Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Nouveaux produits pour les entreprises: LuxTrust passe à l'offensive
Wirtschaft 3 Min. 09.03.2017

Nouveaux produits pour les entreprises: LuxTrust passe à l'offensive

Le directeur général de LuxTrust, Pascal Rogiest, entre John Dann et Bernard Antoine, le directeur commercial de LuxTrust, a lancé les hostilités du développement

Nouveaux produits pour les entreprises: LuxTrust passe à l'offensive

Le directeur général de LuxTrust, Pascal Rogiest, entre John Dann et Bernard Antoine, le directeur commercial de LuxTrust, a lancé les hostilités du développement
Pierre Matgé
Wirtschaft 3 Min. 09.03.2017

Nouveaux produits pour les entreprises: LuxTrust passe à l'offensive

Thierry LABRO
Thierry LABRO
Un an après avoir annoncé son intention d'aller se frotter à la concurrence européenne, LuxTrust a présenté mercredi matin ses deux nouveaux services: l'horodatage qualifié et le cachet électronique. Deux outils majeurs pour son évolution. Explications.

par Thierry Labro

Comment prendre connaissance des textes de loi? Des nominations? De la vie des sociétés? En consultant le journal officiel du Luxembourg, le mémorial. Depuis qu'il est passé en version électronique (et gratuite) au 1er janvier dernier, les consultations explosent et ont déjà passé la barre du million de pages visitées. 

Au point que le directeur du Service central de législation, John Dann, travaille avec les Archives nationales et la Bibliothèque nationale à numériser aussi tous les textes plus anciens à l'exception du Mémorial C, qui représente trop de pages. Depuis que seule la version électronique fait foi, la version papier n'est quasiment plus demandée.

Et pour éviter que ces documents électroniques puissent être truqués ou faussés par des gens mal intentionnés, le leader de l'identité numérique et des services de confiance au Luxembourg, LuxTrust, a présenté mercredi matin deux nouveaux services clés:

  • Le cachet électronique est une couche de sécurité ajoutée par des algorithmes qui assureront que le document a bien été numérisé comme il devait l'être. La différence avec une signature électronique est qu'il peut être utilisé à la fois par une personne physique ET par une entreprise ou une institution. Sur le document figure d'ailleurs l'image d'un cachet, pour rassurer les clients, parce que le "cachet" est plutôt dans le cryptage du document. 
  • L'horodatage de signatures et de documents permet d'avoir l'idée la plus précise possible de l'histoire d'un document, grâce à deux horloges atomiques qui ne laissent aucune place à la contestation. C'est d'ailleurs pour cela que le sujet intéresse particulièrement non seulement l'Etat mais aussi les assureurs. Trois compagnies sont en contacts avancés ou ont déjà signé avec LuxTrust.

SmartCard et Token toujours commercialisés

Si les dirigeants de LuxTrust ont affirmé qu'ils continueraient à commercialiser leurs produits à destination de leurs clients "ordinaires" - comme les token, smartcard, signing stick, et autres LuxTrust Scan ou Mobile - , ces nouveaux services prennent une importance stratégique. 

Le groupement d'intérêt économique, dans lequel l'Etat conserve directement ou indirectement la majorité des parts (48,1% directement), avait annoncé il y a un an, avec la nomination de son nouveau directeur Pascal Rogiest, vouloir attaquer un marché européen sur lequel existent de très nombreux concurrents sur une partie des services que proposent les Luxembourgeois. 

Ses deux nouveaux produits le lui permettront dès qu'ils auront été certifiés. "Nous visons la certification pour le 1er juillet", a fini par dire le responsable de clientèle, Bernard Antoine, mercredi matin à l'occasion de la conférence de presse de présentation. Cela veut dire que tous les services de LuxTrust seront "qualifiés", le meilleur niveau de sécurité possible en Europe.

A partir de là, la stratégie de LuxTrust vise d'abord la Belgique, puis le Benelux, voire la France, au fur et à mesure du développement. Dix-huit ans après que les banques de la place se soient mis ensemble pour réfléchir à la mise en place d'une solution de sécurisation commune et onze ans après la création du GIE, ce professionnel du secteur financier entend accélérer.

Direction la Belgique

L'an dernier, LuxTrust avait réalisé un chiffre d'affaires de 9,4 millions d'euros pour un million d'euros de bénéfices et entend aller beaucoup plus loin. "L'engagement de l'Etat dans la société est plutôt une bonne chose, elle rassure et est un signe de confiance", a commenté le directeur général. Avec la certification, il sera le meilleur argument de vente des Luxembourgeois à l'étranger. "Notre région privilégiée... c'est l'Europe!", a indiqué gourmand M. Antoine.

Et M. Rogiest promet déjà que LuxTrust entend continuer à développer des solutions technologiques pour s'adapter - devancer - un marché de l'identité numérique en pleine évolution. 

Les effectifs, de 39 salariés à son arrivée en mars 2016, sont passés à 50 en fin d'année et augmenteront à 60 d'ici la fin de l'année. "Notamment pour mieux structurer la veille sur toutes les questions relatives à l'identité numérique et aux technologies émergentes, comme la blockchain", a dit M. Rogiest. Elle est déjà utilisée dans le cadre du partenariat avec Gloneta, le moyen de paiement par messagerie mis sur le marché par la prometteuse start-up SnapSwat.


Lust auf noch mehr Wort?
Lust auf noch mehr Wort?
7 Tage gratis testen
E-Mail-Adresse eingeben und alle Inhalte auf wort.lu lesen.
Fast fertig...
Um die Anmeldung abzuschließen, klicken Sie bitte auf den Link in der E-Mail, die wir Ihnen gerade gesendet haben.