Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Edouard Perrin: "Je ne suis pas un commanditaire"
Wirtschaft 2 Min. 03.05.2016 Aus unserem online-Archiv
Procès "LuxLeaks"

Edouard Perrin: "Je ne suis pas un commanditaire"

Edouard Perrin a bénéficié d'un non-lieu sur le volet "vol de documents" de l'affaire.
Procès "LuxLeaks"

Edouard Perrin: "Je ne suis pas un commanditaire"

Edouard Perrin a bénéficié d'un non-lieu sur le volet "vol de documents" de l'affaire.
(Photo: Chris Karaba)
Wirtschaft 2 Min. 03.05.2016 Aus unserem online-Archiv
Procès "LuxLeaks"

Edouard Perrin: "Je ne suis pas un commanditaire"

Nadia DI PILLO
Nadia DI PILLO
A l'issue de l'audience, ce mardi, le journaliste s'est dit étonné du fait que le procureur- adjoint revienne sur le vol de documents, alors que "ce dossier est totalement clos".

(ndp) -   "Je ne suis pas un commanditaire. Cela fait un an que je suis qualifié de commanditaire et de voleur même. Mais on a bénéficié d'un non-lieu et encore aujourd'hui les questions sont orientées tout comme si rien ne s'était passé depuis un an". A l'issue de l'audience, ce mardi, Edouard Perrin s'est dit étonné du fait que le procureur-adjoint revienne à nouveau sur ce sujet «alors qu'il est totalement clos».

Il faut savoir que le journaliste a été au départ inculpé pour plusieurs chefs d'inculpation parmi lesquels le «vol de documents», qui était fondé sur le fait qu'il aurait «incité» ou «téléguidé» Raphaël Halet, l'ancien salarié de PwC. Ce dernier aurait donc cherché des documents sur des sociétés précises clientes du cabinet d'audit luxembourgeois.

Or, comme le souligne l'avocat d'Edouard Perrin, Me Olivier Chappuis, «cet aspect du dossier n'existe plus, puisque suite à l'ordonnance de clôture, on a fait une procédure spéciale devant la Chambre du conseil du Tribunal d'arrondissement qui a été chargée de vérifier le bien-fondé apparent des 
charges. Celle-ci a estimé que la charge concernant le vol de documents n'était pas fondée, car elle ne reposait sur aucun élément sérieux dans la mesure où les mails qu'on a longuement évoqués ce matin contredisent totalement la thèse selon laquelle Edouard Perrin aurait donné des instructions à sa source».

Edouard Perrin reste poursuivi pour complicité de violation du secret professionnel, complicité de violation du secret d'affaires et de blanchiment.

"On essaie de faire peur"

Ce mardi, le procureur-adjoint avait également jugé utile de demander à Edouard Perrin s'il avait fait pression sur Raphaël Halet pour qu'il change son témoignage. "C'est proprement ahurissant, à la lumière de sa propre histoire et quand on sait que Raphaël Halet était soumis à un accord de confidentialité qui pesait 10 millions d'euros", a déclaré le journaliste à l'issue de l'audience.

"Est-ce qu'on fait le procès des journalistes d'investigation?" A cette question posée par une journaliste, Edouard Perrin a répondu qu'"on essaie de faire peur, aux journalistes, je ne sais pas, mais aux lanceurs d'alerte certainement. Peur aux entreprises de presse, ça c'est sûr! Vous connaissez la santé vaillante de ces entreprises, leurs états financiers. Il est clair que ce genre de procédure peut éventuellement conduire à réfléchir à deux fois avant de s'embringuer dans une affaire de ce type".

Selon Edouard Perrin, que ce soit avec ce procès ou dans les mois à venir, "il y a toute une jurisprudence qui va se créer sur le thème non seulement des lanceurs d'alerte mais du secret des affaires puisqu'il y a une directive qui vient d'être approuvée à Bruxelles, directive qui demande aux journalistes d'apporter la preuve de l'intérêt général pour lequel ils ont choisi d'enfreindre le secret des affaires".

Et d'ajouter que cette directive a été majoritairement approuvée par les députés. "C'est clair que les journalistes qui vont oser aller sur ce terrain-là vont se retrouver devant des juridictions".


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Les deux lanceurs d'alerte de Luxleaks, Antoine Deltour et Raphaël Halet, plaident aujourd'hui pour faire casser leur condamnation. Ils bénéficient du soutien d'un ancien co-accusé, le journaliste Edouard Perrin par qui tout ou presque est arrivé.
Edouard Perrin avance sur le parvis de la cité judiciaire le 12 décembre 2016, premier jour du procès Luxleaks en appel.
L'opération policière hier à Saint-Denis atteste que les terroristes sont parmi nous, qu’ils ne sont pas confinés dans l’ailleurs d’un «Etat islamique», d’un «califat» ou de quelque autre chimère levantine mais bien parmi nous.
Hack.lu aujourd'hui et demain à Dommeldange
En marge d'une onzième édition de la conférence sur le hacking qui affiche complet aujourd'hui et demain, son organisateur, Alexandre Dulaunoy appelle les entreprises à être proactives et transparentes quand elles sont concernées.
ITV avec Dulaunoy / Hack.lu, Foto Lex Kleren
C'est un impératif d'accepter de tirer un trait sur une partie de la dette grecque.
Rarement la Cour européenne des droits de l’homme n’a causé un aussi grand émoi. D’habitude considérée comme le dernier bastion des droits de l’individu, elle a cette fois-ci déçu.