Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Un site de lingerie déménage son siège à Luxembourg
Wirtschaft 2 Min. 08.10.2015 Aus unserem online-Archiv
De la France vers le Grand-Duché

Un site de lingerie déménage son siège à Luxembourg

Le site distribue entre autres la célèbre marque de lingerie connue pour ses esthétiques campagnes, Aubade.
De la France vers le Grand-Duché

Un site de lingerie déménage son siège à Luxembourg

Le site distribue entre autres la célèbre marque de lingerie connue pour ses esthétiques campagnes, Aubade.
Licence C.C.
Wirtschaft 2 Min. 08.10.2015 Aus unserem online-Archiv
De la France vers le Grand-Duché

Un site de lingerie déménage son siège à Luxembourg

Le site glamuse.com annonce transférer ses bureaux de Nancy à Luxembourg pour internationaliser ses activités. Le nombre d'employés envisagé à terme n'est pas déterminé, mais la société dit ne pas se fixer de limites.

La société de e-commerce spécialisée dans la vente de lingerie féminine Glamuse.com s'installe au Luxembourg à la faveur d'un rachat des parts par l'entrepreneur nancéien Patrice Legrand, cofondateur du site d'informations financières Boursorama, revendu à Société Générale.

Le communiqué de presse annonçant son déménagement en provenance de Nancy s'avère une véritable publicité pour le modèle économique grand-ducal. «En transférant son siège, Glamuse bénéficie d'une meilleure attractivité pour le développement de ses activités, mais aussi d'un environnement idéal pour le recrutement d'équipes pluriculturelles et multilingues. Aéroport international, environnement polyglotte, et véritable carrefour de l'Europe, le Grand-Duché a de grandes qualités.»

Un pays à succès

La direction de la société explique ainsi vouloir «s'appuyer sur ce microcosme économique et sur des infrastructures de pointe, essentielles au e-business, comme l'ont d'ailleurs déjà fait de nombreux acteurs clés du secteur des technologies de l'internet et de la communication (Skype, Amazon, eBay, PayPal ou encore de prometteuses start-up high-tech)», peut-on lire dans le message envoyé aux rédactions ce jeudi.

Glamuse.com a été rachetée (pour un montant non communiqué) par l'entrepreneur Patrice Legrand qui avait cofondé en 1996 la société éditrice du site d'information boursière et d'investissement Boursorama, revendu pour 44 millions d'euros en 2002 à la banque Société Générale. Cet entrepreneur nancéien a également fondé la plateforme de ventes photo et vidéo missnumérique.com. Il est également connu au Luxembourg pour avoir fondé le magazine Luxuriant.

"Pas de limite"

Le capital de la société lui appartient majoritairement, mais il le partage avec deux autres membres de la direction, Alexandre Baumeister (partenaire d'affaires depuis plusieurs années) et Laetitia Monaco, dotée d'une expérience dans la mode. De nouvelles embauches Le groupe annonce vouloir recruter des collaborateurs dans les domaines du développement informatique, du design web, des services clients, du marketing et des achats.

Tout fraîchement installé à Bertrange – il vient juste de recevoir son immatriculation au registre de commerce – le groupe compte aujourd'hui 12 collaborateurs (8 au Grand-Duché) et indique au Luxemburger Wort ne pas se fixer «de limites» quant aux futurs emplois générés. Glamuse.com revendique 50.000 clients et distribue via sa plateforme en ligne les marques les plus célèbres telles que Aubade, Lise Charmel, Chantal Thomass ou Chantelle.

Pierre Sorlut


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

La majorité des ménages au Luxembourg désire faire l'acquisition d'une propriété principale.Mais il n'est pas toujours simple de concrétiser ce rêve d'une vie.
Haus Umzug Familie Kinder
Si le 9 mai devenait à terme férié dans tous les Etats membres (à l’instar du 4 juillet aux Etats-Unis), ce serait, de facto, une belle solidarité européenne de fêtes...
Au classement des pays les moins transparents au monde, le Luxembourg perd 4 places (et c'est une bonne nouvelle), selon une étude publiée lundi soir par Tax Justice Network. Cette année, l'ONG critique avant tout les grandes puissances économiques.
L'image du Luxembourg s'améliore un petit peu, comme le montre la critique moins virulente de l'ONG Tax Justice Network.
Interview du directeur du Statec
Au lendemain de la parution de l'étude sur l'impact de l'emploi frontalier dans les comptes nationaux, Serge Allegrezza indique que la sortie des capitaux du pays fait partie de son modèle d'affaires. Pour le directeur du Statec, il s'agit maintenant de les y faire rester.
Pour le directeur du Statec, le creusement du déficit généré par l'emploi de frontaliers n'induit aucun véritable problème.