garcia  fera ses adieux dans un peu plus d'un an.