Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Volkswagen récompense une start-up luxembourgeoise
Frédéric Stiernon (3e à partir de la gauche) a remporté le prix de la mobilité du futur du concours de Volkswagen.

Volkswagen récompense une start-up luxembourgeoise

CarPay Diem
Frédéric Stiernon (3e à partir de la gauche) a remporté le prix de la mobilité du futur du concours de Volkswagen.
Wirtschaft 2 Min. 14.06.2018

Volkswagen récompense une start-up luxembourgeoise

CarPay Diem a remporté mercredi après-midi le concours organisé par Volkswagen sur la mobilité du futur. La solution de paiement de son essence sans quitter sa voiture n'en finit pas de séduire l'Europe.

«C'est un peu inattendu!» 

Frédéric Stiernon a le triomphe modeste. Le p.-d.g. de Carpay Diem a remporté le concours de start-ups actives dans le domaine du futur de la mobilité et organisé par Volkswagen au Cebit. 

A la clé, la start-up luxembourgeoise a gagné six mois dans l'incubateur du constructeur allemand à Dresde et un partenariat avec différentes entités du groupe, qui visent à utiliser la technologie luxembourgeoise dans les voitures actuelles et les futures voitures connectées ou autonomes. 

C'est la deuxième fois que la FinTech de l'année 2017, également finaliste du concours New Mobility World qui a lieu chaque année au Salon international de l’automobile de Francfort, est récompensée par le constructeur allemand. 

L'an dernier au Cebit, Volkswagen avait annoncé son programme d'incubation, ouvert à dix start-ups dans le domaine de la mobilité du futur, à côté de son unité de production de la nouvelle Golf électrique à Dresde. 


Sous les yeux du directeur des Deutsche Messe, la directrice de la House of start-ups, Karin Schintgen, a assuré que le Luxembourg serait là l'année prochaine. Encore plus ambitieux.
Luxembourg, un participant de poids au Cebit
Stand de 400 m2, 22 exposants dont 16 start-ups, 50 hommes d'affaires en rendez-vous plus Post chez eBRC: le Luxembourg a fait une arrivée remarquée sur un Cebit «new look» à Hanovre.

Jeudi, la société luxembourgeoise était dans les quatre finalistes du concours de l'ADAC, 80 millions d'utilisateurs potentiels mais elle n'a pas gagné. 

Née il y a deux ans, Carpay Diem permet de payer son carburant sans avoir à descendre de sa voiture. Lorsque la voiture arrive à la station-service, le smartphone (ou l’écran de la voiture) se met en marche automatiquement et propose le numéro de la pompe la plus proche. L’automobiliste fait son plein et lorsqu’il repose le pistolet, le reçu de la transaction apparaît sur l’écran. Simultanément, la station-service a envoyé une offre commerciale ciblée au conducteur pour l’inviter à entrer dans le magasin et à y faire des achats additionnels. 

«La technologie est compatible avec 100.000 stations-services en Europe, jusqu'à la Russie; Et probablement aussi en Russie», expliquait-il hier à la mi-journée depuis le stand du Luxembourg au Cebit à Hanovre. 

«D'ici la fin de l'année, nous aurons déployé notre technologie dans le réseau du Benelux, nous discutons avec des Français pour un pilote sur plusieurs réseaux avec un nombre limité d'utilisateurs et avec trois réseaux en Grande-Bretagne.» 


Les Oculus Rift de Facebook permettront aux clients d'Audi de "customiser" la voiture de leurs rêves. A partir de 2019 au Luxembourg
Cebit: Audi, meilleur allié... de Facebook
Pour sa première participation au Cebit, en pleine crise de confiance, Facebook s'est entouré d'experts. Comme Audi et ses Oculus Rift. 200 concessions les ont déjà et Luxembourg les aura l'an prochain.

Des jalons ont été posés en Allemagne, en Italie et les discussions vont s'engager en Espagne. Gagner ce prix en Allemagne et avec Volkswagen offre évidemment une visibilité et une confiance bienvenue. 

«Nous pourrions travailler sur 90% du marché européen. Mais ça va plus vite que ce qu'on pensait», explique le chef d'entreprise de quatre et bientôt six personnes, qui conserve la maîtrise de la technologie dont le développement a été confié à Nowina. 

 Carpay Diem a déjà levé 1,7 million d'euros et s'apprête à organiser un nouveau tour de table pour accélérer encore son développement. «Toute la difficulté est de bien mesurer le développement», explique-t-il volontairement mystérieux.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema