Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Les pratiques fiscales de McDonald's dans le collimateur de Bruxelles
Wirtschaft 05.05.2015 Aus unserem online-Archiv
LuxLeaks

Les pratiques fiscales de McDonald's dans le collimateur de Bruxelles

Trois fédérations syndicales ont accusé McDonald's d'avoir soustrait plus d'un milliard de recettes fiscales aux États européens
LuxLeaks

Les pratiques fiscales de McDonald's dans le collimateur de Bruxelles

Trois fédérations syndicales ont accusé McDonald's d'avoir soustrait plus d'un milliard de recettes fiscales aux États européens
Photo: AFP
Wirtschaft 05.05.2015 Aus unserem online-Archiv
LuxLeaks

Les pratiques fiscales de McDonald's dans le collimateur de Bruxelles

La Commission européenne examine s'il y a lieu de lancer une enquête sur les pratiques fiscales du géant américain de la restauration rapide McDonald's.

(AFP) - La Commission européenne examine s'il y a lieu de lancer une enquête sur les pratiques fiscales du géant américain de la restauration rapide McDonald's, a annoncé mardi la Commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager.

"Nous regardons si nous devons ouvrir une enquête sur McDonald's", sur la base des informations révélées par les syndicats, a affirmé Mme Vestager, lors d'une audition devant le Parlement européen.

Elle s'exprimait devant la commission spéciale mise en place en février par le Parlement européen pour mettre au jour les pratiques fiscales décriées de certains États membres, révélées par le scandale LuxLeaks fin 2014.

Schéma d'optimisation fiscale

Trois fédérations syndicales internationales ont accusé en février McDonald's d'avoir soustrait plus d'un milliard de recettes fiscales aux États européens entre 2009 et 2013.

Selon ces fédérations, cette évasion fiscale a été rendue possible par un schéma d'optimisation fiscale ayant permis à la multinationale de faire remonter plus de 3,7 milliards d'euros de ses établissements européens vers sa holding luxembourgeoise McD Europe Franchising, qui s'est acquittée de seulement 16 millions d'euros d'impôts dans le Grand Duché entre 2009 et 2013.

1,05 milliard d'euros supplémentaires  

Si ces revenus avaient été imposés dans leurs pays d'origine, McDonald's aurait dû verser 1,05 milliard d'euros supplémentaires, ont calculé ces fédérations.

McDonald's Europe affirme "respecter les lois en vigueur, y compris le paiement des taxes dues dans chaque pays".

La Commission européenne mène déjà quatre enquêtes sur des accords de rescrits fiscaux --"tax rulings"-- concernant Apple en Irlande, Starbucks aux Pays-Bas, Fiat et Amazon au Luxembourg.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Taxe sur la valeur ajoutée
187 millions d'euros de TVA n'ont pas été dûment perçus par l'Etat luxembourgeois en 2013. Un faux problème comparé au trou laissé par la réforme de la fiscalité indirecte liée au commerce électronique.
La TVA sur le commerce électronique a rapporté 1,078 milliard d'euros au budget national en 2014.
Le moratoire sur la band bank autrichienne a obligé Dexia à provisionner 44% de son exposition, soit 197 millions d'euros, qui font plonger son résultat net récurrent à -292 millions d'euros. Hors éléments exceptionnels, le groupe a dégagé un bénéfice net de 4 millions d'euros.
(FILES) This file photo taken on October 5, 2011 shows the logo of Dexia bank in Tournai. The European Commission said on December 28, 2012 that it had approved the latest restructuring plan for Dexia, the Franco-Belgian bank, bailed out at the height of the financial crisis and struggling ever since.
AFP PHOTO/ PHILIPPE HUGUEN
Après le sommet de la zone euro
Les négociations au bord du gouffre au sujet du nouveau plan d'aide pour la Grèce ont mené jusqu'à la proposition par l'Allemagne de la création d'un fonds luxembourgeois pour loger les actifs helléniques. Une ligne rouge à ne pas franchir pour Athènes.
L'exploitation du port du Pirée a été la privatisation (au groupe chinois Cosco) la plus médiatisée et la plus mal vécue.