Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Jugement de la Cour d'appel: L'argent noir du Pérou au Luxembourg
Wirtschaft 4 Min. 10.03.2017 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

Jugement de la Cour d'appel: L'argent noir du Pérou au Luxembourg

Former Peruvian president Alberto Fujimori's right-hand Vladimiro Montesinos arrives at the Special Court of the Peruvian Supreme Court to testifie in a hearing of the trial against Fujimori for charges of human rights violations, before the Special Court of the Peruvian Supreme Court on June 30, 2008 in Lima. Fujimori, 69, faces up to 30 years in prison and the payment of 33 million dollars in damages if he is found guilty of human rights violations.  AFP PHOTO / JAIME RAZURI / AFP PHOTO / JAIME RAZURI

Jugement de la Cour d'appel: L'argent noir du Pérou au Luxembourg

Former Peruvian president Alberto Fujimori's right-hand Vladimiro Montesinos arrives at the Special Court of the Peruvian Supreme Court to testifie in a hearing of the trial against Fujimori for charges of human rights violations, before the Special Court of the Peruvian Supreme Court on June 30, 2008 in Lima. Fujimori, 69, faces up to 30 years in prison and the payment of 33 million dollars in damages if he is found guilty of human rights violations. AFP PHOTO / JAIME RAZURI / AFP PHOTO / JAIME RAZURI
AFP
Wirtschaft 4 Min. 10.03.2017 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

Jugement de la Cour d'appel: L'argent noir du Pérou au Luxembourg

Pierre SORLUT
Pierre SORLUT
La cour d'appel du Luxembourg se penche ce vendredi sur la confiscation de l'argent noir du controversé Vladimiro Montesinos, conseiller proche de l'ancien président péruvien Alberto Fujimori et patron des services secrets de la république sud-américaine.

Par Pierre Sorlut

La cour d'appel du Luxembourg se penche ce vendredi sur le maintien ou la levée de la confiscation de l'argent noir du controversé Vladimiro Montesinos, conseiller proche de l'ancien président péruvien Alberto Fujimori et patron des services secrets de la république sud-américaine ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Editorial: La méthode Nagel
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la ministre de la Culture a de la suite dans les idées. En mars, elle avait fait trembler le secteur culturel en annonçant que toutes les conventions avec les associations seraient supprimées d'ici la fin de l'année.