Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Satellite: Patrick Biewer à la tête de LuxGovSat

Satellite: Patrick Biewer à la tête de LuxGovSat

SES
Wirtschaft 02.06.2015

Satellite: Patrick Biewer à la tête de LuxGovSat

La SES a annoncé mardi après-midi avoir nommé Patrick Biewer au poste de directeur général de LuxGovSat. Il prendra ses fonctions à la tête de cette joint-venture détenue à parts égales par l’État luxembourgeois et la société SES le 1er juillet.

Âgé de 48 ans dont 22 passés chez SES, Patrick Biewer y a exercé diverses fonctions dans les domaines de l'informatique ou dans des activités d’exploitation et de l'ingénierie qui lui ont permis d’acquérir une solide expérience dans le développement des affaires, dans la gestion de produits et en ventes et marketing. Depuis 2010, il est directeur général de SES Broadband Services (SBBS), l'entité offrant du service Internet à large bande par satellite.

Dans ses nouvelles fonctions, Patrick Biewer sera en charge de l'ensemble des activités commerciales de LuxGovSat et de la gestion des relations avec les clients ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Editorial: Service public
Le groupe RTL semble décidé à opérer un recadrage après les dérives mises au jour par «l’affaire Lunghi». Un comité d’éthique va être créé, avec l’assistance de la maison-mère, pour passer en revue les programmes et garantir l’indépendance de la rédaction.
Satellites: La contrainte booste SES GS
L'activité «government solutions» représente, en 2015, 18 % du chiffre d'affaires de la Société européenne de satellites (SES). La responsable de ce secteur d'activités, Nicole Robinson y voit une tendance lourde. Le PPP avec le gouvernement luxembourgeois est promis à devenir un modèle du genre.
SES GS est une filiale américaine du groupe luxembourgeois
Précipitation
Dans le train de réformes économiques et sociales annoncées par le gouvernement figure la réforme de la loi sur l'interruption volontaire de grossesse. Le texte devrait sans surprise être voté par une majorité de députés la semaine prochaine.