Wählen Sie Ihre Nachrichten​

En France: Grippe: le bilan de l'épidémie sera «probablement lourd»
International 2 Min. 11.01.2017

En France: Grippe: le bilan de l'épidémie sera «probablement lourd»

Marisol Touraine: «Le bilan de l'épidémie sera probablement lourd, puisque le nombre de personnes malades est particulièrement important, mais le système de santé répond présent».

En France: Grippe: le bilan de l'épidémie sera «probablement lourd»

Marisol Touraine: «Le bilan de l'épidémie sera probablement lourd, puisque le nombre de personnes malades est particulièrement important, mais le système de santé répond présent».
Photo: AFP
International 2 Min. 11.01.2017

En France: Grippe: le bilan de l'épidémie sera «probablement lourd»

Maurice FICK
Maurice FICK
Marisol Touraine s'est inquiétée mardi de l'afflux de malades aux urgences, «aux limites de leurs capacités» en raison de l'intense épidémie de grippe, appelant à «tout mettre en œuvre» pour pouvoir accueillir l'ensemble des patients.

(AFP) – La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a averti que le bilan de l'épidémie de grippe serait «probablement lourd», appelant à reporter les opérations non urgentes pour désengorger les services hospitaliers.

Mardi, elle s'est inquiétée mardi de l'afflux de malades aux urgences, «aux limites de leurs capacités» en raison de l'intense épidémie de grippe, appelant à «tout mettre en œuvre» pour pouvoir accueillir l'ensemble des patients.

«L'enjeu c'est de garantir qu'il y a des lits d'hospitalisation disponibles», a dit la ministre mercredi lors d'un point de la situation. «Le bilan de l'épidémie sera probablement lourd, puisque le nombre de personnes malades est particulièrement important, mais le système de santé répond présent», a-t-elle ajouté.

Samedi, le ministère a diligenté une enquête pour expliquer un «évènement exceptionnel»: la mort en quinze jours de 13 pensionnaires au sein de L'Ehpad Korian Berthelot dans le 7e arrondissement de Lyon.
Samedi, le ministère a diligenté une enquête pour expliquer un «évènement exceptionnel»: la mort en quinze jours de 13 pensionnaires au sein de L'Ehpad Korian Berthelot dans le 7e arrondissement de Lyon.
Photo: AFP

Fin décembre, elle avait indiqué que certains hôpitaux dans le Sud (Montpellier, Avignon, Nîmes) avaient commencé à rappeler des soignants en vacances face à l'afflux de patients.

Cette saison de grippe s'annonce délicate avec le retour d'un virus de type A (H3N2), cousin de celui qui avait contribué il y a deux ans à une surmortalité de 18.000 personnes, rappelait dimanche Daniel Levy-Bruhl, responsable de l'unité infections respiratoires et vaccination à Santé Publique France.

Faisant état d'une «situation préoccupante», la ministre leur a demandé «de tout mettre en oeuvre» pour «garantir la prise en charge de l'ensemble des patients qui nécessitent d'être hospitalisés».

«Les services d'urgence sont à la limite de la rupture aujourd'hui», a confirmé sur RTL François Braun, président de Samu-Urgences de France (SUDF). «Toutes les régions sont touchées (...) y compris la région parisienne», a-t-il ajouté.

Hôpital à «flux tendu»

«Les limites ont déjà été dépassées depuis plusieurs jours. Cela se traduit par une surmortalité évitable, des gens qui attendent 24 heures sur des brancards», a assuré pour sa part à l'AFP le porte-parole de l'association des urgentistes de France Christophe Prudhomme (CGT-Santé).

«Les services d'urgence sont particulièrement sollicités, aux limites de leurs capacités» en raison de cette épidémie intense, a assuré mardi Marisol Touraine.
«Les services d'urgence sont particulièrement sollicités, aux limites de leurs capacités» en raison de cette épidémie intense, a assuré mardi Marisol Touraine.
Photo: AFP

Toujours à «flux tendu, l'hôpital n'est plus en capacité aujourd'hui d'assurer un fonctionnement normal dès qu'on a une épidémie de grippe», a-t-il déploré, dénonçant un «manque de moyens».

Dans son bilan établi la semaine dernière, Santé Publique France avait souligné que les hospitalisations pour grippe concernaient essentiellement les personnes âgées et surtout les 80 ans et plus, qui représentaient 63% des hospitalisations.

Samedi, le ministère a diligenté une enquête pour expliquer un «évènement exceptionnel»: la mort en quinze jours de 13 pensionnaires d'un établissement pour personnes âgées dépendantes à Lyon. 72 d'entre elles sur 110 avaient contacté la grippe.

Le A/H3N2 «est un virus particulièrement dangereux pour les sujets fragiles», selon Daniel Levy-Bruhl. «Dès qu'il a été identifié, nous avons su que l'impact serait fort» sur les personnes âgées.

Ce virus ne va généralement pas attaquer directement les poumons comme le ferait le H1N1, il va plutôt générer des complications chez les personnes affaiblies. Cela peut passer par une surinfection bactérienne, ou précipiter l'évolution de pathologies (insuffisances cardiaques, respiratoires ou même diabètes).

Ainsi, depuis le début de l'épidémie en décembre, «le nombre de cas n'est pas exceptionnel, mais la proportion de malades hospitalisés plus grande», ajoutait récemment le Dr Levy-Bruhl.

Folgen Sie uns auf Facebook und Twitter und abonnieren Sie unseren Newsletter.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Die Grippe tötet
Die saisonale Grippe ist keine harmlose Erkrankung. Sie fordert jedes Jahr Todesopfer. Die aktuelle Welle ist allerdings am Abflauen.
Zuzeit liegen viele mit Grippe flach: Die Infektionsraten nehmen aber wieder ab.
Notaufnahme: Der Hausarzt hilft auch
Die langen Wartezeiten in den Notaufnahmen sorgen immer wieder für Kritik. Um die Situation zu verbessern, hat das Gesundheitsministerium ein Audit in Auftrag gegeben. Am Freitag wurden die Ergebnisse vorgestellt.
Die Studie zur Überprüfung des Notaufnahmebetriebs hat etwa 200 000 Euro 
gekostet.
Handlungsbedarf in der Notaufnahme
Wer in den letzten Wochen den Notdienst an den Krankenhäusern in Anspruch nehmen musste, weiß genau, wovon ich spreche. Stundenlange Wartezeiten, völlige Überlastung der Kapazitäten, nicht ausreichend Behandlungsräume für die Patienten...
CHEM, Centre Hospitalier Emile Mayrisch, Urgences, Foto Lex Kleren