Wählen Sie Ihre Nachrichten​

L'indépendance, l'atout maître de Pictet
Wirtschaft 4 Min. 15.11.2019

L'indépendance, l'atout maître de Pictet

Pictet se voit trop à l'étroit dans son bâtiment du Kirchberg et «recherche des solutions».

L'indépendance, l'atout maître de Pictet

Pictet se voit trop à l'étroit dans son bâtiment du Kirchberg et «recherche des solutions».
Gerry Huberty
Wirtschaft 4 Min. 15.11.2019

L'indépendance, l'atout maître de Pictet

Nadia DI PILLO
Nadia DI PILLO
A 30 ans, Pictet & Cie (Europe) est devenu un poids lourd de la place financière luxembourgeoise.

«C'est trente ans d'une incroyable success-story», proclame fièrement Pierre Etienne, administrateur délégué de Pictet & Cie (Europe). «Nous étions une poignée de collaborateurs en 1989 et aujourd'hui nous atteignons plus de 640 collaborateurs, près de 800 en comptant nos succursales européennes». Pictet Luxembourg est désormais le deuxième site du groupe Pictet par la taille, après Genève. 

Créée en 1989 après la transposition par le Grand-Duché dans son droit national de la première directive européenne «fonds de placement», Pictet & Cie (Europe) devint alors la banque du groupe suisse Pictet dans l'Union européenne, permettant aux fonds Pictet de bénéficier du passeport européen pour une commercialisation dans l'ensemble du marché unique. 

Pierre Etienne: "Nous ne sortons jamais de notre business model."
Pierre Etienne: "Nous ne sortons jamais de notre business model."
Gerry Huberty

Au-delà des activités traditionnelles de wealth management et de banque dépositaire, Pictet Luxembourg est devenu le centre de compétences du groupe en matière d'administration et de structuration de fonds. «Nos trois métiers connaissent une forte croissance», dit Pierre Etienne. Pictet compte 266 milliards d'euros sous administration dans le secteur des fonds, les dépôts des clients s'élevant à 186 milliards. 

Le succès connu depuis 30 ans doit beaucoup aux principes même du groupe qui n'ont pas changé depuis sa création en 1805. «Le groupe est composé d'associés propriétaires et dirigeants. L'absence d'actionnaires externes nous donne l'indépendance d'esprit nécessaire pour agir dans l'intérêt des clients», assure le dirigeant. Les associés sont actuellement au nombre de sept et restent en fonction en moyenne plus de 20 ans. 

Notre horizon du temps n'est pas le trimestre, mais la génération. Nous ne sommes pas obligés de changer de stratégie tous les trois ans.

Pierre Etienne

 «Des partenaires du client» 

C'est aussi une approche à long terme qui permet à Pictet de sortir du lot. «Notre horizon du temps n'est pas le trimestre, mais la génération. Nous ne sommes pas obligés de changer de stratégie tous les trois ans». Un atout qui leur a permis de traverser toutes les crises récentes sans difficultés. «Durant la durée de la crise financière, beaucoup de clients se sont intéressés à notre modèle. Cela nous a permis de conquérir de nouveaux clients.» 


Wirtschaft, Besichtigung der Firma Pictet Technologies, Foto: Lex Kleren/Luxxemburger Wort
«Nous faisons de la Rolls-Royce pour la banque»
Pictet Technologies, le centre de développement informatique de l'institution financière suisse, «n'est ni une start-up ni une Fintech», précise Vincent Eggen, son CIO et Managing Director.

Selon Pierre Etienne, la structure collégiale de Pictet est inhérente à sa forme juridique, mais elle est aussi «synonyme d'esprit de partenariat». «Nous estimons que nous sommes des partenaires du client. C'est très important pour soutenir notre coeur de métier qui est la gestion de patrimoines privés et institutionnels. Cela veut dire que nous devons comprendre le client et apporter des solutions à long terme.» 

«Nous regardons d'autres sites d'implantation»

Autre spécificité du groupe: «Notre croissance est purement organique depuis plus de 200 ans, et elle le restera très certainement. Nous ne grandissons pas par fusion et acquisitions comme beaucoup le font, et ce qui est d'ailleurs extrêmement coûteux en énergie», explique Pierre Etienne. 

La société se décline aujourd'hui en six sociétés différentes au Grand-Duché. Pictet a par exemple créé en 2016 Pictet Technologies, une société conçue pour développer des solutions informatiques, des logiciels et des applications bancaires pour le groupe et ses clients. «Pictet Technologies compte déjà plus de 100 collaborateurs et nous poursuivons toujours les recrutements». 

Pictet se voit désormais trop à l'étroit dans son bâtiment du Kirchberg et «recherche des solutions». «Nous regardons d'autres sites d'implantation. Nous avons localisé des collègues à Belval de façon temporaire, mais nous recherchons une solution plus pérenne», souligne Pierre Etienne en ajoutant  que Pictet a l'habitude de souvent changer de bâtiment. «On n'a jamais suffisamment anticipé la croissance. La croissance a toujours été plus forte que ce qu'on espérait». 

L'avenir de Pictet à Luxembourg, Pierre Etienne le voit de manière positive. «Tous les paramètres sont au vert. Nous sommes sur une place financière adéquate, qui favorise le business de manière adéquate. Nous avons un business model qui est très clair. Nous ne sortons pas de ce modèle. Tant que l'Europe institutionnelle subsiste avec peu de freins pour pouvoir opérer en Europe, nous pouvons être très optimistes pour notre avenir», dit-il, ajoutant qu'il faut espérer que «le Brexit ne soit pas le premier domino d'un jeu de dominos».



Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Pour une Renaissance européenne
Jamais depuis la Seconde Guerre mondiale, l’Europe n’a été aussi nécessaire. Et pourtant, jamais l’Europe n’a été autant en danger.
Lust auf noch mehr Wort?
Lust auf noch mehr Wort?
7 Tage gratis testen
E-Mail-Adresse eingeben und alle Inhalte auf wort.lu lesen.
Fast fertig...
Um die Anmeldung abzuschließen, klicken Sie bitte auf den Link in der E-Mail, die wir Ihnen gerade gesendet haben.