Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Idée de Claude Turmes: Un fonds pour redorer l'image du Luxembourg
Wirtschaft 3 Min. 23.09.2015

Idée de Claude Turmes: Un fonds pour redorer l'image du Luxembourg

Le fonds de garantie devrait permettre de réduire le "country risk" qui pénalise le développement du solaire dans les pays du sud et de l'est de 'Europe

Idée de Claude Turmes: Un fonds pour redorer l'image du Luxembourg

Le fonds de garantie devrait permettre de réduire le "country risk" qui pénalise le développement du solaire dans les pays du sud et de l'est de 'Europe
AFP
Wirtschaft 3 Min. 23.09.2015

Idée de Claude Turmes: Un fonds pour redorer l'image du Luxembourg

Le député européen écologiste déposera aujourd'hui à la réunion informelle des ministres européens de l'Energie une proposition de création de fonds de garantie pour les énergies renouvelables. Un moyen de redorer l'image du Luxembourg.

par Thierry Labro

«Il est moins facile de construire de nouveaux pans de l'industrie dans le cadre d'une stratégie de diversification de l'économie que d'utiliser l'existant. Alors autant utiliser comme base de cette diversification un secteur dans lequel nous sommes parmi les leaders mondiaux.» 

 Devenu un vieux routinier de la politique, le député européen écologiste, Claude Turmes, a cherché à savoir si, au côté de la Banque européenne d'investissement, la place financière luxembourgeoise investissait déjà dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. 

Il existe 345 fonds d'investissement au Luxembourg qui misent sur ces deux mamelles du plan Juncker pour les questions d'indépendance énergétique. A côté de la BEI, qui a octroyé en 2014 des prêts pour 5,93 milliards d'euros en faveur des renouvelables, surtout de l'éolien et des réseaux intelligents, et 2,3 milliards d'euros pour l'efficacité énergétique, le député européen cite les exemples d'Akuo et de Novenergia. 

Une idée née en Californie 

Le premier a investi plus de 1,6 milliard d'euros en 2014 pour financer une capacité de 861 MW d'électricité renouvelable sur ces 42 installations dans le monde. 

Le second, fonds d'investissement portugais basé au Luxembourg, investit notamment en Pologne, en Espagne et au Portugal et un partenariat avec Enercon lui permettra de produire des éoliennes et de créer 1.700 emplois directs et 5.000 emplois indirects. 

Claude Turmes envisage un fonds de 50 millions d'euros dans un premier temps
Claude Turmes envisage un fonds de 50 millions d'euros dans un premier temps
Marc Wilwert

D'un voyage en Californie en 2009, Claude Turmes a gardé le souvenir de businessmen qui investissaient une partie de l'argent de leur réussite dans la fondation Stanford, université d'où ils étaient diplômés, pour créer un écosystème aux avant-postes sur ces questions. 

Quand le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, présente, au printemps dernier, son plan d'investissements basé sur un effet levier par l'intermédiaire d'un fonds de garantie destiné à rassurer les investisseurs, surtout les fonds de pension étrangers, le député européen se dit: «Pourquoi ne pas créer un fonds de garantie européen, notamment pour les pays de l'Europe du Sud et de l'Est?» 

Pourquoi cette zone géographique spécifique? «En Grèce, il y a évidemment plus de soleil. Plus de possibilités de recourir à l'énergie solaire. Mais compte tenu de la situation du pays, les garanties que demandent les investisseurs ou les banquiers placent les énergies renouvelables hors de portée d'une rentabilité que l'on peut atteindre au nord de l'Europe, notamment en Allemagne. C'est le ,country risk‘ qui pénalise ces pays-là qui ont pourtant un bon potentiel.» 

Taux d'intérêt variables... 

S'il pointe ainsi des différences entre les taux d'intérêt en Allemagne autour de 2 % contre de 12 à 14 % en Grèce pour les mêmes projets, il relève aussi les effets d'une politique environnementale à géométrie variable. 

«L'Espagne, partie pour devenir un champion du numérique, a vu le gouvernement Rajoy casser les investissements dans le renouvelable! Même avec des mesures rétroactives sur les prix garantis! Plus aucun investisseur, aucun fonds de pension, ne voudra y prendre le risque d'investir. 

Ce fonds ciblé sur cette zone géographique, il l'imagine de 50 millions d'euros, en complément d'un fonds européen pour l'efficacité énergétique de 200 millions d'euros, crée en 2009 et géré pour la BEI par la Deutsche Bank. 

L'occasion est belle de promouvoir l'assistance technique pour permettre à tous les petits projets d'être réunis et d'atteindre une masse critique qui leur donnera accès aux financements internationaux, imagine-t-il aussi. 

Avant de proposer au futur G20 en Turquie, un fonds de garantie similaire, au niveau mondial, pour les pays en voie de développement. Pour tous ceux qui, un jour, se sont demandés pourquoi l'Afrique ne pourrait pas profiter de son ensoleillement pour se développer...


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Editorial: Une herbe plus verte?
Pas question aujourd'hui d'évoquer le débat sur la légalisation du cannabis en faveur de laquelle «The Economist» s'est prononcé la semaine passée.
Formule 1: Renault de retour, Lopez s'éloigne du paddock
Après avoir eu toutes les options sur la table, le patron de Renault, Carlos Ghosn, a lui-même décidé du retour du constructeur en Formule 1 dès l'année prochaine. Content, Gerard Lopez trouvera une nouvelle fonction dans l'organigramme.
Le pont infernal
A l’époque, une minorité a lancé dans les années 85 une discussion sur une liaison piétonne et cyclable reliant Bonnevoie et le Kirchberg. A l’époque cette idée a trouvé uniquement des sourires. Après les avant-dernières élections communales, la dernière portion reliant le Cents avec le Kirchberg a pris de l’ampleur...