Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Les artisans luxembourgeois timides à l'international
Wirtschaft 2 Min. 03.10.2019

Les artisans luxembourgeois timides à l'international

62 % des entreprises du secteur ne se sentent pas suffisamment outillées pour l'export.

Les artisans luxembourgeois timides à l'international

62 % des entreprises du secteur ne se sentent pas suffisamment outillées pour l'export.
Photo: Shutterstock
Wirtschaft 2 Min. 03.10.2019

Les artisans luxembourgeois timides à l'international

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
Une étude de la Chambre des métiers pointe la faible motivation des entreprises du secteur à exporter leurs biens et services «Made in Luxembourg». Leurs faibles tailles et activités, ainsi que le poids des formalités, sont les principaux freins avancés.

L’artisanat luxembourgeois est-il bien positionné à l’étranger? La question était au centre d’une récente étude de la Chambre des métiers: «Handwierk goes international» (l’artisanat s'internationalise). 

Sur les 5.300 entreprises membres interrogées sur le sujet par questionnaire postal, seules 900 (17 %) ont répondu

Un panel au final peu représentatif de l’activité exportatrice du secteur. Ce que l’on sait toutefois sur les sociétés qui se sont prêtées à l’exercice: elles totalisent 25.000 emplois et comptent pour 28 % de la branche. 

12 % d’entre elles revendiquent un chiffre d’affaires annuel de 2 à 5 millions d’euros et 11 % affichent moins de 25.000 euros.

Peu motivées pour l'étranger 

Sur les 900 répondantes, environ 340 (38 %) sont actives à l’étranger. Et parmi ces dernières, celles de plus de 100 salariés figurent parmi les principales exportatrices. 

Sans surprise, la Grande Région est leur cible privilégiée: la Belgique arrive en tête des pays importateurs de biens et services luxembourgeois (37 % des exportations), suivie de la France (30 %) et de l’Allemagne (27 %). 

Les 6 % restants sont essentiellement des pays outre-Atlantique: États-Unis, Canada, Amérique du Sud. 

Les branches luxembourgeoises qui s’exportent le plus sont la construction (73 % des répondants) et la mécanique (14 %). Suivent la production alimentaire artisanale, le soin à la personne (pédicure, coiffure, soins aux personnes âgées), ainsi que la communication (design, impression…). 

Les branches luxembourgeoises qui s’exportent le plus sont la construction (73 % des répondants) et la mécanique (14 %)

Source: Chambre des métiers

Toutefois, la situation actuelle ne risque guère de changer: invitées à se projeter dans le futur, 49 % des sociétés sondées n’envisagent pas de croissance à l’international. Pour les autres 51 %, l’expansion des affaires hors du Luxembourg constitue à l’avenir un objectif durable ou souhaitable.

Des freins et des défis 

Parmi les raisons invoquées: une activité luxembourgeoise jugée par elles plus que suffisante pour se consacrer aux marchés étrangers (69 % des réponses), une taille et une capacité trop faibles pour faire le poids hors des frontières (39 %), ainsi que le fardeau des formalités (32 %). 

Par contre, pour les entreprises exportatrices interrogées, la proximité géographique, le facteur linguistique et la connaissance spécifique du marché local sont des éléments qui influencent leurs décisions stratégiques. De même, les artisans qui déclarent réussir à l’export, indiquent que les relations d’affaires (à 42 %), la qualité du produit et du service (25 %), ainsi qu’une proximité client élevée constituent leurs principales sources de succès. 

Selon les derniers chiffres de la Chambre des métiers, l'artisanat regroupait 7.460 entreprises en 2018. Avec ses 94.758 collaborateurs, il se positionne comme le premier employeur du pays (soit 23 % de l'emploi total). Son activité représente environ 10 % du PIB luxembourgeois.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Das Handwerk feiert seine Gewinner
Die Zahl der Betriebe und Beschäftigten im Luxemburger Handwerk wächst und wächst - aber auch die Anforderungen an die Beschäftigten, denen mit steter Weiterbildung Rechnung getragen werden muss. Doch vor der Fortbildung kommt eine gründliche Ausbildung.
Remise officielle des diplômes et certifcats de fin d'apprentissage artisanal 2018, photo : Caroline Martin©