Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Portrait d'entrepreneur (10): Bintz: «Un entrepreneur doit être créatif»
„Malgré la production de cinq disques, je n’ai jamais eu d'autre ambition que mon seul plaisir, associé avec les 
autres membres de mon groupe Crossroads.“

Portrait d'entrepreneur (10): Bintz: «Un entrepreneur doit être créatif»

(Photo: Tania Feller)
„Malgré la production de cinq disques, je n’ai jamais eu d'autre ambition que mon seul plaisir, associé avec les 
autres membres de mon groupe Crossroads.“
Wirtschaft 4 Min. 13.09.2014

Portrait d'entrepreneur (10): Bintz: «Un entrepreneur doit être créatif»

Aussi connu dans le monde de la téléphonie mobile, étant à l’origine de Tango et de VOXmobile, que dans le monde de la musique, guitariste du groupe Crossroads, Jean-Claude Bintz a toujours su conjuguer sa vie professionnelle et sa passion pour la musique. 

« J’ai donné mon premier concert à l’âge de 14 ans. Mes parents, papa chanteur et maman accordéoniste, souhaitaient me voir jouer du piano. Mais mon choix s’est porté sur la guitare.»

Et pour couronner le tout, le jeune homme, formé pour devenir comptable, commence sa carrière professionnelle dans une fiduciaire pendant six années, puis dans une banque norvégienne pendant neuf ans. Parallèlement à son métier, il continue à jouer de la guitare et à se produire sur scène.

«Le directeur de cet établissement ayant assisté à l’un de mes concerts m’a immédiatement proposé de produire un disque, un 45 tours à l’époque», raconte-t-il.

«En 1989, le directeur quitte la banque pour rejoindre le groupe suédois Kinnevik qui envisageait de construire sa base à Luxembourg… et je l’ai suivi comme 
directeur financier, puis directeur général de 3C Communica-
tions devenu Six Company par la 
suite.»

La deuxième licence 
pour Tango

De 1992 à 1997, il fait une escale comme directeur général d’IP Luxembourg avant de revenir, jusqu'en 2003 chez Kinnevik pour tenter d’obtenir la deuxième licence GSM. Avec la société nommée Millicom, il remporte cette seconde licence face à France Télécom, et au groupe Mannesmann. C’est ainsi que Tango est né.

«Pour la petite histoire… j’ai inventé ce nom sous la douche!»

En 2000, le groupe Kinnevik regroupe toutes ses activités télécoms sous Tele2, afin de développer ce secteur sur l’ensemble de l’Europe, à partir de Luxembourg. Cette même année, il devient membre de la direction européenne de Tele2 , chargé du développement de Tele2 mobile.

«Durant toute cette période je jouais de la guitare aux fêtes professionnelles de l’entreprise, notamment «We’re Gonna win» de Bryan Adams, l’hymne de Kinnevik», se souvient-il.

VOXmobile et le succès
 de l'abonnement gratuit

En 2002, son mentor, Jan Stenbeck, patron de Kinnevik, avec qui il a créé Tango TV, et la radio Tango Sunshine, est décédé. Avec son idée d’installer la maison mère à Luxembourg, il voulait que l’ensemble des cadres résident au Grand-Duché.

Sa disparition et les options différentes de sa fille qui lui a succédé, ont changé cette orientation avec le retour des cadres vers la Suède. «Devant ce retournement de situation et avec quelques associés, nous avons décidé de créer notre propre entreprise. C’est ainsi que VOXmobile est né en 2003, avec comme cible les clients de 7 à 77 ans. Le succès, avec l’abonnement gratuit au départ, a été immédiat. Nous avons alors décidé de lever des fonds supplémentaires pour construire notre réseau 2G. Dès 2007, nous avons pu utiliser notre propre réseau», 
raconte-t-il.

La musique
 pour la vie

Après avoir réalisé un audit pour envisager le futur de la société, les actionnaires ont décidé de prendre leur bénéfice et de céder l’entreprise au plus offrant... et ce fut Mobistar.

«En 2008, j’ai créé ma propre société d’investissement et de consultance ,Lakehouse‘ qui a immédiatement acheté l’agence de publicité spécialisée dans l’audiovisuel Moskito, qui appartenait à VOXmobile.»

A ce jour, Moskito est une agence full-service, qui dispose d’un studio d’enregistrement et produit notamment des spots radio. Moskito emploie 9 personnes.

«Tout au long de ma vie, je n’ai quasiment jamais arrêté de faire de la musique au rythme d’un concert par mois. Malgré la production de cinq disques, je n’ai jamais eu d'autre ambition que mon seul plaisir, associé avec les autres membres de mon groupe Crossroads. Les répétitions, une fois par semaine, offrent un premier plaisir, avec les retrouvailles entre amis pour échanger sur les bons et mauvais moments de la semaine, et pour préparer les concerts avec beaucoup de minutie. Ayant le même groupe depuis 14 ans, nous nous connaissons très bien et un simple regard suffit pour nous comprendre lors d’un concert.»

Le répertoire est composé d’environ 70 morceaux, tant des standards du blues et du blues-rock, que des créations originales, textes et musiques. «Que ce soit en musique ou dans la naissance de Tango ou de Vox Mobile la créativité et la communication ont toujours été les moteurs de ma vie. Un entrepreneur doit être créatif, innovateur, différent et communicatif. Toutes ces qualités se retrouvent tout au long de mes deux carrières… musicale et professionnelle ».

Gérard Karas


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Rachat de Lotus par Renault: Gerard Lopez: "Je suis fier!"
L'homme d'affaires luxembourgeois Gerard Lopez, qui vient de vendre Lotus F1 à Renault, jette un regard fier sur ses cinq années en Formule 1. Il devrait rester dans la structure annoncée par Carlos Ghosn, le patron de Renault. Interview.
Luxembourg Formula One Lotus F1 Team boss Gerard Lopez arrives prior the Belgium Formula One Grand Prix at the Spa-Francorchamps race track near Francorchamps, Belgium, 25 August 2013. PHOTO/� NICOLAS BOUVY/Tout droit reserve.