Wählen Sie Ihre Nachrichten​

LU-Cix: Bettel lance "Infrachain"
Wirtschaft 2 Min. 23.11.2016 Aus unserem online-Archiv

LU-Cix: Bettel lance "Infrachain"

Xavier Bettel, Premier ministre, a signé un accord de soutien financier pour six ans avec Marco Houwen et Claude Demuth, président et CEO de LU-CIX

LU-Cix: Bettel lance "Infrachain"

Xavier Bettel, Premier ministre, a signé un accord de soutien financier pour six ans avec Marco Houwen et Claude Demuth, président et CEO de LU-CIX
SIP
Wirtschaft 2 Min. 23.11.2016 Aus unserem online-Archiv

LU-Cix: Bettel lance "Infrachain"

Thierry LABRO
Thierry LABRO
Le Premier ministre, Xavier Bettel, a profité des Luxembourg Internet Days pour annoncer une initiative sur la blockchain. Baptisée "Infrachain", elle doit permettre d'apporter des solutions à des start-up ou des sociétés intéressées par cette technologie.

(T. L.) «Nous voulons rester les acteurs de notre futur, et pas simplement les observateurs lointains d’évolutions technologiques.» Devant le millier de participants aux Luxembourg Internet Days, le Premier ministre et ministre des Communications, Xavier Bettel, a annoncé mercredi la mise en place d'une task force pour identifier les besoins en blockchain pour la place.

Cinq acteurs -  Digital Letzebuerg, le CTIE, LuxTrust, Telindus, et InTech (société de conseil et expertise en technologies et systèmes d'information qui appartient à Post) -  ont signé un accord pour organiser des tables rondes ouvertes et favoriser les synergies.

Officiellement, le communiqué de presse du chef du gouvernement dit que "la création d’une infrastructure blockchain de confiance, élaborée de manière commune par les secteurs public et privé, vise à faciliter le déploiement de solutions basées sur la technologie blockchain, tant pour des start-up que pour des acteurs établis, dans un cadre régulé favorisant la confiance pour les utilisateurs finaux et les investisseurs."

Une alliance mondiale est déjà née il y a un an

Mais le Luxembourg n'est pas vraiment aux avant-postes sur le sujet. Les banques et autres organismes de clearing ont senti les dangers qui menaçaient leur secteur par la désintermédiation. Ils ont créé par exemple depuis septembre 2015 une alliance mondiale à laquelle participent toute une série d'acteurs de premier plan, dont Deutsche Börse, maison-mère de Cleastream, au côté des Goldman Sachs, JPMorgan ou encore UBS.

Concrètement, la blockchain est une forme de programmation informatique basée sur les mathématiques qui permet de conserver la trace de toute transaction. Au lieu de passer par une banque, elle est partagée entre des internautes et sa forme la rend inviolable. Mais elle permet de se passer des banquiers et c'est pourquoi les grands groupes ont directement décidé de se réunir pour agir.

Six ans de soutien financier au LuCIX

Le Premier ministre a aussi annoncé son soutien financier au LuCIX sur 6 ans: «Cela permettra à LU-CIX d’offrir un service fiable à l’économie numérique luxembourgeoise. C’est un des nombreux éléments de l’initiative Digital Lëtzebuerg, à travers laquelle nous aspirons à doter ce pays d’une connectivité excellente, mais de s’efforcer d’exceller aussi dans toutes les autres thématiques où la digitalisation nous offre de nouvelles opportunités.»

Le LuCIX avait annoncé pendant la semaine son troisième point d'échange. Un noeud ou point d'échange est une infrastructure qui permet aux fournisseurs d'accès à internet d'échanger du trafic internet entre leurs systèmes pour les rendre plus performants. 

Pour améliorer la collaboration entre tous les acteurs, le LuCIX a aussi annoncé récemment la création d'une plateforme - sorte de one-stop-shop pour le monde des datacenters. En clair, il permettrait de "vendre" tous les datacenters luxembourgeois en un seul endroit.