Wählen Sie Ihre Nachrichten​

«Un projet unique dans le monde»
Wirtschaft 3 Min. 23.05.2019

«Un projet unique dans le monde»

Le ministre délégué à la Digitalisation Marc Hansen a dit que le Luxembourg était à la tête des pays innovants.

«Un projet unique dans le monde»

Le ministre délégué à la Digitalisation Marc Hansen a dit que le Luxembourg était à la tête des pays innovants.
Photo: Pierre Matgé
Wirtschaft 3 Min. 23.05.2019

«Un projet unique dans le monde»

Aude FORESTIER
Aude FORESTIER
Le ministre délégué à la digitalisation Marc Hansen annonce la création d'une blockchain pour le secteur public

«Le ministère de la digitalisation en collaboration avec le CTIE (le Centre des technologies de l'information de l'Etat) et SIGI (Syndicat intercommunal de gestion informatique) a décidé de créer une blockchain pour le secteur public», a annoncé Marc Hansen, le ministre délégué à la Digitalisation, jeudi, lors de la seconde édition de l'Infrachain Summit, le plus important événement consacré à la technologie blockchain au Grand-Duché.

C'est peut-être un détail pour les non-initiés mais pour les acteurs du petit monde de l'informatique au Luxembourg, cela veut dire beaucoup. Le projet «nous permettra d’exécuter une première série d’applications déjà en cours, et je suis convaincu que cette première expérience nous permettra de mieux comprendre les opportunités et les avantages offerts par cette technologie.

Plus que tout, il est essentiel que nous nous donnions les moyens de tirer parti de la technologie blockchain et de développer une expertise technologique et législative qui nous sera très utile à l'avenir», a-t-il affirmé.

La blockchain du secteur public est une plateforme DLT (distributed Ledger Technology), qui sera opérée par une série d’acteurs du secteur public tels que le CTIE et le SIGI et offrira ainsi les fonctionnalités et atouts de cette technologie à tous les acteurs du secteur public pour réaliser des applications au profit des citoyens et entreprises au Luxembourg.

Des entreprises plus compétitives

Cela signifie que le pays avance dans son processus de digitalisation entamé il y a quelques années. Les citoyens peuvent déjà remplir, signer et envoyer leur déclaration de revenus à l'administration fiscale via le site guichet.lu. «Nous allons investir dans la simplification des procédures électroniques et augmenter leur performance», a appuyé Marc Hansen.

Les interactions digitales entre l’État, les citoyens et les entreprises doivent être «considérablement étendues, accessibles à tous et simplifiées», a-t-il encore dit. «Cela rendra les entreprises plus compétitives».

Le ministre délégué prévoit que les échanges de données avec l’État deviendront de plus en plus automatiques. Il a affirmé que les «citoyens et les firmes devraient être capables de continuer les procédures en ligne avec le minimum de pertes».


Blockchain, Private Banking, Fonds
Anders als die Schweiz hat Liechtenstein mit seinen Finanzdienstleistungen freien Zugang zum EU-Markt - das will das kleine Land nun nutzen - erste Fonds verließen schon Luxemburg.

Évoquant la transparence, «un élément vital» pour les sociétés et les habitants du Luxembourg, le représentant du gouvernement a qualifié la blockchain d'élément permettant de relever le défi de la transparence.

Une particularité encore, ce projet est «unique pour le Luxembourg et probablement dans le monde», a dit Marc Hansen. Françoise Thoma, directrice générale de la Spuerkeess, hôte de la manifestation, s'est dite pleinement convaincue que la blockchain est devenue une technologie prometteuse pour «régler les problèmes de conformité et d'auditabilité». Pour elle, c'est indéniable, cette technologie fait «partie du monde d'aujourd'hui».



Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Blockchain, Private Banking, Fonds
Anders als die Schweiz hat Liechtenstein mit seinen Finanzdienstleistungen freien Zugang zum EU-Markt - das will das kleine Land nun nutzen - erste Fonds verließen schon Luxemburg.
VNX, la Bourse de demain
Après San Francisco et Singapour et avant la Bloomberg Conference le 11 octobre à la Chambre de commerce, la start-up luxembourgeoise VNX est allée à Moscou présenter sa plate-forme qui doit bousculer le vieux capitalisme. Ses dirigeants ont fait de Luxembourg leur principal argument de vente.
VNX pourrait devenir la première plate-forme d'échanges de token, des titres digitalisés