Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Paul Wurth: chiffre d'affaires en hausse
Wirtschaft 3 Min. 08.05.2018 Aus unserem online-Archiv

Paul Wurth: chiffre d'affaires en hausse

Le groupe sidérurgique russe NLMK a modernisé deux hauts fourneaux à Lipetsk avec la technologie d’injection de charbon pulvérisé

Paul Wurth: chiffre d'affaires en hausse

Le groupe sidérurgique russe NLMK a modernisé deux hauts fourneaux à Lipetsk avec la technologie d’injection de charbon pulvérisé
Paul Wurth
Wirtschaft 3 Min. 08.05.2018 Aus unserem online-Archiv

Paul Wurth: chiffre d'affaires en hausse

Dans un contexte international difficile, Paul Wurth a publié mardi des résultats en hausse de plus de 8% à près de 400 millions d'euros, largement soutenus par les activités en Russie et au Japon.

T. L. "Alors que l’industrie sidérurgique continue d’évoluer dans un climat conjoncturel tendu, Paul Wurth a consolidé sa position comme partenaire technologique fiable", note l'entreprise luxembourgeoise dans un communiqué à l'issue de son assemblée générale.  

Le chiffre d’affaires de l’année 2017 s’élève à 391,5 millions d’euros, en hausse de 8,1% par rapport à l’exercice précédent, grâce aux nouvelles commandes prises en 2016 et à  l’évolution positive constante des prestations de service. Le groupe clôture l’exercice 2017 avec un résultat consolidé avant impôts de 10,0 millions d’euros et un bénéfice net de 3,4 millions d’euros. 

L’assemblée générale a approuvé la distribution d’un dividende brut de 52,5 euros par action au titre de l’exercice 2017. 

Malgré l’absence de commandes de grande envergure pour de nouvelles installations comme encore l’année passée, le volume des nouvelles commandes prises en 2017 a néanmoins atteint 311 millions d’euros. 

D’un point de vue géographique, le marché de l’Europe de l’Ouest a largement contribué avec 25,3% au volume d’affaires du groupe, suivi par l’Inde (17,9%) et la Russie (14,6%). Alors que la plus grande part des commandes enregistrées en 2017 est imputable au segment "haut fourneau", les activités de cokerie, quant à elles, ont pu gagner avec la Russie et la Chine de nouveaux marchés pour leurs technologies de pointe.

Deux projets difficiles ont pu être clôturés: la mise en service d’un nouveau haut fourneau chez Bhushan Power and Steel Ltd. à Rengali en Inde et le redémarrage d’un haut fourneau complètement refait à neuf chez Imetal Sider El-Hadjar en Algérie. Le groupe sidérurgique russe NLMK a modernisé deux hauts fourneaux à Lipetsk avec la technologie d’injection de charbon pulvérisé, ce qui «permet de réduire de 30% la consommation de coke relativement cher et de diminuer de 50 à 80% le besoin en gaz naturel » et « réduit par conséquent les coûts de production de la fonte d’environ 5%». 

Les producteurs de coke ont misé en 2017, surtout au Japon, sur les solutions que Paul Wurth propose avec la coentreprise locale Paul Wurth IHI Co., Ltd. pour mener à bien la modernisation de leurs installations: la première de deux batteries de fours à coke a été mise en service après reconstruction sur le site Kurashiki de JFE Steel; d’autresbatteries de fours à coke en Inde (Bhushan Power & Steel) et en Chine (Shandong Rizhao Iron & Steel) ont été mises en service. 

De nombreux projets au Luxembourg

Pour Paul Wurth Geprolux et les activités dans le domaine de l’accompagnement et de la gestion de projets de construction et d’infrastructure, l’inauguration en décembre 2017 du premier tronçon du tram à Luxembourg-Kirchberg et la mise en service de l’arrêt de train « Pfaffenthal » avec le nouveau funiculaire ont marqué des étapes importantes. 

Par ailleurs, la création en 2017 de l’entité italienne Paul Wurth Energy a permis au groupe d’élargir ses compétences vers de petites unités décentralisées de production d’énergie à partir de biomasse et de déchets et d’enregistrer de premières commandes dans ce secteur d’activités. 

Le programme d’incubation Paul Wurth InCub avait, vers la fin de l’année 2017, signé 10 contrats d’adhésion  avec des sociétés start-up, actives dans des domaines technologiques variés comme la robotique, l’impression 3D, l’internet des objets, le space mining, la technologie des capteurs, la réalité virtuelle.   


Lesen Sie mehr zu diesem Thema