Wählen Sie Ihre Nachrichten​

LuxTrust entre dans une nouvelle ère
Wirtschaft 4 Min. 26.09.2018

LuxTrust entre dans une nouvelle ère

Arrivé en 2016 pour aider LuxTrust à croître à l'international, Pascal Rogiest a trouvé un allié de choix

LuxTrust entre dans une nouvelle ère

Arrivé en 2016 pour aider LuxTrust à croître à l'international, Pascal Rogiest a trouvé un allié de choix
PHOTO: GERRY HUBERTY
Wirtschaft 4 Min. 26.09.2018

LuxTrust entre dans une nouvelle ère

Thierry LABRO
Thierry LABRO
Le ministre de l'Economie, Etienne Schneider, a annoncé mercredi après-midi la création d'une holding LuxTrust Development dans laquelle le champion d'Italie, Tecnoinvestimenti, a pris 50% par sa filiale Infocert contre 12 millions d'euros au côté de LuxTrust.

Que les 600.000 clients de LuxTrust se rassurent: l'entrée de l'Italienne Infocert dans le capital de la société luxembourgeoise ne va rien changer pour leur token. Le petit objet sera toujours aussi précieux pour effectuer ses opérations bancaires à distance. 

Sauf pour ceux qui sont passés au token mobile ou qui voudraient aller encore plus loin, car les Italiens «ont un portefeuille de services et de produits de nature à apporter de la valeur ajoutée», a assuré le directeur général de LuxTrust, mercredi après-midi, au côté du ministre de l'Economie, Etienne Schneider. «Et les services de LuxTrust ne seront ni plus chers, ni plus mauvais», a ajouté Pascal Rogiest. 

Nommé en mars 2016 pour accélérer la croissance du champion luxembourgeois, son directeur général trouve avec l'arrivée du groupe italien les moyens de s'attaquer à tous les marchés du nord de l'Europe. 

Né il y a 10 ans de la volonté des chambres de commerce de Milan, de Turin et de Rome, Tecnoinvestimenti a profité d'une législation qui oblige toute entreprise italienne à adopter la signature digitale pour croître à une vitesse infernale: depuis 2013, la croissance de son chiffre d'affaires annuel est abonnée aux 30% et son ebidta même aux 40%. De 64 millions d'euros en 2013, le chiffre d'affaires est ainsi passé à 215 millions d'euros l'an dernier pour un bénéfice passé dans le même temps de 10 à 50 millions d'euros sans que la société ait eu besoin de s'endetter. 

Vers la naissance d'un champion européen 

Le groupe, coté à la Bourse de Milan, emploie 1.300 personnes et a vu sa capitalisation passer dans le même temps de 120 millions d'euros en 2016 à 300 millions d'euros l'an dernier grâce à ses activités dans la confiance numérique (comme LuxTrust), à ses solutions de recouvrement de crédit – il est le numéro 2 italien – et à sa division de marketing et d'innovation au service des PME. 

Des chiffres à ramener aux 12 millions d'euros de résultats de LuxTrust pour un peu moins de 2 millions d'euros d'ebidta à 39 personnes en 2017 contre 62 d'ici la fin de l'année. 

«Le secteur de l'identité digitale est un marché appelé à croître de plus de 30% par an dans les années qui viennent», a expliqué le directeur général de Tecnoinvestimenti, Pia Andrea Chevallard. 

Pour le directeur général de Technoinvestimenti, Pier Andrea Chevallard, il ne s'agit ni plus ni moins que de donner naissance à un géant européen d'ici trois ans
Pour le directeur général de Technoinvestimenti, Pier Andrea Chevallard, il ne s'agit ni plus ni moins que de donner naissance à un géant européen d'ici trois ans
PHOTO: GERRY HUBERTY

Pour pouvoir continuer à grandir, les Italiens ont injecté 12 millions d'euros pour prendre 50% des parts d'une holding de LuxTrust par l'intermédiaire de leur filiale Infocert, dont le directeur Danilo Cattaneo était aussi présent hier au ministère de l'Economie avec l'ambassadeur d'Italie, Rossella Franchini Sherifis. C'est la deuxième opération de l'année pour Infocert après l'acquisition en mai de l'Espagnole Camerfirma.

«Notre ambition», a précisé M. Chevallard, «est de faire naître un champion paneuropéen d'ici trois ans – mais ça pourrait être quatre ans – dans le domaine de la sécurité et de l'identité digitales». Les Italiens sont les leaders européens de ce marché et entendent poursuivre leur croissance pour pouvoir rivaliser avec les Américains Docusign ou Adobe si ces derniers avaient des appétits européens. 

Pourquoi les Italiens n'ont pas englouti les Luxembourgeois comme ils l'ont fait avec les Espagnols? «Comme nous, LuxTrust est né de la volonté institutionnelle et ils ont des clients comme la Commission européenne», a assuré le directeur général de Tecno investimenti.  

«LuxTrust a aussi la particularité de toucher 100% de la population. Nous sommes un modèle national», a ajouté le président du conseil d'administration de LuxTrust, Serge Allegrezza. En Italie, le nouvel allié luxembourgeois développe des solutions à la carte en fonction de ses clients, c'est-à-dire que chaque banque a son propre token, là où les plus grandes banques luxembourgeoises – devenues actionnaires – s'étaient entendues pour utiliser la même technologie. 

Un directeur financier «italien» à venir  

Comme la holding a été créée pour l'occasion, il n'y a pas de grand changement à attendre dans le management au Luxembourg. 

Danilo Cattaneo est le directeur général d'Infocert, la filiale à 100% de Tecnoinvestimenti avec laquelle s'associe LuxTrust
Danilo Cattaneo est le directeur général d'Infocert, la filiale à 100% de Tecnoinvestimenti avec laquelle s'associe LuxTrust
PHOTO: GERRY HUBERTY

Un seul en réalité: les Italiens ont obtenu la possibilité de nommer le prochain directeur financier, tâche qui chez LuxTrust était occupée jusqu'ici par le directeur général. «Franchement, avoir un directeur financier issu d'un groupe coté en Bourse et qui connaît tous les impératifs de la réglementation et de la transparence est plutôt une bonne nouvelle», concédait M. Rogiest. 

Pour le reste, ont précisé tant le ministre que le management, les centres de données et les données de LuxTrust resteront au Luxembourg, comme la recherche et le développement. Les emplois ne sont pas menacés ni les conditions des salariés.

Lust auf noch mehr Wort?
Lust auf noch mehr Wort?
7 Tage gratis testen
E-Mail-Adresse eingeben und alle Inhalte auf wort.lu lesen.
Fast fertig...
Um die Anmeldung abzuschließen, klicken Sie bitte auf den Link in der E-Mail, die wir Ihnen gerade gesendet haben.