Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Lydie Polfer et Jacques Chirac, une amitié de 37 ans
International 4 2 Min. 26.09.2019 Aus unserem online-Archiv

Lydie Polfer et Jacques Chirac, une amitié de 37 ans

Le 14 décembre 2000, le Président Jacques Chirac, Lydie Polfer, alors ministre des Affaires étrangères et du Commerce extérieur du Premier ministre Jean-Claude Juncker (de dos à droite).

Lydie Polfer et Jacques Chirac, une amitié de 37 ans

Le 14 décembre 2000, le Président Jacques Chirac, Lydie Polfer, alors ministre des Affaires étrangères et du Commerce extérieur du Premier ministre Jean-Claude Juncker (de dos à droite).
Photo: Archives Luxemburger Wort
International 4 2 Min. 26.09.2019 Aus unserem online-Archiv

Lydie Polfer et Jacques Chirac, une amitié de 37 ans

Maurice FICK
Maurice FICK
De Jacques Chirac, qu'elle a connu publiquement et en privé, Lydie Polfer, bourgmestre de Luxembourg et ancienne ministre des Affaires étrangères, gardera le souvenir d'un «grand homme qui respirait la chaleur humaine avec un respect profond pour l'autre». Elle raconte.

Jacques Chirac et Lydie Polfer, c'est une histoire d'amitié de trente-sept années. De leur première rencontre à Paris en 1982 à ses visites privées jusque peu avant la maladie du président de la République, la bourgmestre de Luxembourg (DP), livre un témoignage «très ému» avec de croustillantes et bienveillantes anecdotes. 

Qui était Jacques Chirac pour vous Madame Polfer ? 

«C'était pour moi, un ami extrêmement cher. C'était vraiment quelqu'un d'attentionné et plein de vie. Un grand homme qui respirait la chaleur humaine dans tout ce que cela signifie de positif. C'est-à-dire qu'il aimait sa vie mais aussi les autres. Il avait ce charisme de pouvoir approcher l'autre dans ce qu'il avait d'humanité. 

Jacques Chirac avait cette attitude de respect profond pour toute autre personne. Il avait la même chaleur humaine vis-à-vis d'un serveur dans un restaurant qu'envers toute autre personne. Moi, ça me bouleversait. Mais je me rappelle aussi de scènes, comme celle en Israël lors de l'incident avec la sécurité, où il s'emportait lorsque quelqu'un n'avait pas de respect vis-à-vis d'une autre personne. Il était comme ça dans la vie quotidienne». 

Vous souvenez-vous de votre rencontre ? 

«Lorsque je suis devenue bourgmestre de Luxembourg en 1982, j'ai rencontré Jacques Chirac à l'hôtel de ville de Paris, il était maire. Un courant d'amitié et d'affection est immédiatement passé entre nous. On s'est tout de suite entendu.

  En tant que président, il organisait l'assemblée générale de l'Association internationale des maires francophones à Paris cette année-là. J'étais conviée en 1983 mais n'ai pu m'y rendre car ma fille est née en septembre. Lors de l'assemblée générale Jacques Chirac a lancé: «J'ai une bonne nouvelle: nous avons eu une fille!» Il considérait qu'il était le parrain de ma fille. Et lorsqu'il est venu à Luxembourg-Ville en 1984 il a rapporté un grand panda à ma fille. Une peluche aussi grande qu'elle! J'ai toujours cette photo devant moi.»

C'est ce qui le caractérisait à vos yeux ? 

«Oui, ce n'était pas un ami superficiel. Il se rappelait. Quand il donnait son amitié, ce n'était pas une façade. Et j'ai eu la chance de compter parmi ceux-là. Cette amitié nous l'avions nouée en tant que maires mais elle a perduré lorsqu'il est devenu président de la République et que je suis devenue ministre des Affaires étrangères et du Commerce extérieur en 1999. Il avait aussi une vraie amitié pour Jean-Claude Juncker, alors Premier ministre».

Quels étaient ses rapports avec le Luxembourg ?

«Je peux en témoigner: le Luxembourg doit beaucoup à Jacques Chirac! Sans lui, au Traité de Nice (signé le 26 février 2001),  nous n'aurions pas conservé les six membres européens. Nicolas Schmit peut le confirmer. C'était vraiment un ami du Luxembourg. Son amitié et sa bienveillance pour notre pays ont été constantes. Je suis très émue.»


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

A la mort de Jacques Chirac, deux traits de sa personne nous resteront en mémoire: sa culture et son cran, assortis de l'habileté à toujours cacher son moi.
(FILES) In this file photo taken on September 01, 2011, French former president Jacques Chirac arrives at his office, in Paris, five days ahead of the start of his trial for corruption relating to his time as Paris mayor in the 1990s. - Former French President Jacques Chirac has died at the age of 86, it was announced on September 26, 2019. (Photo by BERTRAND LANGLOIS / AFP)
Der frühere französische Präsident Jacques Chirac ist tot. Zwölf Jahre lang war Chirac Hausherr im Pariser Élyséepalast – mit vielen Höhen und Tiefen.
(FILES) In this file photo taken on May 10, 2006 French President Jacques Chirac attends a ceremony commemorating, for the first time in France, the abolition of slavery more than 150 years ago, which marked the formal end of a practice it has since branded a crime against humanity, in the Luxembourg Gardens in the centre of Paris. - Former French President Jacques Chirac has died at the age of 86, it was announced on September 26, 2019. (Photo by PATRICK KOVARIK / AFP)
Savez-vous que le Luxembourg dénombre 16 associations islamiques? Savez-vous combien il y a de mosquées? Et où elles se trouvent? Le culte musulman est «très dynamique» et poursuit son évolution depuis la signature de la convention avec l'Etat luxembourgeois. Islamologue et docteure en sciences politiques et sociales, Elsa Pirenne, s'est intéressée de près, durant quatre ans, aux pratiques et à l'évolution des communautés musulmanes qui vivent au Luxembourg. Elle répond à nos questions.
Online.fr- Centre culturel islamique de Mamer, Islamischen Zentrums, Musulman, Muslim, Prière, Gebet, Mosquée, Moschee, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort