Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Formule 1: Renault de retour, Lopez s'éloigne du paddock
Wirtschaft 1 6 Min. 04.12.2015

Formule 1: Renault de retour, Lopez s'éloigne du paddock

Après avoir eu toutes les options sur la table, le patron de Renault, Carlos Ghosn, a lui-même décidé du retour du constructeur en Formule 1 dès l'année prochaine. Content, Gerard Lopez trouvera une nouvelle fonction dans l'organigramme.

par Thierry Labro

«F1 is a bitchy world.» 

Ce matin-là, à l'été 2014, Gerard Lopez a quitté son déguisement de superhéros. Cinq ans après avoir été en permanence secoué par les montagnes russes d'un sport qui ne lui aura rien épargné, ce passionné de voitures et de sports mécaniques, à qui la Formule 1 procure les mêmes sensations que le sauvetage de la veuve et de l'orphelin à Spiderman ou Batman dans les superproductions hollywoodiennes, referait pourtant les mêmes choix. 

Il n'aime pas tellement en parler, Gerard Lopez ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Editorial: Une herbe plus verte?
Pas question aujourd'hui d'évoquer le débat sur la légalisation du cannabis en faveur de laquelle «The Economist» s'est prononcé la semaine passée.
Rachat de Lotus par Renault: Gerard Lopez: "Je suis fier!"
L'homme d'affaires luxembourgeois Gerard Lopez, qui vient de vendre Lotus F1 à Renault, jette un regard fier sur ses cinq années en Formule 1. Il devrait rester dans la structure annoncée par Carlos Ghosn, le patron de Renault. Interview.
Luxembourg Formula One Lotus F1 Team boss Gerard Lopez arrives prior the Belgium Formula One Grand Prix at the Spa-Francorchamps race track near Francorchamps, Belgium, 25 August 2013. PHOTO/� NICOLAS BOUVY/Tout droit reserve.
Football: Jean-Paul Defrang: «Les Espagnols dérapaient un peu»
Il est aujourd'hui le Luxembourgeois le plus présent dans les travées du stade Mestalla pour y supporter le FC Valence en compagnie de son épouse. Mais Jean-Paul Defrang était aussi le portier de la sélection nationale qui a défié la Roja en 1984. Rencontre avec un homme affable.
Le maillot de Carlos Santillana trône à l'entrée de son domicile à Els Poblets.