Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Made in Luxembourg: Luxlait, Bofferding et Cactus, les mieux identifiées
Wirtschaft 3 Min. 02.12.2015

Made in Luxembourg: Luxlait, Bofferding et Cactus, les mieux identifiées

91 nouvelles entreprises ont reçu le label Made in Luxembourg mardi soir

Made in Luxembourg: Luxlait, Bofferding et Cactus, les mieux identifiées

91 nouvelles entreprises ont reçu le label Made in Luxembourg mardi soir
Chris Karaba
Wirtschaft 3 Min. 02.12.2015

Made in Luxembourg: Luxlait, Bofferding et Cactus, les mieux identifiées

Les étudiants de l'école de commerce et de gestion ont rendu public mardi soir une étude sur la perception du label "Made in Luxembourg" par les consommateurs. Trente ans après sa création et un an après sa relance, il reste encore un peu de travail à faire.

Plus de trente ans après sa création, le label «Made in Luxembourg» est connu par un peu plus d'une personne sur deux (54,80%), interrogée dans le cadre de l'enquête des étudiants de l'école de commerce et de gestion. Il l'est beaucoup plus par les Luxembourgeois (69,18%) que par les autres résidents (dans l'ordre belges, portugais et allemands). Et surtout par les 40-49 ans et nettement moins chez les jeunes de moins de 25 ans et chez les plus de 65 ans. 

 Près de neuf personnes interrogées sur dix qui connaissent le label l'ont reconnu immédiatement, signe que le logo est bien identifié. Et trois sur quatre citent une entreprise qui est effectivement labellisée. 

Dans cette enquête réalisée auprès de 834 personnes en une semaine, les consommateurs associent ce label d'abord à une garantie sur l'origine du bien ou du service, puis à une garantie de qualité. 

L'alimentaire en profite

A l'inverse, le label ne semble jouer que peu de rôle dans la confiance ni dans l'image de l'entreprise. Plus important pour l'alimentaire que pour le textile Plus de trois consommateurs sur quatre répondent pourtant que l'origine du produit est importante.

La coordinatrice du Branding Nation, Tania Berchem
La coordinatrice du Branding Nation, Tania Berchem
Chris Karaba

Surtout dans le domaine alimentaire, réponse cité trois fois plus souvent que le textile, six fois plus que les chaussures ou que les voitures. Une personne sur deux indique que le label influence son achat (59,32% pour les femmes et 42,08%) pour les hommes et sensiblement la même proportion (54,70%) accepterait de payer plus cher pour des produits labellisés. Les femmes et les personnes âgées sont les catégories qui y sont les plus sensibles. 

Le label, relancé il y a un an à l'occasion de son trentième anniversaire, fait l'objet d'une remise officielle, deux fois par an, comme l'a rappelé le directeur général de la Chambre des métiers, Tom Wirion, mardi soir, en présence de la coordinatrice de la promotion de l'image de marque du Luxembourg Tania Berchem et du directeur général de la Chambre de commerce, Carlo Thelen. «Nous connaissons les valeurs liées au Luxembourg: dynamisme, fiabilité, confiance et ouverture. Ce sont des informations importantes pour nos entreprises, qui peuvent en tirer profit au Luxembourg ou à l'étranger. Et il paraît évident que les entreprises sont très intéressées de savoir comment porter ces valeurs dans le cadre de la stratégie nationale», a aussi dit M. Wirion. 

Près de six cents entreprises

Près de six cents entreprises portent désormais le label avec les certifications de 91 nouvelles entreprises hier soir et non des moindres, comme les Caves Bernard-Massard, Bétons et matériaux ou encore Paul Wagner et fils. Le label touche aussi des entreprises dans tous les secteurs d'activité, aussi bien de la bijouterie que de l'alimentation, de la communication et des médias, de la rénovation de bâtiments ou de la construction métallique. 

Pour l'obtenir, une entreprise doit pouvoir justifier de la dimension luxembourgeoise de son produit ou de son service et remplir une sorte de questionnaire en quatre étapes qui prend moins de dix minutes à partir du site internet. Il faut alors de une à deux semaines aux deux chambres pour décider de leur réponse et de délivrer le label contre un règlement de 150 euros pour une durée de cinq ans.

Les dix sociétés les plus citées

401 entreprises ont été citées par les personnes qui ont répondu au sondage dont 330 qui ont effectivement le label. 

  1. Luxlait 107 fois 
  2. Bofferding 29
  3. Cactus 27 
  4. Diekirch 21
  5. Namur 16 
  6. Oberweis 14 
  7. Luxair 13 
  8. Moutarderie 10 
  9. VinsMoselle 10 
  10. Rosport 9

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Editorial: «Branding» ou «Spaltung»?
Le Luxembourg depuis quelque temps travaille à son «nation branding», action hasardeuse en ce qu'elle présuppose qu'une nation est dotée d'une «image», que son exploration relève du marketing et que cette image dès lors est malléable.
ICT Spring: La régulation, sujet majeur de la FinTech
L'ICT Spring, conférence de deux jours qui réunira plus de 5.000 professionnels sur la FinTech, les ressources humaines numériques ou encore les stratégies numériques, s'est ouverte mardi matin au centre de conférences du Kirchberg sur un constat: le futur "de la banque" reste largement à écrire.
La responsable de l'innovation à la CSSF, Nadia Manzari entre la banque traditionnelle, Hugues Delcourt (BIL), et les nouveaux acteurs, Karen Gifford (Ripple Labs) sous l'oeil de Jean-Louis Schiltz
Lust auf noch mehr Wort?
Lust auf noch mehr Wort?
7 Tage gratis testen
E-Mail-Adresse eingeben und alle Inhalte auf wort.lu lesen.
Fast fertig...
Um die Anmeldung abzuschließen, klicken Sie bitte auf den Link in der E-Mail, die wir Ihnen gerade gesendet haben.