Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Spaceresources.lu: Un finaliste du Google Xprize s'installe au Luxembourg
Wirtschaft 1 2 Min. 02.03.2017 Aus unserem online-Archiv

Spaceresources.lu: Un finaliste du Google Xprize s'installe au Luxembourg

Le robot que la troisième société à s'implanter au Luxembourg a développé pour le concours de Google

Spaceresources.lu: Un finaliste du Google Xprize s'installe au Luxembourg

Le robot que la troisième société à s'implanter au Luxembourg a développé pour le concours de Google
(Source: Hakuto)
Wirtschaft 1 2 Min. 02.03.2017 Aus unserem online-Archiv

Spaceresources.lu: Un finaliste du Google Xprize s'installe au Luxembourg

Thierry LABRO
Thierry LABRO
Le ministre de l'Economie, Etienne Schneider, a annoncé mercredi après-midi accueillir un troisième acteur du secteur du space mining: les Japonais d'ispace sont un des cinq finalistes du concours d'innovation de Google, le Lunar Xprize.

par Thierry Labro

Après les deux plus gros acteurs américains du "space mining", le ministre de l'Economie a annoncé l'arrivée au Luxembourg d'une société japonaise, finaliste du prestigieux concours d'innovation lancé par Google, le Google Lunar Xprize: ispace.

Cette start-up, créée pour le concours par la société privée Hakuto, collabore déjà avec le LIST sur un outil d'analyse des matériaux de l'espace. Elle entend gagner les 20 millions de dollars du concours et pour cela être capable de concrétiser sa mission avant la fin de l'année. Pour cela, elle a réussi à signer un contrat de lancement avec le PSLV indien, qui à la mi-février avait déjà lancé 104 satellites: le lancement du "White rabbit", le lapin blanc, traduction littérale de Hakudo, aura lieu le 28 décembre prochain.

360 Videos werden hier nicht unterstützt. Wechseln Sie in die Youtube App, um das Video anzusehen.

Avec ses vingt ingénieurs au Japon et cinq ou six à recruter pour le Luxembourg, d'où seront organisées les ventes, "ispace" sera installée dans le nouvel incubateur de Paul Wurth. "C'est un grand honneur de collaborer avec Luxembourg et d'être la première société accueillie dont l'ambition est de se concentrer sur la Lune. Nous voyons la Lune comme une étape stratégique pour les activités de l'Homme dans l'espace", s'est réjoui le directeur général de la société japonaise, Takeshi Hakamada.

Participer au concours de Google signifie réussir à booker un lancement vers la Lune, être capable de faire déplacer un robot sur 500 mètres et transmettre des images depuis la Lune en haute qualité.

"Nous pensons que nous sommes la meilleure équipe", a encore dit le leader de l'équipe Hakuto. "Nous pensons que nous devons créer une économie de l'espace et nous pensons que le space mining est la clé. De la Lune, il y aura beaucoup d'opportunités pour aller plus loin ou pour s'intéresser aux questions de l'eau et des matériaux. Quelques sociétés du Luxembourg pourraient travailler avec nous sur ces sujets."

Le directeur du département des matériaux du LIST, Jens Kreisel, s'est félicité de cet accord, fruit selon lui des investissements depuis sept ou huit ans dans ce secteur d'activité. "Le spectromètre a été complètement développé au Luxembourg et je me réjouis que ce projet aille parfaitement dans le sens de notre travail."