Wählen Sie Ihre Nachrichten​

La France approuve la convention fiscale avec le Luxembourg
Wirtschaft 2 Min. 15.02.2019

La France approuve la convention fiscale avec le Luxembourg

La France approuve la convention fiscale avec le Luxembourg

Photo: AFP
Wirtschaft 2 Min. 15.02.2019

La France approuve la convention fiscale avec le Luxembourg

Le Parlement a approuvé jeudi, par un vote de l’Assemblée, la ratification de la nouvelle convention fiscale entre la France et le Luxembourg, en vue d’éviter les doubles impositions et de prévenir l’évasion et la fraude fiscales.

SW avec AFP - En mars 2018, le Luxembourg et la France signaient une nouvelle convention fiscale présentée comme celle de la «nouvelle génération», parce qu'intégrant les nouveaux standards internationaux de l'OCDE en matière fiscale.


Le Grand-Duc Henri à la chambre de commerce et d'industrie à Paris.
"Nous sommes prêts à réaliser des investissements en France"
Cette première journée de visite d'Etat s'est clôturée avec l'annonce de plusieurs nouveaux accords entre la France et le Luxembourg, qui seront signés mardi. Retour sur cette journée.

Le texte a pour but de faciliter les échanges entre les pays, d'éviter les doubles impositions et lutter contre l'évasion et la fraude fiscale.

«Elle n’a pas vocation à harmoniser les régimes fiscaux français et luxembourgeois, ni à rétablir les déséquilibres structurels transfrontaliers apparus dans les dernières décennies», détaille Frédéric Petit, député et rapporteur du texte.

Sa ratification a déjà été approuvée au Sénat en décembre; la voilà allouée par le Parlement jeudi 14 février.

Concurrence fiscale

 Le secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, a rappelé que la France et le Grand-Duché sont liés par une convention signée en 1958, «modifiée à 4 reprises» notamment pour «mettre un terme à certains schémas d’évasion fiscale».

Soulignant que le pays est «un partenaire économique important» avec un volume d’échange de «4 milliards d’euros» en 2017, il a affirmé qu’il fallait une «modernisation générale» de la convention, la France devant se doter «des outils appropriés pour faire échec aux situations abusives».

Marielle de Sarnez, présidente MoDem de la commission des Affaires étrangères, a relevé que le texte «conduira la France à imposer une partie plus importante des flux financiers» vers le Luxembourg. Mais elle a déploré l’absence d’estimation chiffrée et de référence «à la nécessaire harmonisation fiscale européenne», dénonçant une concurrence fiscale entre États «déloyale».

Jean-Luc Mélenchon remonté contre le Luxembourg

«Vous avez parlé comme une Insoumise», s’est félicité Jean-Luc Mélenchon. Fustigeant la fraude et l’optimisation, le chef de file de la France insoumise a défendu en vain une motion de rejet, pointant «la responsabilité singulière» du Luxembourg dans l’UE «pour avoir organisé un système de contournement de l’impôt» ayant «fait contagion».

Tout en reconnaissant que la convention a de «bons aspects», il a expliqué vouloir adresser un «signal». «Voici ce qu’est le Luxembourg: un siège d’entreprise pour 6 habitants (…) 143 sièges sociaux de banques, 900 filiales d’entreprises françaises sur un micro-territoire. Pour quoi faire? Pour tricher!», a-t-il lancé

Jean-Paul Lecoq (PCF) lui a apporté son appui, jugeant le texte «insuffisant» alors que les Français «sont dans la rue depuis des semaines pour demander plus de justice fiscale».

Tout en partageant certains arguments avancés par LFI, Valérie Rabault (PS) a noté des «avancées», malgré des «faiblesses persistantes». Sylvain Waserman (MoDem) a vanté «un pas» dans la bonne direction, d’autres élus comme Pierre-Henri Dumont (LR) ou Patricia Lemoine (UDI-Agir) étant sur la même ligne.

Folgen Sie uns auf Facebook und Twitter und abonnieren Sie unseren Newsletter.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Soulagement pour l'industrie des fonds
Pierre Gramegna peut pousser un ouf de soulagement. La surveillance directe des fonds d'investissement continuera à relever de la compétence des autorités de surveillance nationales.
Les oubliés de la convention fiscale
Dix mois après la signature de la convention fiscale franco-luxembourgeoise, les transporteurs du pays parlent d'un système désavantageux, qui complexifie les procédures inutilement.
IPO Illustration Gratis öffentlicher Transport, Mobilität, Bus,Zug Ticket,App, Fahrschein. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort