Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Le secteur logistique en quête de valeur ajoutée
Wirtschaft 3 Min. 27.06.2015 Aus unserem online-Archiv
Cluster for Logistics

Le secteur logistique en quête de valeur ajoutée

Pour Malik Zeniti, un des grands objectifs sera d'apporter de nouvelles idées, car le secteur se trouve confronté à une compétition internationale. (Photo:Guy Jallay)
Cluster for Logistics

Le secteur logistique en quête de valeur ajoutée

Pour Malik Zeniti, un des grands objectifs sera d'apporter de nouvelles idées, car le secteur se trouve confronté à une compétition internationale. (Photo:Guy Jallay)
Guy Jallay
Wirtschaft 3 Min. 27.06.2015 Aus unserem online-Archiv
Cluster for Logistics

Le secteur logistique en quête de valeur ajoutée

Deux mois après son arrivée, le manager du «Cluster for Logistics» Malik Zeniti affiche sa volonté de mieux servir et promouvoir le secteur logistique luxembourgeois. ¶

(ndp).- Malik Zeniti a eu la lourde tâche, le 1er mai dernier, de succéder à Charles Gosselin, qui a assuré un long interim au management du cluster depuis le départ d'Alain Krecké en avril 2014. Fort de ses expériences passées dans l'industrie aéronautique, puis au sein du groupe DuPont, où il a notamment exercé la fonction de Sales & Marketing Manager, Malik Zeniti va s'atteler à renforcer les atouts du hub logistique luxembourgeois. Son principal objectif: «apporter de la valeur ajoutée».

«Quand je parle à un client en Irlande, il va me demander pour quelles bonnes raisons il devrait venir au Luxembourg. Je suis toujours confronté à cette question que ce soit aux Etats-Unis, en Chine ou en Inde. Nos atouts sont donc très importants. Chez Dupont, j'ai appris à développer des politiques de marketing des atouts. C'est ce que j'aimerais faire pour aider au mieux nos membres, qu'ils soient actifs dans le fret aérien, le routier, le fluvial ou le multi-modal».

La rapidité 
comme avantage compétitif

Pour Malik Zeniti, un des grands objectifs sera d'apporter de nouvelles idées, car le secteur se trouve confronté à une compétition internationale. «Nos voisins ne dorment pas. L'Allemagne reste le numéro un incontestable de la logistique en Europe. On doit donc apporter quelque chose en plus que nos voisins».

Si le Grand-Duché occupe la 8e place du palmarès des pays les plus performants en matière de logistique, selon le Logistics Performance Index de la Banque mondiale, le pays peut encore progresser. Pour ce faire, pas besoin de miser sur les gros volumes, les gros hangars. «Notre domaine c'est la rapidité, c'est un aéroport qui est capable de sortir des produits en deux heures si c'est nécessaire. C'est cet atout que nous devons renforcer et mettre en évidence», a estimé Malik Zeniti.

Etant donné que 95 % du fret est en transit dans le pays, «les hangars ne sont pas vraiment un problème», a ajouté Charles Gosselin. «La valeur ajoutée, c'est la capacité qu'ont les opérateurs luxembourgeois à rendre des services de A à Z. C'est ça qui va attirer les grands expéditionnaires étrangers. Si on n'est pas capable de traiter ces services à une vitesse optimale et à la qualité souhaitée, nous n'avons aucune chance qu'ils viennent», a-t-il estimé.

Encore du potentiel 
en termes de création d'emploi

En termes de création d'emplois, Malik Zeniti estime qu'«il y a encore du potentiel d'accroissement». Selon le Statec, le secteur a eu ces dernières années un impact mitigé en termes d'emploi. La logistique a notamment vu ses effectifs baisser entre 2009 et 2014. La part de ce secteur dans l'emploi salarié total est ainsi passé de 3,8 % début 2005 à 3,2 % fin 2014. «Si on veut augmenter ces chiffres, il faut aller chercher des niches capables de ramener de la valeur ajoutée», a souligné M. Zeniti. «Le Luxembourg a toujours mené cette politique de niche. Il faut continuer dans cette direction».

S'agissant de la création du guichet unique «Single Window Logistics», Malik Zeniti est convaincu qu'il offrira à terme un avantage compétitif par rapport aux autres places logistiques. «Il s'agit d'un projet complexe qui concerne beaucoup d'administrations. J'espère que celles-ci auront la capacité à mettre en place des procédures intelligentes et rapides. Nous aurons alors un atout supplémentaire à faire valoir lors de la promotion du secteur logistique à l'étranger».

D'autres défis se posent pour les acteurs du secteur, comme celui de rendre cette activité moins polluante, de former des jeunes aux métiers de la logistique et du supply chain management, de lancer des initiatives dans le domaine de la logistique urbaine. Autant de dossiers sur lesquels devra plancher le nouveau manager du cluster dans les mois qui viennent...


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

La majorité des ménages au Luxembourg désire faire l'acquisition d'une propriété principale.Mais il n'est pas toujours simple de concrétiser ce rêve d'une vie.
Haus Umzug Familie Kinder
Une nouvelle réunion de négociations est prévue aujourd'hui entre partenaires sociaux autour de la future convention collective bancaire, mais dans les coulisses, la situation tourne au vinaigre.
Les partenaires sociaux négocient depuis plus d'un an et demi la future convention collective bancaire.
Le théâtre sans frontières de la jungle de Calais
Migrants et demandeurs d'asile soudanais, afghans, kurdes et d'ailleurs bloqués dans la jungle de Calais ont pu s'exprimer et s'écouter au sein des ateliers de théâtre social organisés par le collectif libanais Zoukak. Une action originale...
Rahim à l'entrée du théâtre Good Chance
Le «siège» du ministère de la Culture est levé mais les cris de poule en colère de ChiKiTa, alias Aïda Schweitzer, font encore débat sur la scène artistique.
Lëtzebuerger Danzpräis 2015
La danseuse et chorégraphe Anne-Mareike Hess recevra ce mercredi soir à la Banannefabrik le Lëtzebuerger Danzpräis attribué tous les deux ans par le ministère de la Culture. Elle succède à Sylvia Camarda (2011) et à Giovanni Zazzera (2013). Nous avons pu la rencontrer pour en savoir plus sur son univers.
Anne-Mareike Hess