Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Fedil: "Merci Etienne!"
Wirtschaft 4 Min. 22.01.2020

Fedil: "Merci Etienne!"

Pluie de louanges pour le ministre "visionnaire" Etienne Schneider.

Fedil: "Merci Etienne!"

Pluie de louanges pour le ministre "visionnaire" Etienne Schneider.
Photo: Chris Karaba
Wirtschaft 4 Min. 22.01.2020

Fedil: "Merci Etienne!"

Nadia DI PILLO
Nadia DI PILLO
Le ministre de l'Economie reçoit une "standing ovation" lors de la réception de Nouvel An de la Fédération des industriels luxembourgeois (Fedil).

Standing ovation pour Etienne Schneider. Lors de la réception de Nouvel An mercredi soir à Luxexpo, la présidente de la Fédération des industriels luxembourgeois (Fedil) Michèle Detaille a félicité le ministre de l'Economie pour son travail et son engagement, suscitant des applaudissements nourris dans les rangs de la salle et faisant se lever l'ensemble du public. La présidente de la Fedil a remercié le ministre au nom des membres de son organisation, pour "son engagement au service de l'économie, pour les projets lancés et les projets soutenus". 

Photo: Chris Karaba

"Ces initiatives ont contribué au développement du pays et à sa diversification économique", a-t-elle déclaré. "Etienne, tu as été un ministre qui a marqué le paysage de l'économie luxembourgeoise, qui a modernisé les organisations proches de ton ministère pour les rendre plus efficaces. Tu as donné de nouvelles orientations à la politique de développement économique. Tu t'es tourné vers des secteurs prometteurs sans négliger le secteur manufacturier traditionnel que tu as bien soutenu dans tes efforts d'investissements, d'innovation et plus récemment de digitalisation", s'est-elle montrée reconnaissante envers le ministre, qui quittera ses fonctions dans 13 jours.

La présidente de la Fedil Michèle Detaille
La présidente de la Fedil Michèle Detaille
Chris Karaba

Elle l'a enfin remercié pour le support apporté: "merci d'avoir été un ministre accessible et accueillant pour chacune des entreprises que tu as pris la peine de connaître et souvent de soutenir".

Lui souhaitant plein de succès dans sa nouvelle vie professionnelle, Michèle Detaille a déclaré qu'elle ne serait pas étonnée de le voir un jour dans le cercle des entrepreneurs. "Tu as les qualités pour", a-t-elle assuré.

 Un concert de louanges que le ministre a accueilli avec humour: "Malheureusement il faut attendre son départ pour recevoir des louanges". 

"J'ai toujours soutenu vos efforts" 

Pas de larmes ensuite, mais un discours très personnel dans lequel le ministre de l'Economie a redit son attachement au monde de l'industrie qu'il a défendu bec et ongles pendant ses fonctions. "En tant que ministre de l'Economie, j'ai toujours soutenu vos efforts pour développer à Luxembourg une base industrielle forte", a dit le ministre. Un exercice compliqué quand on est socialiste. "Cette proximité, voire cette alliance avec le patronat dont on m'a toujours accusé, ne m'a pas toujours été utile d'un point de vue politique. Mais cette complicité, je l'ai toujours considérée comme une prérogative liée à ma fonction." 


Wirtschaft,CdP Fedil,Michèle Detaille,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Fedil: Kontinuität durch Wandel
Die neue Chefin der Industriellenvereinigung Fedil setzt Prioritäten für das laufende Jahr.

Le ministre a poursuivi en déclarant avoir toujours été fier que son travail et son engagement "permettent aux résidents de notre pays et à des dizaines de milliers de frontaliers une qualité de vie de haut niveau, leur fournissant des postes de travail en nombre suffisant pour assurer que tous puissent gagner leur vie convenablement." 

Je continue à défendre bec et ongles l'industrie parce que j'estime qu'il faut une base industrielle forte non seulement pour le Luxembourg mais aussi pour l'Europe entière.

Etienne Schneider

Le ministre a rappelé que la croissance économique ne se crée pas automatiquement et que les choses ne sont pas aussi simples que cela paraisse. Cela demande "un effort collectif du monde entrepreneurial d'une part et du monde politique d'autre part".

Ainsi, "il appartient au monde politique d'ajuster sans cesse le cadre légal et réglementaire pour que les affaires puissent se développer et créer de la valeur ajoutée au bénéfice des actionnaires et des salariés". Une mission qui n'est pas de tout repos, car il s'agit à la fois "de préserver la compétitivité des entreprises et d'améliorer les conditions de travail des salariés". 


Joe Kamiel throws insulation on top of molten iron and slag as it flows from a blast furnace at Mittal Steel-USA Thursday, June 8, 2006, in Burns Harbor, Ind. Mittal, which selected Chicago as its U.S. headquarters, said Wednesday, July 26, that shareholders representing 92 percent of Arcelor had agreed to its takeover offer in a deal that will form a steel titan with control of nearly 10 percent of global production. (AP Photo/M. Spencer Green)
Fedil: Industrie ist Teil der Lösung in der Klimafrage
Präsidentin Michèle Detaille befürchtet, dass allzu strenge Klimaregeln die Industrie zum Abwandern aus Luxemburg und aus der EU bewegen könnten.

"La décroissance n'est pas une option"

Etienne Schneider a ensuite regretté que dans un passé récent "de plus en plus de voix se soient élevées contre l'industrie sur base d'arguments qui ne tiennent pas la route". "Quitte à paraître comme le dernier Mohican au sein du milieu politique, je continue à défendre bec et ongles l'industrie parce que j'estime qu'il faut une base industrielle forte non seulement pour le Luxembourg mais aussi pour l'Europe entière". 

En outre, "la décroissance économique est une idée qui ne pourrait jamais être une option, car sans croissance il n'y aura pas de création de valeur, pas d'investissement dans les infrastructures publiques, pas d'augmentation de revenu et donc pas d'amélioration du niveau de vie."

Pour le ministre, il ne fait pas de doute: "Le grand challenge sera celui de mieux répartir la richesse à tous les acteurs de l'économie."


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Boom am Arbeitsmarkt
Die Zahl der Erwerbstätigen steigt so stark wie selten zuvor. Das liegt am ICT- und Finanzdienstleistungssektor und vor allem an Zuwanderung sowie Grenzgängern.
Im letzten Quartal gab es den höchsten Anstieg der Erwerbstätigen seit mehr als zehn Jahren.
Leiten und begleiten
CSV-Fraktionschef und Spitzenkandidat Claude Wiseler beschreibt, wie die CSV sich Wachstum in Luxemburg vorstellt: Wachsen ja, aber in einem verträglichen Rhythmus und gezielter.
Lust auf noch mehr Wort?
Lust auf noch mehr Wort?
7 Tage gratis testen
E-Mail-Adresse eingeben und alle Inhalte auf wort.lu lesen.
Fast fertig...
Um die Anmeldung abzuschließen, klicken Sie bitte auf den Link in der E-Mail, die wir Ihnen gerade gesendet haben.