Wählen Sie Ihre Nachrichten​

L'ISS visible ce soir depuis Luxembourg: Double succès pour SpaceX
Wirtschaft 1 4 Min. 11.04.2016 Aus unserem online-Archiv

L'ISS visible ce soir depuis Luxembourg: Double succès pour SpaceX

L'ISS visible ce soir depuis Luxembourg: Double succès pour SpaceX

Wirtschaft 1 4 Min. 11.04.2016 Aus unserem online-Archiv

L'ISS visible ce soir depuis Luxembourg: Double succès pour SpaceX

Thierry LABRO
Thierry LABRO
La société d'Elon Musk a réussi un double coup ce week-end: dans la nuit de vendredi à samedi, elle a récupéré le premier étage de sa fusée et dimanche, le Dragon s'est arrimé à la station spatiale internationale, visible ce lundi soir depuis Luxembourg.

 La station spatiale internationale sera visible ce soir à 21h31 depuis Luxembourg pour autant que les nuages ne cachent pas le ciel. Une "visite" qui intervient à un moment particulier puisque Space X, la société d'Elon Musk avec laquelle la SES lancera deux nouveaux satellites cette année encore, a enregistré un double succès très important. 

Le vaisseau spatial non habité Dragon de la société américaine SpaceX est arrivé dimanche sans encombre à la Station spatiale internationale (ISS), a indiqué la Nasa dont la télévision retransmettait en direct les images.

360 Videos werden hier nicht unterstützt. Wechseln Sie in die Youtube App, um das Video anzusehen.

Il s'agit de la première mission de fret de Dragon à l'avant-poste orbital depuis l'accident du lanceur Falcon 9 il y a dix mois et de la huitième dans le cadre d'un contrat de 1,6 milliard de dollars avec la Nasa.

La capsule pressurisée, qui a été lancée de Cap Canaveral, en Floride, vendredi soir, a été saisie par le bras télémanipulateur de la station, manoeuvré par l'astronaute britannique Timothy Peake, de l'Agence spatiale européenne (ESA), à 11h23 GMT au-dessus du Pacifique à l'ouest d'Hawaï, a précisé un commentateur de la Nasa. Son amarrage aura ensuite lieu sur le module Harmony de la Station.

Six vaisseaux amarrés simultanément

Avec l'arrivée de Dragon, six vaisseaux spatiaux sont amarrés simultanément à l'ISS et ce pour la deuxième fois seulement dans l'histoire de la Station spatiale.

Il y a ainsi déjà deux Soyouz et deux Progress russes ainsi que la capsule Cygnus, de la société américaine Orbital ATK arrivée à l'ISS le 26 mars pour également livrer des provisions et du matériel scientifique.

ISS

Dragon transporte plus de trois tonnes de fournitures, nourriture et eau pour les six membres d'équipage de l'ISS, ainsi que des équipements et du matériel destinés à des expériences scientifiques, dont 20 souris. Celles-ci permettront d'étudier l'atrophie musculaire et la perte de densité osseuse en situation de microgravité.

Dragon apporte également dans ses bagages la capsule gonflable de Bigelow Aerospace, le BEAM (Bigelow Expandable Activity Module) d'une masse de 1,3 tonne.

Le BEAM est basé sur des concepts inventés par la Nasa dans les années 1990 et développés ensuite par la firme créée il y 15 ans par l'homme d'affaires Robert Bigelow.

Nouveau succès pour SpaceX

En 2013, Robert Bigelow a conclu un contrat de 17,8 millions de dollars avec la Nasa pour construire cette capsule gonflable visant à tester ces habitats spatiaux plus légers et ce pour la première fois à l'ISS.

La capsule gonflable sera aussi amarrée à la Station à l'aide du bras télémanipulateur.

Faite de Kevlar, un thermoplastique extrêmement résistant, la capsule BEAM se déploiera grâce à des réservoirs d'air internes pour atteindre quatre mètres de longueur pour un diamètre de 3,2 mètres, lui donnant un volume de 16 mètres cube, soit celui d'une petite chambre.

Le lancement de Dragon vendredi a également marqué un autre important succès de SpaceX qui a réussi pour la première fois, après cinq tentatives infructueuses, à faire poser en douceur le premier étage du lanceur sur une barge flottant dans l'Atlantique. Deux minutes et demie après la séparation du reste du lanceur, le premier étage de Falcon 9, qui était alors à plus de 100 kilomètres d'altitude, a commencé sa descente avec des moteurs en rétrofusée, se posant en douceur sur une petite plateforme en mer. 

SpaceX était déjà parvenu en décembre à faire poser le premier étage de Falcon sur la terre ferme après un lancement, et ce dès la première tentative.  

 De quoi réduire le coût des lancements de satellite

Cette firme californienne fondée par le milliardaire Elon Musk était déjà parvenue en décembre à faire poser le premier étage de Falcon haut de 70 mètres sur la terre ferme après un lancement, et ce dès la première tentative.

Ce nouveau succès pourrait avoir des répercussions potentiellement importantes sur le marché du lancement. Si SpaceX parvenait à réutiliser plusieurs fois de façon régulière le premier étage de sa fusée, il pourrait ainsi réduire nettement ses coûts de mise sur orbite de satellites et des vaisseaux spatiaux.

Dragon restera amarrée à l'ISS jusqu'au 11 mai environ et sera chargée notamment des prélèvements de sang et d'urine collectés pendant les 340 jours passés dans l'ISS par l'Américain Scott Kelly et son collègue russe Mikhaïl Kornienko, dans le cadre d'une expérience sans précédent pour étudier les effets physiologiques et psychologiques de long séjours dans l'espace en vue de préparer une mission vers Mars.

Dragon est le seul vaisseau spatial capable actuellement de ramener du fret sur la Terre.    


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Best of 2015: Elon Musk: Le patron de Tesla en visite au Luxembourg
Le serial entrepreneur américain Elon Musk, à qui l'on doit Paypal, la Tesla ou le SpaceX, sera un des invités vedettes de la réunion informelle des ministres européens de l'Energie, aujourd'hui au Luxembourg. Pour parler de sa batterie au lithium-ion qui intéresse l'armée américaine.
Elon Musk, Chief Executive of Tesla Motors and SpaceX, attends the Reuters Global Technology Summit in San Francisco in this June 18, 2013 file photo. Billionaire Musk is having a very good year. But unlike Steve Jobs, to whom Musk is now drawing comparisons, he's not yet a cult personality to mutual fund managers. REUTERS/Stephen Lam/files (UNITED STATES - Tags: BUSINESS SCIENCE TECHNOLOGY TRANSPORT)