Wählen Sie Ihre Nachrichten​

RGPD: Un an de changements

  • «Le RGPD est en phase avec l’opinion publique»
  • «Une pièce importante dans la société»
  • Le DPO a une obligation d'indépendance
  • Une formation nécessaire
  • «Le RGPD est en phase avec l’opinion publique» 1/4
  • «Une pièce importante dans la société» 2/4
  • Le DPO a une obligation d'indépendance 3/4
  • Une formation nécessaire 4/4

RGPD: Un an de changements

RGPD: Un an de changements

RGPD: Un an de changements


von Aude FORESTIER/ 25.05.2019

En un an d'existence, le Règlement général pour la protection des données a donné plus de droits aux consommateurs.Photo: Shutterstock
Exklusiv für Abonnenten

Le règlement général pour la protection des données est entré en vigueur le 25 mai 2018. Il a apporté de grands changements pour les citoyens et les entreprises en Europe.

Le Luxemburger Wort vous propose un bilan de cette règle européenne unique au monde avec une interview de la présidente de la CNPD Tine A. Larsen et des témoignages de trois Data protection officiers, les gardiens des données dans les firmes.

Le texte a redonné au consommateur le contrôle de ses données

Entré en vigueur il y a tout juste un an, le Règlement général pour la protection des données a amené les entreprises à revoir leur manière de gérer les données des clients et de leurs prospects. Il a donné beaucoup de pain sur la planche à la Commission nationale de la protection des données (CNPD). Tine A. Larsen, la présidente, dresse un bilan intéressant et ne voit pas une autre législation le remplacer.

Tine A. Larsen, le 25 mai 2019, cela fait exactement un an que le RGPD est entré en vigueur. Peut-on dire que le consommateur a le contrôle de ses données?

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Le patron de Facebook veut plus de régulation du Net
Mark Zuckerberg a appelé ce week-end les pouvoirs publics dans le monde à jouer un «rôle plus actif» sur la toile, enjoignant notamment plus d'Etats à s'inspirer des règles européennes en matière de protection de la vie privée.
(FILES) In this file photo taken on March 25, 2015, Facebook CEO Mark Zuckerberg speaks at the F8 summit in San Francisco. - Facebook on March 21, 2019, admitted that millions of passwords were stored in plain text on its internal servers, a security slip that left them readable by the social networking giant's employees. "To be clear, these passwords were never visible to anyone outside of Facebook and we have found no evidence to date that anyone internally abused or improperly accessed them," vice president of engineering, security, and privacy Pedro Canahuati said in a blog post. (Photo by Josh Edelson / AFP)
Lust auf noch mehr Wort?
Lust auf noch mehr Wort?
7 Tage gratis testen
E-Mail-Adresse eingeben und alle Inhalte auf wort.lu lesen.
Fast fertig...
Um die Anmeldung abzuschließen, klicken Sie bitte auf den Link in der E-Mail, die wir Ihnen gerade gesendet haben.