Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Luxempart: "Il faut de la chance, mais aussi du flair"
Francois Tesch et Jacquot Schwertzer, entrepreneurs dans l'âme et investisseurs.

Luxempart: "Il faut de la chance, mais aussi du flair"

(Photo: Guy Jallay)
Francois Tesch et Jacquot Schwertzer, entrepreneurs dans l'âme et investisseurs.
Wirtschaft 8 Min. 19.09.2017

Luxempart: "Il faut de la chance, mais aussi du flair"

Nadia DI PILLO
Nadia DI PILLO
La société d'investissement Luxempart fête cette année son 25e anniversaire. Retour sur une «success story» luxembourgeoise avec son président François Tesch, présent dans l'aventure Luxempart depuis le départ, et Jacquot Schwertzer, qui l'a rejoint en 2001.

Interview: Nadia Di Pillo

La société d'investissement Luxempart fête cette année son 25e anniversaire. Retour sur une «success story» luxembourgeoise avec son président François Tesch, présent dans l'aventure Luxempart depuis le départ, et Jacquot Schwertzer, qui l'a rejoint en 2001 et qui depuis avril exerce seul la fonction d'administrateur délégué.

Monsieur Tesch, il y a 25 ans, vous vous lanciez dans l'aventure Luxempart ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

"S'adapter aux nouvelles réalités"
Quel rôle pour les syndicats dans un monde du travail en pleine mutation? Quels défis pour le premier syndicat de la place financière? Dans le cadre du 100e anniversaire de l'Aleba, son président Roberto Scolati évoque les enjeux passés et à venir.
L'Aleba compte plus de 10.000 membres et dispose de 700 délégués du personnel.
«Une convention de grande qualité»
Après s'être astreint à un silence médiatique le temps des discussions, le directeur de l'Association des Banques et Banquiers du Luxembourg (ABBL), Serge de Cillia, s'exprime pour la première fois sur les revendications patronales et l'accord de principe trouvé avec les syndicats.
Serge de Cillia se montre satisfait, mais ne crie pas victoire: «L'accord est le fruit de concessions réciproques.»
Morgan Gromy: "Il faut briser les codes"
Nommé à la tête de Luxexpo The Box début janvier, Morgan Gromy explique la stratégie qu'il poursuit pour le développement de l'entreprise, mais aussi pour "Springbreak", qui ouvre ses portes aujourd'hui.
Morgan Gromy: "Il faut laisser un peu le temps aux choses pour s'installer".
Rachat de Lotus par Renault: Gerard Lopez: "Je suis fier!"
L'homme d'affaires luxembourgeois Gerard Lopez, qui vient de vendre Lotus F1 à Renault, jette un regard fier sur ses cinq années en Formule 1. Il devrait rester dans la structure annoncée par Carlos Ghosn, le patron de Renault. Interview.
Luxembourg Formula One Lotus F1 Team boss Gerard Lopez arrives prior the Belgium Formula One Grand Prix at the Spa-Francorchamps race track near Francorchamps, Belgium, 25 August 2013. PHOTO/� NICOLAS BOUVY/Tout droit reserve.