Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Rapport mondial sur la compétitivité: Le Luxembourg entre dans le top 20
Wirtschaft 4 Min. 03.09.2014

Rapport mondial sur la compétitivité: Le Luxembourg entre dans le top 20

Alors que les appels à moins d'austérité sont nombreux, le directeur exécutif du Forum économique mondial invite les pays à accélérer les réformes structurelles.

Rapport mondial sur la compétitivité: Le Luxembourg entre dans le top 20

Alors que les appels à moins d'austérité sont nombreux, le directeur exécutif du Forum économique mondial invite les pays à accélérer les réformes structurelles.
(Photo: AFP)
Wirtschaft 4 Min. 03.09.2014

Rapport mondial sur la compétitivité: Le Luxembourg entre dans le top 20

«La santé de l'économie mondiale est en danger», avertit aujourd'hui le Forum économique mondial, à l'occasion de la publication du Rapport global sur la compétitivité. Le Luxembourg entre dans le top 20 des 144 économies passées au scanner.

Jamais depuis la création du «Rapport global sur la compétitivité» en 2004, le Luxembourg n'a été si bien classé au milieu de ces 144 économies décortiquées selon 114 indicateurs dans douze catégories. Jamais non plus cette dix-neuvième place n'a semblé plus fragile.

Pour cela, il faut regarder comment ce baromètre de la compétitivité est construit: la moitié de la note du pays est donnée par les critères d'efficacité. Or tant du point de vue de la taille du marché (96e position) que de l'éducation (43e), le Luxembourg ne progresse guère.

Avec des exportations qui représentent 164,3% du PIB – le troisième rang mondial – , l'économie nationale ne compense même pas les trois autres critères et ne peut guère aller au delà. Les questions d'éducation restent un problème comme dans la plupart des rapports mondiaux et il faudra attendre que l'Université trouve son rythme de croisière pour espérer progresser un peu. La faible homogénéité des forces de travail est le deuxième problème le plus souvent relevé par les observateurs et le rapport insiste notamment sur une trop faible croissance du nombre d'étudiant dans le troisième cycle alors que les choses s'améliorent pour le deuxième cycle ou l'accès à l'internet à l'école.

Septième mondial 
pour les «fondamentaux»

Le deuxième volet, qui apporte 30% de l'indice, montre une économie de plus en plus innovante et sophistiquée. Champion du monde de la large bande avec 6445,8 kilobytes par seconde et par utilisateur, sixième avec le nombre de personnes qui utilisent internet (93,8%), huitième en ce qui concerne l'évolution des sociétés avec la technologie ou encore neuvième en terme de capacité d'innovation, le Luxembourg est un pays aux avants-postes et ouvert sur l'évolution technologique.

Il lui faudra toutefois surveiller son «accès» aux scientifiques et ingénieurs et ne pas se relâcher sur la qualité de ses institutions de recherche scientifique, sur le niveau de dépenses en recherche et développement des entreprises et sur les partenariats publics-privés pour la recherche et le développement.

La perspective de voir bientôt un Institut national de la propriété intellectuelle devrait aussi permettre de structurer davantage le développement de ce futur axe de l'économie luxembourgeoise. Avec 118,6 brevets par million d'habitants, le Luxembourg est quatorzième mondial mais, pour les observateurs, reste un pays qui n'est pas assez capable d'innover (cinquième frein au développement de l'économie le plus cité en recul de trois points). La question de la propriété intellectuelle est intéressante parce qu'elle a une incidence très forte dans la progression du pays: le troisième volet de la note «fondamentaux», consacre notamment les institutions.

La France et l'Italie appelées à réformer

La sixième place mondiale tient tant aux droits liés à la propriété qu'à la protection de la propriété intellectuelle, à la diversification de l'utilisation des fonds publics, la confiance publique dans les hommes politiques que sa transparence, l'efficacité du système judiciaire et des conseils d'administration... Quatorze de ces critères placent le Luxembourg dans le top 10, six entre la 11e et la 16e place et un seul au-delà: la 105e place en matière de protection des investisseurs...

Dans ce classement une nouvelle fois dominé par la Suisse, devant Singapour et les Etats-Unis, les économies qui gagnent ont «toutes en commun d'excellents résultats en matière de formation, rétention et attraction des talents, ainsi qu'une politique d'investissements encourageant l'innovation», grâce à «une approche coordonnée» et «une collaboration étroite entre les secteurs public et privé», notent les rapporteurs. Le fondateur et directeur exécutif du FEM, Klaus Schwab, invite les pays à la peine à engager sans tarder les réformes structurelles nécessaires, citant la France (23e) et l'Italie (49e), alors qu'en Europe, l'Espagne (35e), le Portugal (36e) et la Grèce (81e) «ont fait des progrès significatifs».

Thierry Labro

Pour lire le rapport en entier.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Statec: "La situation conjoncturelle est bonne"
Pour Serge Allegrezza, directeur du Statec, "il faut se garder de tout misérabilisme". Si l'année 2015 s'est soldée par une progression du PIB proche de 5%, la croissance devrait ralentir cette année avec une hausse du PIB de 3,1%, avant de passer à 4,6% en 2017.
Le Luxembourg est dans une bonne situation conjoncturelle, affirme le Statec.
Editorial: Greenwashing à New York
Ce matin, un triumvirat ministériel décolle pour New York où se tiendra ce week-end le sommet des Nations unies dédié à l'adoption d'un programme de développement durable pour l’après-2015.
Editorial: Quelle brutalité!
Le feuilleton procédurier qui ébranle depuis un certain temps le Front national en France montre jusqu’à quel degré la politique peut conduire les hommes à un comportement brutal et impitoyable.