Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Fit for Start: "Ecoutez le coach, mais ne le suivez pas"
Wirtschaft 7 Min. 04.03.2016 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

Fit for Start: "Ecoutez le coach, mais ne le suivez pas"

Michel Duchateau conseille aux jeunes entrepreneurs de ne pas rester isolés.

Fit for Start: "Ecoutez le coach, mais ne le suivez pas"

Michel Duchateau conseille aux jeunes entrepreneurs de ne pas rester isolés.
Photo: Luxinnovation
Wirtschaft 7 Min. 04.03.2016 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

Fit for Start: "Ecoutez le coach, mais ne le suivez pas"

Nadia DI PILLO
Nadia DI PILLO
Les premières start up qui ont réussi le programme "Fit for Start" ont été présentées ce jeudi lors d'une cérémonie au Technoport. A cette occasion, le "Luxemburger Wort" a pu s'entretenir avec le coach Michel Duchateau. Rencontre.

(ndp) - Les premières start up qui ont réussi le programme "Fit for Start" ont été présentées ce jeudi lors d'une cérémonie au Technoport. A cette occasion, le "Luxemburger Wort" a pu s'entretenir avec le coach Michel Duchateau. Rencontre.

La première édition de «Fit for Start» vient de s'achever. Quelles sont les erreurs les plus communes des entrepreneurs débutants?

D'une manière générale, la première erreur que l'on peut observer, c'est que ce sont des entrepreneurs qui sont tombés amoureux de leur produit ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

«Etre pro-actifs et pas seulement réactifs»
La conférence Global Distribution de l'ALFI s'ouvre aujourd'hui au Centre de conférences. Camille Thommes, directeur général de l'ALFI, détaille les perspectives de développement du secteur des fonds luxembourgeois.
Camille Thommes
Construire l’avenir avec l’Université
Quinze ans après la loi fondatrice de l’Université, une nouvelle loi doit être votée à la Chambre. Cet acte parlementaire est d’une très grande importance, et ce à double titre...
Editorial: La méthode Nagel
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la ministre de la Culture a de la suite dans les idées. En mars, elle avait fait trembler le secteur culturel en annonçant que toutes les conventions avec les associations seraient supprimées d'ici la fin de l'année.